développement personnel·gestion des émotions

L’importance de gérer ses émotions

En ce mois d’août, j’ai réalisé que le stress peut être à la fois bénéfique et néfaste. Cela dépend comment nous dosons son utilisation et dans quel contexte.

Nous faisons face à de multiples situations au quotidien qui peuvent nous rendre nerveux : rencontrer des nouvelles personnes, pratiquer une nouvelle activité, commencer son premier jour de boulot, arriver dans une nouvelle école, université, se présenter à un entretien d’embauche, passer un examen. Bref, il y autant de situations et d’événements pouvant occasionner un stress que d’individus. Et la gestion de ce stress dépendra de l’histoire de l’individu, de son éducation et de sa façon de percevoir les choses.

Ne pas se laisser envahir par ses émotions.

Dans cet article, j’aimerais renforcer l’importance de savoir gérer son stress.

En effet, il est important de maitriser ses émotions si nous ne voulons pas que ce soit les situations de la vie qui nous maîtrisent.

Pour maîtriser ses émotions, il faudrait d’abord se rendre compte de leur existence et être capable d’y placer un mot.

Vous serez peut-être choquer d’apprendre que nous sommes tous presque incapable de savoir exactement l’émotion qui nous interpelle à un moment donné et de savoir pourquoi cette émotion se présente à nous soudainement.

Il est bon d’être joyeux. C’est même bon de rire, paraît-il sept minutes par jour. Il est bon d’exprimer sa peine mais sans violence. C’est pour cela que développer la bienveillance envers soi est une grande étape importante avant de se dire bienveillant envers les autres. Attention aux apparences.

Pourquoi j’en suis arrivée à prendre conscience qu’il est absolument important de maîtriser ses émotions ?

Contrairement à ce qu’on nous a souvent appris au quotidien, nous ne contrôlons aucun évènement dans notre vie. Hélas, ce sont les évènements qui s’enchaînent chaque jour qui peuvent nous contrôler sans qu’on s’y attende.

Nous pouvons bien sûr nous attendre à ce qui peut nous arriver (intuition, etc) grâce à un emploi du temps et des lieux que nous connaissons « par cœur ». Mais jamais nous ne pouvons prévoir les rencontres, les mots, les gestes, et les missions réelles de la journée. J’imagine que je ne vous apprends pas que quand nous nous réveillons chaque matin, nous faisons face à l’inconnu.

C’est très relatif et cela mérite plus d’explication. Mais j’y reviendrai.

Et pourtant, nous ne sommes pas stressés tous les matins à se demander sans cesse ce qui pourrait se passer.

Il arrive à un certain moment de notre vie, où notre corps, notre esprit semble bien connecter avec notre routine quotidienne, du coup le stress diminue.

Faire face pour apprendre sur soi

Nous devons faire face aux événements de la vie et sortir de notre zone de confort au lieu de rester chez soi, rester au lit toute la journée alors qu’on a le choix de faire des tâches à la maison ou de sortir voir du monde.

Le stress est bon car cela signifie que nous portons de l’importance pour l’épreuve, l’événement que nous allons rencontrer.

Le stress est mauvais car nous voulons absolument façonner les choses à notre idée. Le mauvais stress rend l’humeur désagréable et bloque toute ouverture aux autres et à la réussite.

Selon notre type de stress et notre attitude, les résultats suivront.

J’ai remarqué que la plupart du temps où j’utilisais le mauvais stress, les résultats extérieurs étaient quasiment insatisfaisants et très limités.

Au contraire, quand j’utilisais le bon stress pour faire face à mes missions de la journée, j’étais très souvent reconnaissante et satisfaite de mes résultats.

Ayant enduré longtemps un tempérament angoissée et nerveuse, j’ai souvent cru plus agréable pour moi d’utiliser le mauvais stress car je me sous-estimais beaucoup.

J’ai expérimenté le bon stress depuis quelques mois dans ma vie, avec beaucoup de hauts et de bas, et je peux vous garantir à cent pour cent que le bon stress est plus bénéfique pour nous, non seulement pour notre santé mais aussi pour notre épanouissement personnel.

Il y a juste une vérité que j’aimerais vous rappeler : je vous avoue qu’il n’est pas facile de se défaire de mauvaises habitudes et d’adopter les bonnes habitudes à la place car il y a beaucoup de schémas mentaux qui seront remis en cause. Ces schémas de nos croyances limitantes sont figés dans notre esprit depuis des années mais bienheureux sommes-nous, notre esprit est malléable et notre corps le suivra si nous décidons de nous aligner efficacement et simplement.

Alors que dites-vous de retirer de nos expériences que des bénéfices, d’en apprendre plus positivement sur soi et sur les autres ?

Bon fin de mois d’août.

Prenez soin de vous,

Sensiblement zen et créative pour vous,

Christina

défis·Développement créatif

Vers une année créative ?

