art-thérapie·auteur·Créativité·mes projets art et créativité·philosophie de vie

Les nouvelles : Mon premier trimestre sensible, zen & créatif

Tous les événements sont des bénédictions qui nous sont données pour que nous apprenions. Elizabeth Kübler Ross

Mes chers lecteurs,

Je suis impardonnable. Oui. La raison est que je ne vous ai pas donné de mes nouvelles depuis le 4 octobre 2021, date de ma dernière publication. Je ne tiens pas mes plannings. Ce n’est vraiment pas pardonnable pour une auteure de blog passionnée d’écriture.

Mais j’ai préparé mes excuses. Tenez vous prêt à donc tout gober. Ha ha !

Bien évidemment, je plaisante. Je fais un peu d’humour même si ce n’est pas toujours très marrant.

Je sais très bien que vous êtes des lecteurs très indulgents et que vous attendiez avec impatience ma prochaine publication.

Alors me revoilà, ce dimanche 17 octobre 2021 à 11 h 22, heure présice à laquelle je commence à rédiger le brouillon de cet article, sans musique, bullshit.

Donc, revenons à nos moutons. Mince, il faut vraiment être sérieux !

Les raisons de mon absence

Je me suis absentée ces derniers temps pour diverses raisons :

Depuis la sortie des multiples confinements, j’ai décidé que cette année j’allais reprendre en main mes activités sociales plus extérieures.

Mon bébé grandit donc il est rentré pour la première fois à la crèche, ce qui me laisse théoriquement plus de temps à blogguer, à écrire et à dessiner mais non.

Dans un premier temps, l’administration m’appelle à remettre à jour certains points de mon statut. Alors, au lieu de travailler à la maison, il faut que je me déplace faire le trajet jusqu’à ces chers bureaux. Je vous rappelle que je n’ai pas encore mon permis, du coup, je perds beaucoup de temps dans les transports chaque jour pour me rendre à ma destination et à réserver des transports à la demande car je vis en campagne donc je réserve pour me déplacer plus rapidement.

Dans un second temps, j’ai intégré l’association du Foyer Rural de mon village entant que membre du conseil d’administration et animatrice. De ce fait, j’ai pris le temps de m’adapter à cette nouvelle vie sociale et bénévole. Actuellement, nous préparons Halloween. Pour ma part, j’animerai un Atelier Lanternes pour trente-trois enfants et l’Halloween Party, alors oui, j’ai du boulot. Et je préfère blogguer. Oui, tout à fait, l’esprit humain est tout à fait incohérent.

Dans un troisième temps, j’ai proposé d’animer des ateliers d’arts créatifs dans la commune et dans la classe de mon fils alors j’ai préparé le dossier de mon projet que je mettrai très prochainement en ligne.

Dans un quatrième temps, je continue à corriger mon premier livre jeunesse que vous aurez la joie de voir le jour très vite, enfin j’espère. Mine de rien, cela fait deux ans que j’y suis. Mais concrètement, cela fait un an, en comptant le moment à partir duquel je l’ai fait lire, relire et corriger par des personnes externes, sans compter les heures à auxquelles j’ai passé à le corriger à la suite des lectures extérieures. Je l’avais publié une première fois mais beaucoup de points devaient être revu.

En tout cas en attendant, je peux déjà vous annoncer la bonne nouvelle : mon premier recueil de poème est disponible à l’achat sur Amazon en broché et kindle.

Dans un cinquième temps, j’ai repris le tricot. Je vous ferai part de mon ressenti par rapport à cette activité dans un prochain article.

Dans un sixième temps, comme certains d’entre vous le savent déjà, je suis en cours de créations d’une série d’enregistrements vocaux pour mon défi thérapeutique « ma voix créative » que je partage déjà sur YouTube sur ma chaîne, idéalement une fois par mois.

Dans un septième temps, je fais le tri de mes affaires créatives et édicatuves (livres, cahiers, magazines…) et vestimentaires, je me suis résignée à me mettre sur Le Bon Coin et sur Vinted pour vendre tout ce qui ne me sert plus. Alors, venez me retrouver au cas où je pourrais faire votre bonheur parmi les vêtements et les affaires créatives que j’ai mis en ligne.

Vous pourrez me retrouvez sous les pseudo de Christina Jaka, naturellement.

Bientôt, je commencerai à vendre quelques-uns de mes dessins et de mes diverses sur mon blog et peut-être des prestations d’accompagnements dans votre cheminement créatif. Tous ces projets sont encore dans ma tête et je réfléchis encore.

Dans un huitième temps, je recherche du boulot à temps partiel. Alors à moi de nouveau la rédac des curriculums vitae et les lettres de motivations.

Jusqu’à aujourd’hui et encore pendant un long moment, je serai toujours ravie de partager avec vous gratuitement et de tout mon cœur tout mon contenu créatif et philosophique. D’ailleurs, cela dure depuis 2017. Mais il est temps pour moi de penser à gagner ma vie dignement pour mes enfants, pour mes projets et donc de penser à la sphère financière de ma vie.

