art-thérapie·auteur·Créativité·mes projets art et créativité·philosophie de vie

Les nouvelles : Mon premier trimestre sensible, zen & créatif

Tous les événements sont des bénédictions qui nous sont données pour que nous apprenions. Elizabeth Kübler Ross

Mes chers lecteurs,

Je suis impardonnable. Oui. La raison est que je ne vous ai pas donné de mes nouvelles depuis le 4 octobre 2021, date de ma dernière publication. Je ne tiens pas mes plannings. Ce n’est vraiment pas pardonnable pour une auteure de blog passionnée d’écriture.

Mais j’ai préparé mes excuses. Tenez vous prêt à donc tout gober. Ha ha !

Bien évidemment, je plaisante. Je fais un peu d’humour même si ce n’est pas toujours très marrant.

Je sais très bien que vous êtes des lecteurs très indulgents et que vous attendiez avec impatience ma prochaine publication.

Alors me revoilà, ce dimanche 17 octobre 2021 à 11 h 22, heure présice à laquelle je commence à rédiger le brouillon de cet article, sans musique, bullshit.

Donc, revenons à nos moutons. Mince, il faut vraiment être sérieux !

Les raisons de mon absence

Je me suis absentée ces derniers temps pour diverses raisons :

Depuis la sortie des multiples confinements, j’ai décidé que cette année j’allais reprendre en main mes activités sociales plus extérieures.

Mon bébé grandit donc il est rentré pour la première fois à la crèche, ce qui me laisse théoriquement plus de temps à blogguer, à écrire et à dessiner mais non.

Dans un premier temps, l’administration m’appelle à remettre à jour certains points de mon statut. Alors, au lieu de travailler à la maison, il faut que je me déplace faire le trajet jusqu’à ces chers bureaux. Je vous rappelle que je n’ai pas encore mon permis, du coup, je perds beaucoup de temps dans les transports chaque jour pour me rendre à ma destination et à réserver des transports à la demande car je vis en campagne donc je réserve pour me déplacer plus rapidement.

Dans un second temps, j’ai intégré l’association du Foyer Rural de mon village entant que membre du conseil d’administration et animatrice. De ce fait, j’ai pris le temps de m’adapter à cette nouvelle vie sociale et bénévole. Actuellement, nous préparons Halloween. Pour ma part, j’animerai un Atelier Lanternes pour trente-trois enfants et l’Halloween Party, alors oui, j’ai du boulot. Et je préfère blogguer. Oui, tout à fait, l’esprit humain est tout à fait incohérent.

Dans un troisième temps, j’ai proposé d’animer des ateliers d’arts créatifs dans la commune et dans la classe de mon fils alors j’ai préparé le dossier de mon projet que je mettrai très prochainement en ligne.

Dans un quatrième temps, je continue à corriger mon premier livre jeunesse que vous aurez la joie de voir le jour très vite, enfin j’espère. Mine de rien, cela fait deux ans que j’y suis. Mais concrètement, cela fait un an, en comptant le moment à partir duquel je l’ai fait lire, relire et corriger par des personnes externes, sans compter les heures à auxquelles j’ai passé à le corriger à la suite des lectures extérieures. Je l’avais publié une première fois mais beaucoup de points devaient être revu.

En tout cas en attendant, je peux déjà vous annoncer la bonne nouvelle : mon premier recueil de poème est disponible à l’achat sur Amazon en broché et kindle.

Dans un cinquième temps, j’ai repris le tricot. Je vous ferai part de mon ressenti par rapport à cette activité dans un prochain article.

Dans un sixième temps, comme certains d’entre vous le savent déjà, je suis en cours de créations d’une série d’enregistrements vocaux pour mon défi thérapeutique « ma voix créative » que je partage déjà sur YouTube sur ma chaîne, idéalement une fois par mois.

Dans un septième temps, je fais le tri de mes affaires créatives et édicatuves (livres, cahiers, magazines…) et vestimentaires, je me suis résignée à me mettre sur Le Bon Coin et sur Vinted pour vendre tout ce qui ne me sert plus. Alors, venez me retrouver au cas où je pourrais faire votre bonheur parmi les vêtements et les affaires créatives que j’ai mis en ligne.

