Développement créatif

Mon aventure « Blogosphérique » – Mes 15 prises de conscience

Ne pensez pas. La pensée est l’ennemie de la créativité…Vous ne pouvez pas essayer de faire les choses. Vous devez simplement faire ces choses. Ray Bradbury.

Chers camarades créatifs,

Il y a quelques jours, je fêtais les deux ans de mon aventure dans le monde de la blogosphère.

J’ai fait la liste de toutes les choses que j’ai pris conscience depuis ces deux dernières années d’expérience dans le blogging que je vous partage avec vous aujourd’hui.

Prise de conscience d’une nana créative

1 – Pourquoi écrire compliqué si on peut écrire simple ?

2 – Être ou ne pas être blogueur, telle est la question ?

3 – Tous les blogueurs ne sont pas écrivains. Néanmoins beaucoup aiment écrire et ont des centres d’intérêt qu’ils aimeraient défendre auprès d’une audience plus large hors du contexte personnel.

4 – Quand on aime, on partage ou on donne ou les deux. De toute façon, au bout d’un moment on distingue la nuance entre la solitude physique et la solitude d’esprit.

5 – Non ! Les blogueurs ne font pas que partager leurs états d’âmes.

6 – Étonnement je découvre que les blogueurs ne sont pas accro aux réseaux sociaux. Ils y sont pour la plupart de leur temps pour leur passion. Si je me trompe faites-le moi savoir. Pour ma part, je me connecte uniquement pour mon blog et pour partager avec mon audience à travers les autres réseaux sociaux. Et évidemment pour répondre aux messages personnels.

7 – On n’assume jamais vraiment en dehors de la blogosphère que l’on blogue parce que la majorité de la population voit cette activité comme un loisir. C’est dommage de ne pas être pleinement ouvert à ce que l’autre fait car on empêche l’autre de s’ouvrir pleinement aussi.

8 – Pour bloguer sur un ou des sujets qui nous passionnent, je réalise qu’il y 80% du temps que l’on consacre au travail personnel et les 20 % sera consacré aux autres. Par exemple, il y a le temps qu’on passe de la documentation (60 %), à l’écriture du brouillon (15 %) et à la rédaction de l’article (5%).

9 – J’ai beaucoup regardé des conseils sur internet sur « comment devenir blogueur ? ». Avec du recul, je réalise que les seuls meilleurs conseils qu’on puisse nous donner, ce sont ces trois :  avoir une passion, vouloir partager et commencer à prendre son courage à deux mains et écrire son premier article.

10 – Le plus dure dans le blogging, c’est d’être amateur ou débutant. Entant que blogueur amateur ou débutant avec une expérience de moins de trois ans, on a certaines tendances à avoir des attentes superficielles comme recevoir rapidement « les mille abonnés, les commentaires et les j’aime ». J’exagère mais avec un peu de recul, je réalise que c’est en continuant notre travail qu’on finira un jour par démontrer aux autres que « l’on vaut la peine ».

11 – Être assidu, concentré, régulier et persévérant. Aimez-vous ces mots ? Moi, en vérité, je n’en suis pas vraiment fan. Pourquoi ? Parce que ce sont les qualités les plus dures à développer quand on veut réussir dans un domaine. En particulier, dans le blogging. Malheureusement, on nous le confirmera jusqu’à ce que cela se fige dans nos tripes que peu importe le corps de métiers, d’activités dans lequel on fait partie, aimer ne suffit pas.

12 – Vous aurez beau dire à tous vos amis par Facebook, Instagram, ou Mail que vous bloguez, il y en aura pour sûre cinq personnes de toutes vos connaissances qui y fera peut-être vraiment attention et une, peut-être qui vous lira « de temps en temps » quand elle aura le temps. J’ai encore beaucoup de choses à analyser mais c’est quelque chose d’assez frustrant de réaliser que très peu de personnes si ce n’est personne ne vous prendra jamais au sérieux.

13 – Travailler « dure ». Le mot « dure » est un terme tellement relatif et cela dépend de l’état d’esprit de chaque personne. Personnellement, je n’ai pas réellement travaillé dur sur mon blog ces derniers temps, cependant, je ne considère pas avoir moins travailler sur mon blog. Je pense que nous devons faire ce qu’on peut faire avec les moyens que l’on a. Il ne faut absolument pas rentrer dans des normes extravagantes pour être bien vu. Le domaine de la blogosphère est à mon goût est un domaine créatif. Afin que tout se passe bien, il faut pouvoir lâcher prise et respecter son rythme.

14 – La bienveillance et l’indulgence envers le travail des autres et envers soi-même. Même si nous avons une passion commune, chaque blogueur a commencé leur blog avec une histoire unique. Nous n’avons pas de parcours similaire. Il est important d’accepter que chacun avance à son rythme. Il n’y a pas de plus ou moins rapide que soi. Il n’y a pas non plus de plus ou moins chanceux que soi.

15 – Authenticité, simplicité et solidarité. Ce sont les trois mots que je retiens en terminant ma liste.

L’authenticité est une qualité. Il faudrait que chacun de nous soi fière d’être soi et puisse être assez courageux pour son style et l’exprimer.

On ne le dira jamais assez. Soyez simplement vous. Cela devra être simple à comprendre.

Finalement, c’est en bloguant qu’on devient blogueur.

Ces deux années d’expériences de blogging ont été pour moi un défi important dans mon développement personnel et dans l’évolution de ma créativité.

J’ai pu développer un état d’humilité face à ce monde. J’ai appris que nous sommes face à un seul dilemme c’est de devenir la meilleure version de soi-même. On se compare moins aux autres et on grandit librement sans mettre d’entraves à notre créativité.

Déployez vos ailes et envolez-vous, Papillons !

Vous êtes Lumière, souvenez-vous-en !

Christina Jaka

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux :

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux :

Chaîne créative, ludique et familiale

La TutoBox de la Bibliothèque de Rouen

  • Pinterest – Mes meilleurs tableaux de maman créative et testeuse
  • Page Facebook : Christina Jaka  (Art & Créativité / La Vie d’une maman créative et testeuse / Développement Personnel – Pour être au courant des événements et des publications récentes)