Cependant, vous pouvez toujours me soutenir, si le cœur vous en dit, en faisant votre shopping sur ma boutique de design personnalisés Tunetoo, je m’occupe juste à appliquer le design et c’est l’entreprise Tunetoo qui s’occupe du reste (réception des commandes, fabrication, et envoi ou service après vente). Pour ma part, je touche la commission de chaque article vendu.

Dans un neuvième temps, à part les raisons que je vous ai donné, il y a les raisons personnelles que l’on ne partagera certainement jamais.

Une vie prend beaucoup de temps. Alors des vies…

Voilà, en neuf temps, j’ai pu vous faire un petit bilan de tout ce que je fais actuellement depuis la rentrée scolaire.

Je sais vous allez penser que j’ai dix mille excuses et idées à la seconde, que je fais des promesses que je ne tiens pas, que je dis des choses que je ne fais pas, que je fais pleins de choses et rien à la fois. Et vous avez tout à fait le droit d’avoir votre jugement. Mais au fond, l’une des vérités que l’on assumera jamais assez, c’est qu’on est très souvent exigent envers soi et les autres et juste impatients que nos projets voient le jour pour de vrai. Attention car l’impatience peut nous jouer un sale tour. Alors, soyons raisonnablement déraisonnables et soyons persévérants dans nos projets. Cela ne tient qu’à nous. Faisons de notre mieux.

Encore, voilà, en ce qui concerne les nouvelles de ce premier trimestre.

Je trouve ma voie… petit à petit, je vois la lumière au bout du tunnel.

Ça avance. Tout simplement.

Merci du fond du cœur mes très chers de me lire si vous me lisez jusqu’à la fin de cet article.

Vous n’êtes pas nombreux et puis je ne suis pas disponible sur les réseaux quotidiennement et à temps complet pour partager mes articles à chaque fois mais je suis déjà ravie de l’avancée des choses.

Je me sens reconnaissante car cela me fait extrêmement du bien.

Sur ce, après ces jolis mots, je vous dis à une prochaine fois,

Sensiblement zen & créatif avec vous et pour vous,

Christina

DERNIERS ARTICLES

Un élan de rentrée

Quand un monde de déceptions et d’ennuis s’abat sur vous, si l’on ne s’abandonne pas au désespoir, on se tourne soit vers la philosophie soit vers l’humour. Charlie Chaplin Dans la démarche d’une thérapie vocale, comme je l’ai annoncé dans un de mes articles, je continue à partager ma voix sur YouTube si vous souhaitez… Lire la suite Un élan de rentrée

En quête de « réelles » réponses à nos questions

La réalité n’est jamais ce qu’on s’imagine. Même pas d’un poil. Les réponses à nos questions non plus. La quête de la vérité doit être un cheminement de paix et d’amour envers soi et le monde avant tout. Voici l’histoire d’une âme en quête de réelles réponses. Cette âme c’est la mienne mais elle peut… Lire la suite En quête de « réelles » réponses à nos questions

L’importance de gérer ses émotions

En ce mois d’août, j’ai réalisé que le stress peut être à la fois bénéfique et néfaste. Cela dépend comment nous dosons son utilisation et dans quel contexte. Nous faisons face à de multiples situations au quotidien qui peuvent nous rendre nerveux : rencontrer des nouvelles personnes, pratiquer une nouvelle activité, commencer son premier jour… Lire la suite L’importance de gérer ses émotions

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

art-thérapie·thérapie vocale

Un élan de rentrée

Quand un monde de déceptions et d’ennuis s’abat sur vous, si l’on ne s’abandonne pas au désespoir, on se tourne soit vers la philosophie soit vers l’humour.

Charlie Chaplin

Dans la démarche d’une thérapie vocale, comme je l’ai annoncé dans un de mes articles, je continue à partager ma voix sur YouTube si vous souhaitez m’écouter en parallèle de la lecture de mon blog. Le défi de Ma Voix Créative est une démarche personnelle et créative, je ne cherche pas à plaire. J’applique tout simplement un processus créatif pour me permettre d’améliorer l’écoute et la compassion pour la voix de mon cœur. Si ce défi vous inspire et que vous souhaitez le pratiquer, je serai ravie que vous m’en fassiez part.

Photo de Designecologist provenant de Pexels

De ce fait, attaquons-nous au sujet du jour que j’ai mis du temps à écrire. Oui, je mets du temps pour beaucoup de choses. Vous avez dû le lire dans beaucoup de mes articles. Mais c’est surtout un problème que j’ai encore à régler avec mon rapport au temps.