Vous pourrez me retrouvez sous les pseudo de Christina Jaka, naturellement.

Bientôt, je commencerai à vendre quelques-uns de mes dessins et de mes diverses sur mon blog et peut-être des prestations d’accompagnements dans votre cheminement créatif. Tous ces projets sont encore dans ma tête et je réfléchis encore.

Dans un huitième temps, je recherche du boulot à temps partiel. Alors à moi de nouveau la rédac des curriculums vitae et les lettres de motivations.

Jusqu’à aujourd’hui et encore pendant un long moment, je serai toujours ravie de partager avec vous gratuitement et de tout mon cœur tout mon contenu créatif et philosophique. D’ailleurs, cela dure depuis 2017. Mais il est temps pour moi de penser à gagner ma vie dignement pour mes enfants, pour mes projets et donc de penser à la sphère financière de ma vie.

Cependant, vous pouvez toujours me soutenir, si le cœur vous en dit, en faisant votre shopping sur ma boutique de design personnalisés Tunetoo, je m’occupe juste à appliquer le design et c’est l’entreprise Tunetoo qui s’occupe du reste (réception des commandes, fabrication, et envoi ou service après vente). Pour ma part, je touche la commission de chaque article vendu.

Dans un neuvième temps, à part les raisons que je vous ai donné, il y a les raisons personnelles que l’on ne partagera certainement jamais.

Une vie prend beaucoup de temps. Alors des vies…

Voilà, en neuf temps, j’ai pu vous faire un petit bilan de tout ce que je fais actuellement depuis la rentrée scolaire.

Je sais vous allez penser que j’ai dix mille excuses et idées à la seconde, que je fais des promesses que je ne tiens pas, que je dis des choses que je ne fais pas, que je fais pleins de choses et rien à la fois. Et vous avez tout à fait le droit d’avoir votre jugement. Mais au fond, l’une des vérités que l’on assumera jamais assez, c’est qu’on est très souvent exigent envers soi et les autres et juste impatients que nos projets voient le jour pour de vrai. Attention car l’impatience peut nous jouer un sale tour. Alors, soyons raisonnablement déraisonnables et soyons persévérants dans nos projets. Cela ne tient qu’à nous. Faisons de notre mieux.

Encore, voilà, en ce qui concerne les nouvelles de ce premier trimestre.

Je trouve ma voie… petit à petit, je vois la lumière au bout du tunnel.

Ça avance. Tout simplement.

Merci du fond du cœur mes très chers de me lire si vous me lisez jusqu’à la fin de cet article.

Vous n’êtes pas nombreux et puis je ne suis pas disponible sur les réseaux quotidiennement et à temps complet pour partager mes articles à chaque fois mais je suis déjà ravie de l’avancée des choses.

Je me sens reconnaissante car cela me fait extrêmement du bien.

Sur ce, après ces jolis mots, je vous dis à une prochaine fois,

Sensiblement zen & créatif avec vous et pour vous,

Christina

DERNIERS ARTICLES

Mon bazar et le vôtre.

Dans les épreuves décisives, on ne franchit correctement l’obstacle que de face. ~ François Mitterrand Mes chers camarades créatifs, Comment se passe vos préparations des fêtes de Noël ? De mon côté, ça roule comme il se doit. Après les nouvelles de mon trimestre blogging, en cet article du mois de Novembre, un mois avant Noël,… Lire la suite Mon bazar et le vôtre.

Un élan de rentrée

Quand un monde de déceptions et d’ennuis s’abat sur vous, si l’on ne s’abandonne pas au désespoir, on se tourne soit vers la philosophie soit vers l’humour. Charlie Chaplin Dans la démarche d’une thérapie vocale, comme je l’ai annoncé dans un de mes articles, je continue à partager ma voix sur YouTube si vous souhaitez… Lire la suite Un élan de rentrée

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

écriture créative, poème

Brève introduction sur la vie.

La vie nous offre des hauts et des bas.
Les hauts sont les moments de joie et les bas sont les combats qu’on mène contre soi.

Sensiblement zen et créative, Christina Jaka

écriture créative·philosophie de vie

Fuir

La vérité,

Est que nous voulons fuir.

Nous voulons fuire cette vérité même.