La naïveté est la caractéristique principale du génie. – Johann Wolfang von Goethe

La créativité, c’est facile. Faux ! Je t’en donne la preuve.

Chers camarades blogueurs et lumière de la créativité,

Voici qu’une année s’achève dans quelques jours.

Je nous vois déjà devant nos carnets entrain de lister tous nos souhaits pour l’année qui arrivent et oublier tous ceux qu’on a réalisé cette année.

A mon avis avant de passer à une étape, il est important de faire un petit récapitulatif de gratitudes, de réussites, d’actions à améliorer, de projets à revoir, etc avant de se lancer vers cinquante mille nouveaux projets qu’on ne réussira de nouveau pas à gérer.

En ce qui me concerne, je suis comme beaucoup parmi vous, j’ai reçu l’appel en ce jour d’écrire ce blog pour vous partager quelques-uns de mes conseils pour devenir créatif.

Dans mon blog, je présenterai essentiellement des articles liés à la créativité artistique mais ces conseils sont tout autant ouverts pour ceux qui sont en dehors du domaine artistique.

Mon point de vue est que la créativité est un domaine très large et ne s’enferme pas uniquement dans l’art (peinture, dessin, etc.).

Devenir créatif, selon moi, est un travail quotidien, assez éprouvant mais qui en vaut le coup.

Pour devenir créatif, il faut tout d’abord avoir pris en compte l’importance de « tester ».

La créativité nécessite de sortir de sa Zone de Confort et d’être souvent Mal A l’aise. Et j’insiste sur le fait d’être mal à l’aise car lorsque l’on devient créatif, on sera souvent confronté par des personnes qui nous mettront à l’épreuve face à notre ego. Elles nous poseront des questions qui nous feront souvent remettre en question, elles nous donneront souvent l’impression d’être « bizarre, atypique, étrange » et pas dans la norme ayant le droit de penser comme on veut et d’être comme on est tout simplement.

Beaucoup de personnes ne chercheront pas à connaître notre évolution, le changement important de notre vie, beaucoup sont dans l’habitude du train-train quotidien et pensent que tout le monde est pareil.

Il est souvent important quand on décide de devenir une personne créative et quand on le devient, de prendre du recul et d’analyser soi-même sa propre évolution.

A travers ces conseils, je vous souhaite de prendre conscience de la décision que vous êtes peut-être entrain d’imprégner dans votre esprit.

De loin, elle a l’air d’être facile à prendre mais de près pas facile à assumer tous les jours.

Apprendre à se connaître et rebondir face aux échecs sont les deux fondamentaux pour parcourir le chemin de la créativité. 


Je voudrais devenir créatif mais je ne sais pas par où ni comment commencer.

Quelques étapes à respecter pour devenir créatif :

  1. prendre un stylo et un carnet ou cahier neuf ou ancien mais vide.
  2. écrire tout ce qu’on pense connaître sur soi depuis les dix dernières années : nos expériences, nos rêves, nos projets réalisés ou non, les choses pour lesquelles on peut être reconnaissant à ce jour (famille, amis, situation social (argent, travail, etc.)
  3. faire une liste de nos passions. Une liste de dix passions suffira. Numéroter cette liste du plus favoris au moins favoris. Parmi les trois premiers…
  4. se rendre dans une bibliothèque, ludothèque, médiathèque, peu importe près de chez soi et emprunter un livre traitant sur les sujets quelconques qui nous intéressent. Et quitte à se forcer, prendre le temps de lire ou de feuilleter ce livre jusqu’à la date de retour.
  5. se rendre dans une librairie, un bureau de tabac, une papeterie. Se faire le grand plaisir de s’offrir un magazine, un livre, sur les sujets qui nous intéressent.
  6. Provoquer des rencontres : durant des ateliers organisés près de chez vous – cuisine, dessin, psychologie, nutrition, etc. Se rendre à des mini-conférences, participer à des stages de quelques jours, s’inscrire à un pèlerinage… Soyez curieux et apprenez à être ouvert d’esprit. Ce n’est pas en s’entourant des mêmes personnes au quotidien qu’on aura des regards différents et qu’on verra des choses différentes.
woman-turning-around-on-green-fields-2868441

SORTEZ DE VOTRE BULLE ! Le monde est grand, l’univers est immense et votre ville n’est qu’un grain de sable sur toute la galaxie.

Vous êtes une lumière.

Je vous souhaite de merveilleuses fêtes de fin d’année et une magique nouvelle année auprès de ceux que vous aimez et qui vous aime !

Déployez vous ailes et envolez-vous, Papillons !

Créativement vôtre.

Christina Jaka.

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux :

  • YouTube – Christina Jaka – Chaîne créative pour t’aider à développer ta créativité puis des moments ludiques et créatifs en famille

Les TuTobox Ludiques et Créatifs avec la bibliothèque de Rouen –

  • Pinterest – Christina Jaka