Donc, plus sérieusement le sujet d’aujourd’hui, c’est la rentrée. Avant qu’il ne soit « trop tard », j’aimerais vous souhaiter une bonne reprise dans vos activités professionnelles et ludiques de l’année scolaire. J’espère qu’en tout cas ces premiers jours de classes et de reprise professionnelle, ce sont bien passés pour vos enfants et pour vous, ou bien pour vos petits-enfants, car il se peut que des grands-parents me lisent, ou bien pour vos neveux et nièces car il peut aussi avoir des tontons et des tatas qui me lisent.

Photo de Kelly Lacy provenant de Pexels

Voilà, les vacances d’été pour cette année sont terminés, on est revenu à la maison pas comme avant. On renait peut-être dans une nouvelle année avec tout ce qui l’accompagne. Cela fait toute une différence de monter en grade. Mon fils entame sa dernière année en école élémentaire. Je ne sais pas ce que cela lui fait à l’intérieur de lui mais moi, l’idée que mon petit bébé rentrera au collège me fait drôlement quelque chose. Je ne sais pas si je devrais me réjouir ou être effrayée à l’idée que mon petit bébé grandisse (trop) vite. En tout cas, je suis une maman fière de mes deux bébés. Mon deuxième garçon de dix-huit mois a fait sa rentrée en crèche. Et oui, maman a décidé de se donner davantage de temps et de concentration dans son travail créatif. Ce n’était pas évident avec bébé dans les pattes toute la journée pour me concentrer et me motiver à travailler en plus des tâches classiques au quotidien (cuisine, ménage, etc.) mais c’est aussi bon pour bébé de rencontrer d’autres bébés, cela lui prépare à la collectivité en école.

Les vacances d’été nous ont permis un petit instant d’insouciance. On avait presque oublié le mot travail, devoirs, se lever le matin, se coucher tôt, la fatigue des journées qui se répètent, la frayeur de l’automne et le désespoir de l’hiver.

Je trouve quand même dommage de dénigrer tant des journées productives telles que l’école, le travail, les projets associatifs, amicaux et familiaux.

Pourquoi la reprise de l’activité professionnelle devrait être synonyme d’obligation et de fatigue ?

Je sais que vous allez me répondre : « Il faut bien manger… »

Cette réponse est classique mais en vrai parfois c’est autre chose qui nous pousse à prendre la porte de sortie.

Je trouve qu’on devrait décider de faire face à ce retour à nos activités en tout genre de manière positive. Si nos journées fonctionnaient avec des options, nous devrions nous formater à cliquer sur les boutons : gratitudes, persévérance et confiance. Nous devrions faire en sorte que nos journées se passent au mieux en restant fidèles à nos engagements et à nos valeurs.

On connaît tous les difficultés auxquelles ont peut faire face au quotidien.

Photo de SHVETS production provenant de Pexels

Les difficultés peuvent être de toute sorte et ils peuvent parfois nous handicaper pour avancer rapidement dans certains projets et domaines de notre vie.

On connaît tous les moments éprouvants et passagers : fatigue, dépression, maladie saisonnière qui nous ralentissent.

On est peut-être éprouvé soi-même par des relations toxiques près de soi qui nous empêchent de prendre notre vie en main ou bien on est soi-même intoxiqué par des anciens schémas toxiques qui empoisonnent notre vie actuelle sans qu’on en ait conscience.

Bref, on connaît les difficultés comme notre poche. Souvent les difficultés sont comme les déchets accumulés dans notre sac à main, dans notre poche de jeans, un jour ou l’autre, il faudrait accepter que ces déchets sont inutiles pour notre évolution et se décider à les jeter. Le processus entre l’acceptation et la décision peut être un long cheminement. Mais si l’on a accepté, normalement, le moteur a déjà démarré, il faudrait ensuite, accélérer, c’est la mise en route de la décision. La décision mène à l’action : nettoyage du sac ou de la poche, le tri sur nos désirs et aussi dans nos relations, d’accepter de lâcher prise sur ce qu’on ne maîtrise pas, se concentrer sur ce que l’on possède et commencer à observer l’existence autour de soi.

Photo de Amine M’Siouri provenant de Pexels

Ces étapes mis en pratique devraient nous procurer plus de gratitudes, de persévérance et de confiance dans notre cheminement. De ce fait, nous retrouvons la joie de faire son retour dans nos activités respectives, cela ne deviendra plus une obligation ou de l’ennui.

Nous retrouverons donc le plaisir du partage et du service en communauté. Faire sa rentrée, c’est l’occasion de renforcer ses projets.

Les vacances d’été nous ont permis de nous recentrer sur soi, de revenir à consacrer du temps à ce qui nous importe le plus (la famille, la santé, nos plaisirs des voyages) et la rentrée nous donne cette opportunité de partager ces plaisirs au monde.

N’oublions juste pas de faire cette équilibre entre soi et les autres. Que notre liberté ne soit jamais soumis à la volonté des autres et que notre envie de service ne néglige pas l’importance d’être soi.

Voilà, c’était le dernier mot de mon article « être soi ».

Soyez vous-même, en effet, tous les autres sont déjà pris.