Oui, fuire l’autre. Fuire celui qui est hors de soi. Fuire sa responsabilité. Fuire sa conscience. Fuire son histoire.

Et au finale, fuire la possibilité d’être libéré d’un fardeau plus lourd que la responsabilité : L’ignorance.

Jusqu’à quand fuirons-nous ?

Jusqu’à où fuirons-nous ?

Christina Jaka

la liste de mes 29 ans·ma vie de maman

29 choses que j’ai apprises depuis que je suis devenue maman

Il suffit qu’une mère voit sourire son enfant pour être convaincue de la réalité d’une félicité suprême.

Chateaubriand, Artiste, écrivain (1768 – 1848)



Photo de Victoria Borodinova provenant de Pexels

Ma liste huit

Très chère maman, J’espère que tu vas bien. J’immortalise mes 29 ans en faisant des listes depuis le premier mois de mes 29 ans. Voici ma huitième liste. La vie de maman m’a une seconde fois bouleversé. C’est du bonheur. Je suis heureuse de te partager aujourd’hui tout ce que j’ai appris depuis que je suis devenue maman, ce que mes enfants m’ont appris d’eux et de tous les enfants du monde et surtout de ma propre enfance. N’hésite pas à me faire part de tes commentaires. Bonne lecture !

  1. Ce n’est pas sorcier, quand on devient mère pour la première fois, on est complètement novice et presque … nulle, si j’ose dire. On apprend sur le tas, rien n’est parfait.
  2. Les enfants grandissent. Eh oui, ils ne restent pas infiniment des bébés.
  3. Les bébés et les enfants ne savent pas jouer à la comédie mais ils savent bien comment obtenir de nous ce qu’ils veulent. On garde notre calme, on respire et on essaie de comprendre ce qui se passe en discutant avec lui.
  4. Les enfants sont intelligents. Le véritable potentiel humain réside chez les bébés et les enfants. Devenus adultes si nous ne prenons pas suffisamment de recul et si nous ne sommes pas suffisamment reconnaissants envers les bonnes choses qui nous arrivent dans notre vie car rien ne nous est acquis pour préserver ce pur potentiel en nous, cela devient énormément difficile de le récupérer et même parfois presque impossible.
  5. L’enfance est magique. Tout ce que nous avons commencé dans l’enfance perdure. Alors souvenez-vous de ce que vous avez aimé faire enfant. La magie peut renaître.
  6. Nos enfants ne nous appartiennent pas. Un jour ou l’autre, ils prendront leur envol. Même les animaux qu’on sous-estime l’ont compris mieux que nous.
  7. Les enfants sont émerveillés pour de simples petites choses et cela m’a fait réaliser que ma vie est si petite, si insignifiante par rapport à tout l’Univers que j’ai de bonnes raisons de m’émerveiller … pour toute la nature et les créatures qui m’entourent.
  8. Quand on devient maman, on se souvient de notre enfance et des liens qu’on a eus avec nos propres parents adoptifs ou génitaux. Cela pourra créer une profonde douleur ou une profonde jouissance.
  9. Quand on devient maman, en regardant nos enfants, c’est naturel, je pense, peu importe les années qui passent ou qui nous éloignent de nos enfants, d’avoir ce seul désir de voir nos enfants heureux et d’écouter leurs bonheurs. S’ils nous le disent et nous le montrent, on ne peut que les féliciter et les encourager à l’être encore plus avec douceur et bienveillance.
  10. Quand on devient maman, la douceur est de mise même si à certaines phases de la journée, le moral ne nous guide pas vers le sourire ni l’envie de faire des câlins à nos petits bambins.
  11. Quand on est maman, on n’est pas la sœur de sa fille ni de son fils, même si vous l’avez eu jeune. Si vous l’avez porté pendant neuf mois, si vous l’avez nourri par vos tripes, si vous l’aimez comme une mère, vous demeurez la mère de votre enfant peu importe ce que les autres en pensent.
  12. Quand on devient maman, on ressort les doudous et les jeux de notre enfance.
  13. Quand on devient maman, on réalise que la vie est précieuse. On apprend à écouter le cœur battre de son enfant.
