défis·developpement personnel·gratitude

Mon essentiel défi 2020 : La gratitude

L’admiration et la gratitude sont les sentiments les plus nobles qu’il soit donné à l’homme d’éprouver. Vladimir Volkoff

Mes chers camarades blogueurs et lumières de créativité,

En cette fin d’année, j’aimerais revoir avec vous la définition de trois mots qui sont à mes yeux et à mon cœur très importants pour une vie harmonieuse avec soi-même et les autres : la reconnaissance, la gratitude et le merci.

Quelques définitions

thank-you-heart-text-791024

J’ai fait ma petite recherche sur différents sites et voici quelques définitions de ces trois mots que j’ai pu tirer :

RECONNAISSANCE

nom féminin

j’ai gardé celle-ci qui me semblait plus proche de celle que je voudrais vous transmettre dans cet article.

GRATITUDE

nom féminin

  • Sur Larousse : Reconnaissance pour un service, pour un bienfait reçu ; sentiment affectueux envers un bienfaiteur : Manifester sa gratitude à quelqu’un.

MERCI

nom masculin

  • Sur Larousse : Terme de politesse dont on use pour remercier (accompagné parfois de grand, mille)

ET AUTOUR DE NOUS, QU’EN EST-IL D’EUX ?

women-s-white-cardigan-3317232

Nous sommes régulièrement confrontés à des personnes qui attendent beaucoup de reconnaissances pour ce qu’ils font pour leur entourage ou pour le travail qu’ils fournissent. Nous faisons probablement parti de ces personnes.

Nous attendons un « merci » à la moindre générosité de notre part sans cela nous partons dans un sentiment de susceptibilité quitte à se morfondre sur notre sort (imaginaire).

Par expérience, je connais ce sentiment d’attente « éternelle » d’un regard, d’un compliment, d’un gentil geste pour me féliciter du bon travail que j’ai réalisé.

Et cette attente est une souffrance inutile que l’on se créé et qui n’arrange rien. Au contraire.

bouquet-bunch-of-flowers-flowers-holding-6742 (1)APPRENDRE A ÊTRE RECONNAISSANT

Toute notre vie, nous serons toujours entourés de personnes ingrates et nous serons souvent éprouvés d’être entourés de personnes qui ne respectent pas nos valeurs.

Si nous voulons vivre sereinement, nous devons faire abstraction de ses états d’âmes néfastes dans notre vie. En effet, il est très facile de devenir soi-même ingrat à cause de la déception causée par ces rencontres toxiques.

COMMENT DEVENIR (DE PLUS EN PLUS) RECONNAISSANT ?

Dans un monde de plus en plus ingrat qui cherche plus à recevoir qu’à donner, il est difficile d’adopter naturellement le don gratuit.

Cela a toujours été dans notre culture humaine, dans toutes les civilisations, lorsqu’une personne nous offre un bienfait, nous devions lui faire une offrande pour la remercier. C’était un signe de reconnaissance et d’accueil envers la gentillesse de la personne. Mais ce geste doit être réalisé avec un esprit sain.

Malheureusement dans beaucoup de culture ce rituel de reconnaissance a été perdu et dans nos civilisations prospères, nous avons perdu cet état d’esprit. Nous ne sommes plus capables de réaliser une offrande ou d’accepter de bon cœur et sans gêne une offrande.

Si autour de soi, très peu de personnes reconnaissent l’importance d’offrir et de recevoir de bon cœur, nous devons nous-même nous discipliner à retourner à ce rituel (presque) ancestrale dans notre propre vie.

two-person-hugging-photograph-3171465LES ÉTAPES POUR RÉUSSIR LE DÉFI DE LA GRATITUDE EN 2020 – Pour les « grands » débutants

  1.  Nous procurer un carnet-type spécial gratitudes.
  2. Chaque jour, vous pouvez écrire trois moments ou plus de votre journée si vous le souhaitez qui vous ont plu
  3. Vous pouvez aussi créer une liste de gratitudes des moments déplaisants mais qui vous ont appris une morale importante pour la suite de votre vie
  4. Apprenez à observer les dons simples de la vie comme « respirer, boire, manger, vous lever le matin » et soyez reconnaissants pour cela.
  5. Observer aussi autour de vous : les gens heureux, la nature qui re-fleurit, vos enfants qui grandissent, votre bébé qui grandit dans votre ventre, votre famille qui vous manifeste de l’affection et dites merci dans votre tête en le ressentant fort dans votre for intérieur tout en regardant le ciel. 
  6. Il n’y a pas que les choses positives que l’on peut observer, malheureusement, nous vivons dans un monde qui est rongé par la peur et le manque de foi. Nous pouvons observer autour de nous ce qui nous rend triste et à travers cette observation, nous pouvons penser à une partie de notre vie qui nous rend particulièrement triste et nous demander : Qu’est ce qui pourrais être pire ? 
  7. Et puis n’oubliez surtout pas cette personne la plus importante de votre vie :left-human-hand-photo-3025562VOUS-MÊME. Reconnaissez-vous et remerciez-vous. Ecrivez-vous une lettre, regardez-vous dans le miroir et dites-vous « merci, tu es une bonne personne », fermez vos yeux, posez votre main sur le côté de votre cœur et dites « merci, pardon et je t’aime »
  8. Soyez conscients quand vous réalisez ce rituel par écrit. Essayez de vous donner vingt minutes de votre journée de vingt-quatre heures pour réaliser ce moment. Idéalement dans le calme sans être interrompu.