Commencez dès aujourd’hui à vous accueillir tel que vous êtes ici et maintenant.

Pour ma part, c’est à travers l’écriture que j’ai pris la décision de m’accepter et de m’accueillir chaque jour.

Cependant, j’avais ce désir d’entendre cette voix à l’intérieur de moi car elle me chuchote « je suis là, écoute-moi ». C’est ainsi que j’ai décidé de l’écouter en vous partageant toute ma sensibilité à travers ce processus qu’est « Ma voix créative ».

Sans plus attendre, je vous invite donc à écouter le podcast que j’ai enregistré pour cet article. Je vous remercie de votre intérêt.

Sensiblement zen et créative pour vous et avec vous.

Christina

La playlist que j’écoutais en rédigeant cet article – Mon bébé faisait la sieste à côté pas à la crèche mais je profite des siestes pour écrire, du coup 😉

Photo de Jennifer Moore provenant de Pexels

DERNIERS ARTICLES

Les nouvelles : Mon premier trimestre sensible, zen & créatif

Tous les événements sont des bénédictions qui nous sont données pour que nous apprenions. Elizabeth Kübler Ross Mes chers lecteurs, Je suis impardonnable. Oui. La raison est que je ne vous ai pas donné de mes nouvelles depuis le 4 octobre 2021, date de ma dernière publication. Je ne tiens pas mes plannings. Ce n’est… Lire la suite Les nouvelles : Mon premier trimestre sensible, zen & créatif

Message de la Pleine Lune août 2021 : Éveil Spirituel

Le 22 août 2021 marque le premier jour d’une nouvelle compréhension spirituelle pour moi. Je voulais absolument vous partager cela. J’espère qu’à travers les mots qui suivront, je rendrais l’âme de quelques-uns plus léger. Vous n’êtes pas seul(e)s. Ici, je vais traiter d’un sujet assez délicat et peut-être, cela titilleront l’esprit de certaines personnes. N’hésitez… Lire la suite Message de la Pleine Lune août 2021 : Éveil Spirituel

Vacances d’été, Normandie en mode Provence-Alpes-Côte d’Azur- Farniente

Les vacances, les vacances. Ces moments d’insouciance, de douceur, de plaisir, de repos si profonds me manquent déjà. La rentrée se fait sentir mais je ne veux pas commencer cette nouvelle année scolaire sans vous partager les plus belles images de mes vacances. Dépaysement total des lieux à la température. Le retour a été un… Lire la suite Vacances d’été, Normandie en mode Provence-Alpes-Côte d’Azur- Farniente

Accueillir L’Énergie

L’Énergie ne prévoit jamais ce que notre mental essaie de nous faire croire.Contrairement à ce que vous avez toujours cru jusqu’à présent, vous valez bien plus. C’est à dire que vous êtes fantastique. Préservez cette pensée en votre for intérieur. Écrivez-la partout, sur un post-it, dans un agenda, sur le bloc note de votre téléphone,… Lire la suite Accueillir L’Énergie

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

les histoires qui font du bien·philosophie de vie

En quête de « réelles » réponses à nos questions

La réalité n’est jamais ce qu’on s’imagine. Même pas d’un poil. Les réponses à nos questions non plus. La quête de la vérité doit être un cheminement de paix et d’amour envers soi et le monde avant tout.

Voici l’histoire d’une âme en quête de réelles réponses. Cette âme c’est la mienne mais elle peut être la vôtre.

Elle commence ainsi mais elle peut commencer autrement. Ces mots pourraient être les vôtres mais ce sont les miens. Cette histoire s’est passée, un jour et elle a marqué le passage d’une âme à la rencontre d’une autre âme.

« C’est ainsi que je me retrouve assise dans les halls de la gare en attendant l’heure de la sortie des classes.

C’est en vivant des choses, c’est en rencontrant les gens que l’on apprend, que l’on se connaît mieux de jours en jours.

Et ces opportunités sont aussi de multiples occasions de se poser des questions. En participant à un forum de job d’été dans la journée, j’ai rencontré et un peu discuté avec une dame qui tenait un stand de Pôle Emploi. Évidemment, je lui ai exposé ma situation, ma quête et elle me conseille et me dirige vers ce qu’elle pense peut-être être mieux pour moi.

Mais cette dame était très cosmique. Elle ne m’a dit d’aller chercher telle ou telle formation. Elle m’a exposé en quelque sorte son ressenti par rapport à mes perspectives. Et cela m’a plu. Elle m’a rappelé comme beaucoup de personnes que, les affaires ne seront pas faciles mais elle m’a tout de même dirigé vers des pensées de possibilités. Elle m’a évidemment laissé avec cette réflexion. Se poser des questions, trouver une réponse. Pas seulement juste une réponse comme ça, parce qu’il faut trouver une réponse mais trouver la « réelle » réponse. »

Même si j’ai longtemps cherché, je cherche toujours, les questions qui pourraient me donner les réelles réponses.