  14. Quand on devient maman, on réalise que la vie est fragile. On est de plus en plus reconnaissante pour toutes les choses de la vie qui nous arrive même pour ce qui nous blesse encore.
  15. Quand on devient maman, on réalise l’importance d’être à l’écoute des besoins de nos enfants et de prendre soin de soi pour nos enfants.
  16. Quand on devient maman de garçons alors qu’on a été la seule fille de sa mère, on se dit qu’il y a peut-être une raison divine à cela.
  17. Quand on devient maman, nos enfants deviennent notre source d’inspiration et de force pour la vie.
  18. Quand on devient maman, et quand on aime nos enfants, on leur dit tous les jours et on les montre. On leur fait savoir qu’ils sont des êtres libres, courageux, et pleins de ressources pour réussir.
  19. Quand on devient maman, on montre à nos enfants qu’ils méritent d’être heureux en leur montrant que leur mère se sente bien aussi.
  20. Quand on devient maman, on trouve notre raison de vivre, en voyant nos enfants s’épanouir.
  21. Quand on sait que nos enfants sont heureux, cela surpasse les traditions et coutumes religieuses ou familiales. On devient fier que nos enfants réussissent et on leur fait savoir.
  22. Les bébés et enfants ont leurs sens très développés. Il faut les aider à s’épanouir et à écouter leur intuition.
  23. Les bébés et les enfants aiment les câlins et les chatouilles.
  24. Les émotions des bébés et des enfants sont vraies. Il ne faut pas les négliger. Ne jamais créer des conflits devant les enfants. Ils voient et entendent déjà tant de guerres et de conflits existants dans le monde. Ce serait injuste d’en rajouter au sein de la famille.
  25. Les bébés et les enfants sont précieux. Toujours valoriser les enfants.
  26. Les bébés et les enfants sont le symbole de l’amour et de la vie. Rien ni personne ne surpasse ces petits êtres.
  27. Quand on devient maman on se met à reprendre goût à tout ce que nous ne pensions réservé qu’aux enfants : regarder les dessins animés, les films préférés de nos enfants avec ou sans eux ; on commence à en regarder par nous-mêmes, on retrouve notre âme d’enfant, on aime ça et on s’en fiche ce que peuvent bien penser les autres.
  28. Quand on devient maman, on réalise le goût simple de prendre le temps de préparer un bon plat pour ses enfants.
  29. Quand je suis devenue maman, je me suis découverte être dotée de ce pouvoir universel et puissant de pouvoir nourrir mon enfant par mon âme et mon corps. J’en suis reconnaissante de pouvoir l’expérimenter une deuxième fois et de pouvoir avoir ce temps si précieux plus longtemps. Donner tout son temps et son âme pour ses enfants qu’ils soient petits ou grands, peu importe où ils en sont dans leur vie. C’est l’expérience qu’on ne regrettera jamais d’avoir vécu si l’on a vraiment été sincère.
Photo de Cleyder Duque provenant de Pexels

Accepte-toi comme Lumière et âme merveilleuse,

Prends soin de toi !

Créativement et spirituellement vôtre !

Christina

Mes listes précédentes :

P.S. Moi, depuis que je suis devenue maman je suis devenue fan des films animations japonaises.

Ci-dessous, une playlist des musiques des animations japonaises. En fond d’écran, le film : Kiki, la petite sorcière.

C’est l’histoire d’une petite fille de treize ans. Elle arrive à un âge où elle arrive à reconnaître sa voie. Le jour arrive, elle se sent prête de partir s’initier à la vie de sorcière. Elle en fait part à ses parents. Ils la soutiennent et l’encourage dans son aventure.

Ce film m’a énormément ému. Je vous invite à le regarder. 😉

La musique que j’écoutais en écrivant cette article :

Projets de printemps·Spécial confinement

Projet de Printemps : quelques nouveautés sur mon blog

Mes chers camarades créatifs,

Après quelques jours de forte absence sur mon blog avec la fin de ma grossesse et mon accouchement (repos oblige pour récupérer et s’adapter aux nuits difficiles), je reviens pour vous partager quelques nouveautés sur mon blog.