Cela peut prendre beaucoup de temps avant que la gratitude et le don gratuit fasse partie de votre état d’esprit. Il y aura des moments douloureux et l’envie d’abandonner se fera sentir mais emprunter ce chemin est sensationnel et magique que l’on ne pourra que continuer sur cette voie. Dans les difficultés, souvenez-vous que …

Vous êtes une lumière.

Merci de me lire. Je vous souhaite une magique nouvelle année auprès de ceux que vous aimez et qui vous aime !

Déployez vous ailes et envolez-vous, Papillons !

Créativement vôtre.

Christina Jaka.

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux :

  • YouTube –  Christina Jaka– Chaîne créative et familiale de partages pour t’inspirer

Les TuTobox Ludiques et Créatifs avec la bibliothèque de Rouen –

  • Pinterest : Christina Jaka
Développement créatif

Joyeux Blog’anniversaire 2019

Deux ans plus tard.

Je n’ai pas échoué. J’ai simplement trouvé 10 000 solutions qui ne fonctionnent pas. – Thomas Edison (inventeur de l’ampoule électrique)

wood-light-creative-space-68562

Mes chers camarades blogueurs et lumières créatives,

Je me retrouve devant cette page blanche.

Comme si j’en étais encore au début où tout était encore à réécrire.

L’envie d’écrire me ronge mais je suis démunie de toute inspiration.

Que pourrais-je bien vous raconter ? Que pourrais-je bien écrire de créatif ?

Mais finalement, je me lance.

Dans cet article, je souhaite partager une expérience de vie créative. Et c’est la mienne.

  • Le début : comment commencer quand on est complètement novice ? aerial-photography-of-zig-zag-road-1612462

Je ne sais pas comment ni où cette route va me mener. Un jour, j’ai eu vraiment envie de commencer et j’ai juste démarré.

Il y a deux ans que je commençais à créer mes premiers articles de blogs et à les publier, en parallèle de ma chaîne YouTube et les réseaux sociaux.

J’avais envie de partager. D’une façon ou d’une autre, il fallait que j’assouvisse cette envie d’écrire et de dire ce que j’avais à dire au monde. Quitte à ne pas être lu ni remarqué. Peut-être qu’un jour cela se fera mais je devais commencer. Et recommencer.

Pendant cette période, je réalisais que je me mettais une pression de gérer plusieurs blogs en plus d’une chaîne YouTube. Et je remarquais que même si ce que je publiais me passionnais, cela ne pouvait pas toucher beaucoup de monde car j’entassais.

En réalisant cette erreur, je m’étais dit « dommage ».

Mais je n’avais pas l’intention de m’arrêter.

La solution la plus efficace quand on ouvre les yeux après une erreur, c’est de rebondir.

Le rebondissement ne consiste pas à persister mais à trouver une solution alternative pour nous remettre en question plus sereinement.

Comment j’ai rebondi ? J’ai cliqué sur pause et je suis allée voir ailleurs. Tout simplement.

  • Continuer : comment trouver le courage d’avancer vers sa vision quand on se retrouve dans un capharnaüm créatif ?
black-and-white-concept-2448499

Oser cliquer sur pause est aussi dure que de commencer.

Quand on commence à se lancer dans la construction d’un projet, parfois on se retrouve au milieu d’un bain d’océan. On assume difficilement que le repos et la remise en question est nécessaire et parfois un petit retour en arrière est tout aussi essentiel.

Le fait d’avoir beaucoup avancer nous fait penser que faire une pause c’est un peu comme le début de l’abandon.

Est-ce que c’est vrai ? Qu’est-ce qui nous fait dire qu’on abandonne ? Au bout de combien de temps sans publier un article sur notre blog pouvons-nous parler d’abandon ? Est-ce que publier moins signifie le début de l’abandon ?

En 2018, j’ai cliqué sur pause après une année 2017 acharnée insignificative – oui, j’ose le dire – sur les réseaux sociaux.

J’ai continué à publier de temps en temps mais je sentais au fond de moi qu’il y avait quelque chose qui me manquait, une part de moi que j’oppressais, ou que j’oubliais de dévoiler.

J’allais partout et nulle part. Dans cette situation, la créativité devient malsaine.

J’ai dû faire le tri et le rangement dans mon esprit. Oublier les multiples partages inutiles et insignifiants sur les réseaux sociaux. Travailler et me concentrer sur la simplicité et sur mon épanouissement personnel. Créer pour moi et pour personne d’autres.

  • Raconter une histoire : simplement la mienne et pas celle des autres. 
yellow-and-brown-textile-3074653

Pour finir l’année 2019, je réalise que ma créativité et ma passion artistique évoluent.

Je me sens plus en confiance pour présenter mon travail artistique. Intégrer un groupe créatif me permet de réaliser l’importance de mon travail. Je me sens plus encouragée par mon entourage. Je me mets à faire miraculeusement des rencontres enrichissantes sur lesquelles je peux m’appuyer car elles sont passionnées par les mêmes domaines que moi.

Dans cette situation, j’ai une histoire signifiante à raconter et je reste authentique. Je suis tout simplement moi-même.

Créativement vôtre,

Christina Jaka,

Déployez vos ailes et envolez-vous, Papillons !

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux : 

  • YouTube – Christina Jaka

Les TuTobox Ludiques et Créatifs avec la bibliothèque de Rouen –