C’est peut-être simple finalement.

Mais il faut que je me le dise.

Je me demande encore où chercher et comment bien chercher ces réponses justes. J’aimerais voir claire en moi.

Peut-être que je vois claire déjà.

Il y a des signes qui parlent. J’apprends à connecter les évènements de ma vie.

Je me dis que rien n’arrive au hasard. Il y a toujours une explication à ce qu’on choisit.

Nous nous retrouvons souvent au point de départ. A ce moment nous nous demandons ce que nous faisons quelque part. C’est comme ci nous perdions la mémoire.

Et puis je m’éparpille. Et puis je fouille. Et puis je creuse. Et puis je cours. Et puis je marche. Et puis je vole. Et puis je vis. Il y a mille façons de se poser des questions. Juste, on a besoin de s’arrêter, d’analyser et de voir. La réponse est dans mon cœur.

Sensiblement zen & créative pour vous et avec vous,

Prenez soin de votre âme et de votre corps,

Christina

Dernières nouvelles du blog

Enfance en été

Nous qui venons de Normandie et qui avons l’habitude des plages et les galets, ce fût vraiment sympathique de sentir la chaleur et la douceur du sable sous nos pieds. Construire des châteaux de sables est une activité créative spontanée en famille qu’on s’est donné le plaisir de passer. Au lieu de faire bronzette comme… Lire la suite Enfance en été

Juste des vacances… été 2021

Prendre des vacances, c’est cool. Envisager de partir en vacances, c’est super. Organiser des vacances, c’est savoir jouer avec les imprévus mais comme c’est parfois frustrant. De toute évidence, partir en vacances, c’est complètement dépaysant. Que vous soyez en voiture, à pied, en train, en car, en camping-car, en avion, … Que vous hébergez chez… Lire la suite Juste des vacances… été 2021

Partir en vacances -été 2021

Mes chers camarades créatifs, Un petit tour dans mon flow nostalgique Le 16 juillet 2021, En cette première semaine entant que vacancier, je voulais écrire tout naturellement à propos de vacances. Mais ce partage est particulier car je souhaite ainsi immortaliser les trois semaines de vacances que je passerai avec mes enfants et mon conjoint.… Lire la suite Partir en vacances -été 2021

écriture créative, poème

Brève introduction sur la vie.

La vie nous offre des hauts et des bas.
Les hauts sont les moments de joie et les bas sont les combats qu’on mène contre soi.

Sensiblement zen et créative, Christina Jaka

écriture créative·philosophie de vie

Fuir

La vérité,

Est que nous voulons fuir.

Nous voulons fuire cette vérité même.

Oui, fuire l’autre. Fuire celui qui est hors de soi. Fuire sa responsabilité. Fuire sa conscience. Fuire son histoire.

Et au finale, fuire la possibilité d’être libéré d’un fardeau plus lourd que la responsabilité : L’ignorance.

Jusqu’à quand fuirons-nous ?

Jusqu’à où fuirons-nous ?

Christina Jaka

Créativité·philosophie de vie

Paresse créative

Mes chers camarades créatifs,

Vous est-il déjà arrivé d’arrêter de créer pendant un certain temps ?

Moi, si. Actuellement, je suis en plein dedans.

Si ce n’est pas l’écriture, c’est le dessin.

Si ce n’est pas le dessin, c’est l’écriture.

Je ne sais pas pourquoi, je n’ai pas encore arrivé à caler les deux dans ma semaine.

Je suis certainement ce qu’on appelle une « désordonnée créative « .

Je reprends l’écriture de mon blog donc :

Premièrement, parce que je ressens beaucoup de frustration lorsque je ne vous partage pas mes états d’âme créatifs.

Deuxièmement, parce que je me sens bien quand j’écris.

Troisièmement, parce que j’ai trop de choses dans la tête, il faut bien que je mette quelque part mon bazar intellectuel, créatif, ou tout ce qui vous plaira.

J’aimerais bien me mettre un défi, genre écrire tous les jours sur mon blog. Partager juste des pensées intuitives et créatives, pas trop personnelles mais vraiment question de méditer en écrivant. Méditer avec vous, ça me parle.

Si vous me lisez, je considérerai qu’on méditera en communion.

Bon, voilà, je suis en ce moment dans une phase de paresse créative.

C’est ainsi.

Au niveau créatif, je me suis toujours dites que le processus compte plus que le résultat.

J’accepte ce moment. Je suis indulgente. J’avance comme je peux.

Merci de mettre de la lumière dans ma créativité,

Sensiblement zen et créative pour vous et avec vous,

Christina

philosophie de vie

Philosophie de vie, le calage

Mes chers camarades créatifs,

Avez-vous votre permis de conduire ?

Souvenez-vous des premières fois que vous avez pris le volant avec votre moniteur ou avec une autre personne d’ailleurs pour apprendre à conduire ?