En ce temps de confinement, j’ai vécu la fin de ma grossesse, mon accouchement et les premiers jours et semaines de vie de mon bébé, cela m’a permis de prendre du recul et de revoir ce que j’avais envie de développer dans ma créativité et ce que j’aimerais vous partager à partir de maintenant.

La liste des projets du printemps

qui fleurissent dans ma tête depuis quelques temps

  • J’aimerais vous partager une recette réalisée par nos soins.
  • J’aimerais vous partager des jolies photos de saisons pris par mes soins.
  • J’aimerais vous partager également les activités créatives et artistiques réalisées par mon fils et moi à la maison.
  • J’aimerais vous partager enfin quelques-unes de mes lectures.
  • J’aimerais vous partager mes dernières réalisations créatives fait-maison ou des cours à l’extérieur (d’avant confinement évidemment).
black-and-white-blackboard-business-chalkboard-356043

J’ai encore d’autres idées mais je préfère encore mûrir certaines d’entre elles dans ma tête avant de vous les partager.

Je n’ai pas encore défini à quelle fréquence je compte publier mes articles mais je verrai au fil du temps.

Créativement et spirituellement Vôtre,

Christina Jaka

En attendant que tout cela se concrétise,

Je vous invite à suivre mes activités sur :

Chaîne créative, ludique et familiale

La TutoBox de la Bibliothèque de Rouen

  • Pinterest

Photo proncipale : Photo de David Bartus provenant de Pexels

poèmes

Ma route

XII

Un jour d’été,

Je me promenais dans les bois.

Avec mon grand bâton,

Je traçais ma route.

Je ramassais les cailloux

Et j’écrivais mon histoire.

Christina Jaka

Un vendredi, un poème

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux :

Chaîne créative, ludique et familiale

La TutoBox de la Bibliothèque de Rouen

  • Pinterest
  • Page facebook : Christina Jaka (Art & Créativité / La Vie d’une maman créative et testeuse / Développement Personnel)
calligraphie

INSPIRATION – DES MOTS à propos du cœur

Folie Créative n°2 : recopier des mots 

Pour mon amour des mots et pour rester dans le thème de mon exposition : La St Valentin et les cœurs. 

A la main, j’ai écrit ces mots (à l’aide de pochoir) en cette période où je découvre l’art de la calligraphie. Inspirée par les chansons que j’écoute autant anglophone que francophone, je partage des mots qui parlent à mon cœur.

❤ ❤ ❤

Aimer jusqu’à l’impossible.

20180131_090119

Ce sera toi.

20180131_090136

Là pour toi.

20180131_092345

Romantique.

20180131_092355

M’aimeras-tu encore demain ?

20180131_092448

A chacun de tes souffles.

20180131_092500

Quelle est la grandeur de ton amour ?

20180131_092555

Aime-moi comme tu fais.

20180131_092614

La maladie d’amour.

20180131_092630

Une femme amoureuse.

20180131_092716

L’hymne à l’amour.

20180131_092841

Savoir aimer.

20180131_092903

Careless Whisper.

20180131_092922

Dis-le à mon coeur.

20180131_092933

Ce que les amoureux font.

20180131_092946

Solo dance.

20180131_092955

Toi & moi.

20180131_093128

L’amour en solitaire.

20180131_093148

Sensualité.

20180131_093229

Mauvaise en amour.

20180131_093323

Pour toi.

20180131_093341

Amour facile.

20180131_093354

Peur d’être seul.

20180131_093407

On va s’aimer.

20180131_093426

Je l’aime  mourir.

20180131_093439

Qu’est ce que l’amour en a à faire ?

20180131_093509

Trop d’amour.

20180131_093543

B.A.B.Y

20180131_090054

Créativement vôtre,

Déployez vos ailes et envolez-vous, Papillons !

Christina Jaka

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :

  • Page facebook de mon blog : Christina Jaka
  • YouTube : Christina Jaka
  • Pinterest : Christina Jaka
Développement créatif

Des mots d’hiver

Au milieu de l’hiver, j’ai découvert en moi, un invincible été. Albert Camus.

Je continue la route de mon blog créatif avec l’envie de partager quelques mots à propos de ce que m’inspire l’hiver.

Les saisons nous racontent beaucoup d’histoires si seulement, nous voulons bien les écouter et surtout elles nous montrent aussi des signes par la nature, par les animaux, par nos rencontres, par nos envies si seulement, nous voulons bien ouvrir les yeux.

Oui, les saisons parlent. Et voyons dans cette article ce que l’hiver a bien à nous dire.

HIVER

Voici la liste des différentes choses (fêtes, couleurs, etc) que l’hiver peut offrir de bons à tous si nous voulons bien les reconnaître.

  1. En hiver, il y a Noël, le jour où nous ouvrons impatiemment les cadeaux tant souhaités de la part du « Père Noël ». La fête de Noël commence quatre ou cinq jours après le début de l’hiver, donc c’est la première fête de la saison. Comme quoi, l’hiver nous gâte dès ces premiers jours.

2. En hiver, nous aimons aussi l’arbre de Noël, n’est ce pas ? Quand nous sommes accueillis chez des gens ou quand nous accueillons, c’est la première chose sur lequel nous nous focalisons. « Oh, ton sapin, il est trop beau, wouah, j’adore la déco, c’est toi qui les as faites ? » etc.

240_F_127960449_GGJnYkfkB8gBzI1z5YJdydX3m04Hbeni.jpg

3. En hiver, la seule chose que nous espérons faire mais que malheureusement nous ne pouvons pas faire entant qu’être humain aimant être entourée et bouger, c’est hiberner. Oh, je viens juste d’y penser, ce sera ma prochaine commande au Père Noël.


4. En hiver, nous aimons danser et le jour de la St Sylvestre est là pour l’occasion du Nouvel An… en attendant les feux d’artifices. Alors, on danse !


5. En hiver, nous aimons organiser nos vacances au ski. Certainement. Et nous aimons aussi raconter nos vacances à la montagne. On s’entend. Bon pour ma part, je rêve encore de ce jour.


6. En hiver, il y a ce bonhomme de neige que nous rêvons de faire mais que nous ne pouvons pas faire quand on vit dans un pays ou dans une région où il neige rarement.

240_F_58291531_Gbiprm0gDCyO7I3kX1UG9LGLzb9dLQzR.jpg

7. En hiver, il y a cette soupe du soir qui nous réchauffe et nous console pendant nos soirées en solitude. Et il y a aussi ce thé, ce chocolat chaud et ce café que nous aimons boire seule ou en bonne compagnie, devant un bon bouquin, dans un salon de thé ou chez soi.


8. En hiver, on aime se procurer une jolie plante qu’on aime voir pousser si magnifiquement dans sa salle de séjour. Cette plante c’est la Jacinthe, bien sûre.

240_F_72371075_cU6qWncJJWHjXCplWGIqiLgOr0J3Hpvk

9. En hiver, nous nous excitons d’émotions devant les films de Noël. Les seules histoires qui nous fassent rêver de la magie de Noël.

240_F_125580621_QvOzWjRoesJlKfxuPyaayGcTRERr4rxK

10. En hiver, on aime les chansons de Noël. « Les anges dans nos campagnes ont entonné l’hymne des cieux, et l’écho de nos montagnes redit ce chant mélodieux…Gloria in excelsis Deo « 


11. En hiver, on dépense beaucoup. Après les fêtes de fin d’année pendant lesquelles on a beaucoup fait plaisir, nous avons le droit à la période des soldes durant laquelle, nous pouvons maintenant nous faire plaisir… pour moins cher.


12. En hiver, on aime tellement les fêtes et surtout manger … Miam, miam !


13. Et puis en hiver, il y a la fête des amoureux, la Saint Valentin. Alerte rouge : Il se peut qu’on (re) tombe amoureux. Alors, grâce au froid, profitons de nous réchauffer, dansons et chantons sous la pluie, et sortons notre plus joli sourire de lumière dans les journées sombres de l’hiver.


14. En ce qui me concerne, l’hiver, c’était et c’est pour l’essentiel :

  • la naissance de mon fils
  • l’anniversaire de mariage de mes parents
  • l’anniversaire de baptême de mon fils qui tombe le même jour que l’anniversaire de mon papi
  • l’anniversaire de mon père et de ma mère
  • mon anniversaire aussi parfois. Le 19 mars peut tomber en hiver comme peut être le début du printemps.