Souvenez-vous à quel point vous avez géré ? Haha.

Moi, je suis en cours pour obtenir mon permis de conduire. Mais pas pour le moment. Mon corps s’est mis un instant en pause alors je respecte ce temps conseillé pour me remettre. ⌛

Je voulais vous partager cette réflexion que mes cours de conduite m’ont apprise : l’importance de ne pas Lâcher la pédale d’embrayage au risque de caler.

Oui, mais où est-ce que je veux en venir ?

Depuis ces derniers jours, dans ma pause, je fais mon introspection trimestriel des trois premiers mois de 2021. J’ai réalisé en faisant ce bilan de mes trois derniers mois que j’étais encore une fois de plus : dans la pression, dans le contrôle et dans la précipitation.

Dans ce processus, il a fallu qu’un évènement personnel me fasse réaliser l’importance d’être à l’écoute, d’être dans la bienveillance totale, d’être dans le lâcher-prise et je précise bien le lâcher-prise non dans le laxisme.

Mon moniteur m’a beaucoup appris dans mes leçons de conduite, l’importance de manipuler les commandes du véhicule avec douceur car j’étais souvent dans la rigidité avec la boîte de vitesse, j’avais envie de rétrograder le plus vite possible alors que je n’avais même pas bien appuyer sur la pédale d’embrayage. Bref, aucune souplesse et conduite pas du tout économique, quoi.

Quelles sont les commandes du véhicule en ce moment ?

Nous avons notre carrosserie, le véhicule, c’est notre corps.

Ensuite, nous avons l’ensemble des commandes, tout notre système intérieur : notre cerveau, nos organes, nos cellules, etc.

Puis, nous avons notre système extérieur : notre tête, nos pieds, nos jambes, nos mains, notre ventre, etc.

Enfin, nous avons ce système que nous ne voyons pas et que nous remettons souvent en question : l’esprit.

L’esprit créateur, l’esprit de bon sens, l’esprit de famille, l’esprit de Noël, l’esprit de pâques, l’esprit d’équipe et puis il y a simplement l’Esprit.

Voilà de quoi est composé notre machine humaine complexe.

Dans cette machine, nous avons le pouvoir de contrôler certaines parties directement, et l’harmonie des autres parties dépendent indirectement de notre façon de manipuler le reste.

C’est un peu comme en voiture, nous avons le volant entre nos deux mains, nous avons la pédale d’embrayage, de frein et d’accélérateur et puis nous avons la boîte de vitesse et enfin nous avons les rétroviseurs.

Toutes ces commandes sont à la portée de nos mains. Mais le reste, non. Et c’est à la façon dont nous contrôlons ces commandes que le reste de la voiture fera ou pas bien son travail.

Je trouve cette recherche d’équilibre entre le corps et l’esprit tellement passionnant, et ce qui m’est arrivé a encore plus développer en moi cette importance.

Commençant à y travailler, je tenais à vous partager mes premières réflexions, déjà quand même beaucoup mûri depuis quelques mois.

Cependant, je considère qu’une pensée partagée fleurit merveilleusement qu’une pensée « confinée ».

Pour approfondir mes recherches, j’ai découvert Michel Odoul et son livre « Dis moi où tu as mal et je te dirais pourquoi » et Alice Miller et son livre « le corps ne ment jamais ».

Pour l’instant, j’ai seulement regardé plusieurs conférences de Michel Odoul sur YouTube et je suis entrain d’écouter le livre audio sur YouTube d’Alice Miller, « le corps de ment jamais ».

Tout simplement,

Mon message d’aujourd’hui est :

Conduire sa vie prend en compte le corps et l’esprit.

Apprenez chaque instant à vous écouter corps et âme.

Et adoptez la simplicité à toute situation.

Ou au moins prenez conscience de cela, le processus est déjà mis en place.

Sensiblement zen et créative pour vous et avec vous,

Déployez ailes et envolez-vous, petits papillons

Christina

Pour plus d’inspiration et d’actualité créatives, retrouvez-moi sur :

Instagram : @unemamanetsesailes

Pinterest : Christina Jaka

YouTube : Christina Jaka

philosophie de vie

Trente ans.

Il était une troisième décennie.

Depuis le dix-neuf mars, je prends seulement le temps de me présenter sous un nouveau jour. Aujourd’hui avec un peu de retard, je suis là.

Je n’ai pas vu le temps filé, je ne me suis pas vu grandir. Je n’ai rien vu venir. Et je suis ici et maintenant avec mes trente ans en poche.

Entre zéro et neuf ans, on n’est pas encore tout à fait conscient de ce qui nous entoure car on est souvent pris négligés et pris pour des « petits ».

Entre dix et dix-neuf ans, j’ai été une adolescente timide, rêveuse, créative et qui ne connaissait rien de la vie, enfin c’est ce que j’ai toujours cru.

Et voilà qu’un jour, j’ai eu vingt-ans.