Pendant longtemps, je réprimandais cette saison et je l’accusais de tous mes maux de la vie (maladie, impossibilité de voir du monde aussi facilement que les jours ensoleillés, manque de sport, baisse de morale…).

Maintenant, je reconnais que l’hiver m’a apporté et m’apporte en fait toujours plein, plein de cadeaux (de nouveaux désirs, de nouveaux buts, de nouvelles rencontres, de fortes amitiés qui se forgent…).

Malheureusement, ce n’est pas facile de toujours garder et d’exprimer son enthousiasme quand on est couvert par des gros pulls et par un gros manteau et quand on est tellement frileux ou frileuse qu’on tremble et qu’on se crispe à la moindre sensation de froid, pas évident non plus d’exposer son plus joli sourire quand notre visage est couvert par la capuche, le bonnet et par l’écharpe.

Et je ne parle pas de la pluie qui flotte bruyamment et ne nous donne pas envie de sortir…pour profiter joyeusement de ce rendez-vous amical tant attendu.

Un hiver festive à toute épreuve donc. Malgré tout LA question se pose quand même :

Est ce que j’aime l’hiver maintenant ? Bien sûre que j’aime l’hiver. Comme chaque saison, elle apporte sa personnalité, sa petite touche de couleurs et elle est unique. Elle est belle.

Mais le printemps reste ma saison préférée, quoique je puisse changer d’avis après tout ce que viens de citer. 🙂

Choisir l’hiver à la place de n’importe quelle saison pour :

  • son côté festif,
  • pour son côté qui respire la fraîcheur et la pureté et
  • pour ses couleurs enchantées et lumineuses.

Et vous, qu’est ce que vous inspire cette frileuse saison et est ce que vous aimez l’hiver ?

Je vous souhaite de passer une chaleureuse et agréable saison d’hiver, superbes papillons !

Créativement vôtre,

Christina Jaka

  • YouTube : la chaine d’une maman créative et testeuse – Des vidéos ludiques et créatives avec mon fils Ryan et des conseils en art et en créativité

Projet Tutobox

  • Pinterest : les tableaux inspirent d’une maman créative et testeuse
  • Facebook : @christinajka
Développement créatif

Mon aventure « Blogosphérique » – Mes 15 prises de conscience

Ne pensez pas. La pensée est l’ennemie de la créativité…Vous ne pouvez pas essayer de faire les choses. Vous devez simplement faire ces choses. Ray Bradbury.

Chers camarades créatifs,

Il y a quelques jours, je fêtais les deux ans de mon aventure dans le monde de la blogosphère.

J’ai fait la liste de toutes les choses que j’ai pris conscience depuis ces deux dernières années d’expérience dans le blogging que je vous partage avec vous aujourd’hui.

Prise de conscience d’une nana créative

1 – Pourquoi écrire compliqué si on peut écrire simple ?

2 – Être ou ne pas être blogueur, telle est la question ?

3 – Tous les blogueurs ne sont pas écrivains. Néanmoins beaucoup aiment écrire et ont des centres d’intérêt qu’ils aimeraient défendre auprès d’une audience plus large hors du contexte personnel.

4 – Quand on aime, on partage ou on donne ou les deux. De toute façon, au bout d’un moment on distingue la nuance entre la solitude physique et la solitude d’esprit.

5 – Non ! Les blogueurs ne font pas que partager leurs états d’âmes.

6 – Étonnement je découvre que les blogueurs ne sont pas accro aux réseaux sociaux. Ils y sont pour la plupart de leur temps pour leur passion. Si je me trompe faites-le moi savoir. Pour ma part, je me connecte uniquement pour mon blog et pour partager avec mon audience à travers les autres réseaux sociaux. Et évidemment pour répondre aux messages personnels.

7 – On n’assume jamais vraiment en dehors de la blogosphère que l’on blogue parce que la majorité de la population voit cette activité comme un loisir. C’est dommage de ne pas être pleinement ouvert à ce que l’autre fait car on empêche l’autre de s’ouvrir pleinement aussi.

8 – Pour bloguer sur un ou des sujets qui nous passionnent, je réalise qu’il y 80% du temps que l’on consacre au travail personnel et les 20 % sera consacré aux autres. Par exemple, il y a le temps qu’on passe de la documentation (60 %), à l’écriture du brouillon (15 %) et à la rédaction de l’article (5%).

9 – J’ai beaucoup regardé des conseils sur internet sur « comment devenir blogueur ? ». Avec du recul, je réalise que les seuls meilleurs conseils qu’on puisse nous donner, ce sont ces trois :  avoir une passion, vouloir partager et commencer à prendre son courage à deux mains et écrire son premier article.

10 – Le plus dure dans le blogging, c’est d’être amateur ou débutant. Entant que blogueur amateur ou débutant avec une expérience de moins de trois ans, on a certaines tendances à avoir des attentes superficielles comme recevoir rapidement « les mille abonnés, les commentaires et les j’aime ». J’exagère mais avec un peu de recul, je réalise que c’est en continuant notre travail qu’on finira un jour par démontrer aux autres que « l’on vaut la peine ».

11 – Être assidu, concentré, régulier et persévérant. Aimez-vous ces mots ? Moi, en vérité, je n’en suis pas vraiment fan. Pourquoi ? Parce que ce sont les qualités les plus dures à développer quand on veut réussir dans un domaine. En particulier, dans le blogging. Malheureusement, on nous le confirmera jusqu’à ce que cela se fige dans nos tripes que peu importe le corps de métiers, d’activités dans lequel on fait partie, aimer ne suffit pas.

12 – Vous aurez beau dire à tous vos amis par Facebook, Instagram, ou Mail que vous bloguez, il y en aura pour sûre cinq personnes de toutes vos connaissances qui y fera peut-être vraiment attention et une, peut-être qui vous lira « de temps en temps » quand elle aura le temps. J’ai encore beaucoup de choses à analyser mais c’est quelque chose d’assez frustrant de réaliser que très peu de personnes si ce n’est personne ne vous prendra jamais au sérieux.

13 – Travailler « dure ». Le mot « dure » est un terme tellement relatif et cela dépend de l’état d’esprit de chaque personne. Personnellement, je n’ai pas réellement travaillé dur sur mon blog ces derniers temps, cependant, je ne considère pas avoir moins travailler sur mon blog. Je pense que nous devons faire ce qu’on peut faire avec les moyens que l’on a. Il ne faut absolument pas rentrer dans des normes extravagantes pour être bien vu. Le domaine de la blogosphère est à mon goût est un domaine créatif. Afin que tout se passe bien, il faut pouvoir lâcher prise et respecter son rythme.

14 – La bienveillance et l’indulgence envers le travail des autres et envers soi-même. Même si nous avons une passion commune, chaque blogueur a commencé leur blog avec une histoire unique. Nous n’avons pas de parcours similaire. Il est important d’accepter que chacun avance à son rythme. Il n’y a pas de plus ou moins rapide que soi. Il n’y a pas non plus de plus ou moins chanceux que soi.

15 – Authenticité, simplicité et solidarité. Ce sont les trois mots que je retiens en terminant ma liste.

L’authenticité est une qualité. Il faudrait que chacun de nous soi fière d’être soi et puisse être assez courageux pour son style et l’exprimer.

On ne le dira jamais assez. Soyez simplement vous. Cela devra être simple à comprendre.

Finalement, c’est en bloguant qu’on devient blogueur.

Ces deux années d’expériences de blogging ont été pour moi un défi important dans mon développement personnel et dans l’évolution de ma créativité.

J’ai pu développer un état d’humilité face à ce monde. J’ai appris que nous sommes face à un seul dilemme c’est de devenir la meilleure version de soi-même. On se compare moins aux autres et on grandit librement sans mettre d’entraves à notre créativité.

Déployez vos ailes et envolez-vous, Papillons !

Vous êtes Lumière, souvenez-vous-en !

Christina Jaka

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux :

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux :

Chaîne créative, ludique et familiale

La TutoBox de la Bibliothèque de Rouen

  • Pinterest – Mes meilleurs tableaux de maman créative et testeuse
  • Page Facebook : Christina Jaka  (Art & Créativité / La Vie d’une maman créative et testeuse / Développement Personnel – Pour être au courant des événements et des publications récentes)