Je me souviens avoir accueilli mes vingt-ans d’une façon très particulière : je donnais la Vie pour la première fois.

Vous vous demandez si la deuxième décennie m’a bien gâté. Oui, à un point inimaginable que je pourrais en écrire un livre. Mais je vais me contenter de ce géant journal créatif entre mes main : mon cher blog qui accueille très bien tout mon bazar zen et créatif.

Ces derniers mois, j’ai même eu le temps de le dire adieu en créant les meilleurs souvenirs : d’avoir fait un grand voyage spirituel de mes rêves, les Journées Mondiales de la Jeunesse, la rencontre de mon amoureux, la naissance de mon deuxième enfant, l’audace d’apprendre à conduire et de construire un projet professionnel qui me tient à cœur, avec la création de mon blog, ma première exposition, mon premier boulot, et un permis de conduire en cours d’obtention.

Puis soudain, ma vingtaine me quitte et voilà que la trentaine me tombe dessus…

En dix ans,

on en apprend des choses qui nous poussent finalement à se demander comment on se sent maintenant ?

Depuis ces dix dernières années, il y a justement quelques leçons que j’ai apprises et l’élan de mon cœur bohème, poétique, philosophique, coloré, spirituel et joyeux me pousse à faire entendre sa voix.

Première leçon : l’importance de vivre selon son cœur.

On ne sera jamais à cent pour cent d’accord les uns avec les autres. Cependant, il y en a beaucoup qui feront semblant d’être d’accord avec nous parce qu’ils ne savent pas ce qu’ils ne savent pas. Et puis, il y a ces pépites très rares que tu rencontres et qui saisissent à jamais ta vie, qui coupent ton souffle et le son de ta voix en nous donnant l’impression d’avoir l’intention de nous faire du mal, parfois et en fait, ils souhaitent t’inviter à écouter et à accueillir une facette de nous-même que l’on ignore.

On peut faire des « oh », des « aïe, des « boum », des « bam » ou des « wouah » parce que le cœur nous invite à ressentir pleines de sensations à cause des choix que nous faisons.

Les choix que nous faisons a pour conséquences des expériences plus ou moins agréables ou désagréables dans la limite du supportable.

La vie nous récompense toujours selon la manière qu’on a pensé, agit et parlé à soi ou aux autres.

Alors, comment vivre selon son cœur si on ne sait pas ce que l’on en a un ?

Est-ce possible d’ignorer que l’on a un cœur ? Mais au fait de quel cœur parle-t-on ?

Je parle de celui de l’esprit.

Oui, vivre selon son cœur c’est prendre le risque de se faire rejeter, d’être jugé mais c’est surtout prendre le risque de grandir, de comprendre, et de devenir soi-même.

Se réaliser soi-même est plus éprouvant que de se laisser influencer et d’être quelqu’un d’autre.

Mais au final, beaucoup plus gratifiant personnellement.

Deuxième leçon : l’importance d’être rempli de gratitudes.

Quoiqu’il puisse nous arriver dans la vie, puissions-nous être reconnaissant de ce que la vie nous a permis d’apprendre.

Les personnes que nous rencontrons ne sont pas juste des personnes rencontrées par hasard.

Les situations que nous vivons ne sont pas juste des situations que nous rencontrons par hasard.

Les choix que nous faisons ne sont pas juste des choix au hasard.

Je ne suis pas ici juste pour écrire.

On aura tendance à se contenter de se dire cela : « oh, c’est juste un hasard ».

Mais rien n’est un hasard.

Vous allez me dire que l’on ne va pas passer notre vie à chercher l’explication pour tout ce que l’on vit. Et moi je vous répondrais que vous avez raison, ne cherchez donc d’explications mais soyez reconnaissants.

Être reconnaissants de pouvoir voir le sourire d’un enfant, de voir les couleurs de cette fleur briller, de sentir la chaleur de ce soleil, de sentir cette pluie sur notre visage, de pouvoir écouter la musique qu’on aime, de pouvoir écouter le rire de notre enfant, de pouvoir danser sur la musique qu’on aime, de ce moment en famille partagé, de ce moment d’apprentissage, de nos talents, des opportunités de pouvoir partager, de pouvoir entendre le son de sa voix, bref, être reconnaissant de se sentir vivant.

Troisième leçon : l’importance de vivre.

Depuis l’année dernière, on en entend des vies qui s’éteignent. Mais nous on est encore là.

Comment comptons-nous rendre à la vie cette chance qu’on a de vivre ?

On connaît les nos cinq sens : l’ouïe, le toucher, l’odorat, le goût, la vue. Sont-ils tous actifs ? Fonctionnent-ils tous ? Sont-ils tous en super bonne santé ?

On connaît nos émotions : la joie, la tristesse, la surprise, la colère, la peur, le dégoût ?

On connaît nos besoins ?

On connaît notre histoire ? nos rêves ? nos désirs ? nos capacités, nos possibilités ?

Bref, on sait qui on est.

Alors, faisons en sorte d’apprendre à nous accueillir tel qu’on est chaque jour.

Les mots d’ordre pour ma trentaine : simplicité, authenticité, créativité, sensibilité, philosophie, constance, cohérence, spirituel, intuition, inspiration, bienveillance, mélodie, espoir, courage, confiance.

En avant, la trentaine !

Voulez-vous m’accompagner dans cette belle aventure ?

Créativement et spirituellement vôtre,

Christina

Dernières nouvelles du blog

Ma conscience

Mes chers camarades créatifs, Ma conscience me chuchote certains messages à l’oreille de mon âme. Par exemple, elle me murmure : « Christina, n’aurais-tu pas un message à délivrer aujourd’hui ? » Ma conscience me rappelle qu’il y à une part de vérité profonde qui cherche à se dévoiler dans mes questionnements. Une vérité ? Qu’est-ce qu’une… Lire la suite Ma conscience

Processus : Ma voix créative

Méditation du mois de juillet : Comme le lotus qui se fraie un chemin dans l’eau boueuse pour arriver à la lumière, l’homme doit s’élever malgré les épreuves et se placer au dessus des remous du mental. Sagesse hindoue. Une petite idée en tête… Mes chers camarades créatifs, Je me suis souvent cachée derrière mes… Lire la suite Processus : Ma voix créative

Brève introduction sur la vie.

La vie nous offre des hauts et des bas.Les hauts sont les moments de joie et les bas sont les combats qu’on mène contre soi. Sensiblement zen et créative, Christina Jaka

Photo de Magda Ehlers provenant de Pexels

accords toltèques·développement personnel

Les accords toltèques

Mes chers camarades créatifs,

Pendant que beaucoup d’entre nous pensent et repensent leurs résolutions pour cette année, mon blog prend pour ma part une nouvelle tournure.

Pour démarrer au clair mes trente ans, j’ai fait mon bilan de vie.

Plusieurs petits objectifs à garder à l’œil mais juste un point sur lequel me concentrer mais pour cette fois-ci je tiens à garder cet objectif pour moi.

En tout cas dans cet article, je vous partage un des sujets sur lequel j’étudie depuis plusieurs mois maintenant en développement personnel.

Si vous lisez mon blog depuis mes débuts, vous savez que tout tourne autour de la créativité et du développement personnel.

Je n’arrêterai certainement jamais de faire mon introspection mais cette fois-ci, je me suis mis au défi de vous partager les outils de développement personnel qui m’ont donné la motivation de marquer des petits changements marquants dans ma petite vie.

En cet article, je voudrais vous faire (re)découvrir, les accords toltèques.

Je ne vous ferai pas d’explications sur le sens de chaque phrase car vous trouverez bons nombres d’excellents articles qui le font très bien.

Au contraire, à ma façon, j’aimerais vous inviter à imprégner chaque mot de chaque phrase et à permettre à votre conscience d’accueillir les vibrations que chacun de ses messages voudront vous transmettre.

Vous êtes libre de donner le sens que vous souhaitez.

Bonne méditation.

LES ACCORDS TOLTEQUES

Premier accord : Que ta parole soit impeccable.

Que ta parole soit impeccable

Deuxième accord : N’en fais pas une affaire personnelle.

N’en fais pas une affaire personnelle.

Troisième accord : Ne fais aucune supposition.

Ne fais aucune supposition.

Quatrième accord : Fais toujours de ton mieux.

Fais toujours de ton mieux.

Cinquième accord : Apprends à écouter.

Apprends à écouter.

Je vous souhaite de déployer vos ailes, de préserver la belle lumière de votre âme, de faire jaillir les merveilleuses couleurs de votre cœur et de vous envoler vers ce qui vous plaît.

Créativement et spirituellement vôtre,

Christina

Dernières nouvelles du blog

Mon exposition Art Rue St Pierre

Mes chers camarades créatifs, C’est avec joie que je vous partage en ce nouvel article le dernier évènement auquel j’ai participé. Cet évènement c’est l’Art Rue St Pierre organisé chaque année dans le village où j’habite. J’ai été exposante pour un week-end, le samedi 26 juin 2021 et le dimanche 27 juin 2021. Cette exposition… Lire la suite Mon exposition Art Rue St Pierre

Fuir

La vérité, Est que nous voulons fuir. Nous voulons fuire cette vérité même. Oui, fuire l’autre. Fuire celui qui est hors de soi. Fuire sa responsabilité. Fuire sa conscience. Fuire son histoire. Et au finale, fuire la possibilité d’être libéré d’un fardeau plus lourd que la responsabilité : L’ignorance. Jusqu’à quand fuirons-nous ? Jusqu’à où… Lire la suite Fuir

Instagram : unemamanetsesailes

Pinterest : Christina Jaka

Ma boutique de designs personnalisés : https://bazarzen.tunetoo.com/

Page facebook : Christina Jaka