art-thérapie·Créativité·philosophie de vie

Mon bazar et le vôtre.

Dans les épreuves décisives, on ne franchit correctement l’obstacle que de face. ~ François Mitterrand

Mes chers camarades créatifs,

Comment se passe vos préparations des fêtes de Noël ? De mon côté, ça roule comme il se doit.

Après les nouvelles de mon trimestre blogging, en cet article du mois de Novembre, un mois avant Noël, je reviens vers vous pour un sujet qui me semble important à aborder depuis quelques temps.

Je n’ai pas partagé d’articles depuis un peu plus d’un mois car je réfléchissais au sujet du jour et comment j’allais procéder pour vous en parler (en un article ou en plusieurs). Le choix est donc partie pour plusieurs parties.

Ce sujet est important car il s’agit tout simplement de vous présenter les objectifs de mon blog que vous connaissez à ce jour au nom de « Bazar Zen Créatif ».

Dans l’action, on ne se rend pas toujours compte de la vibration que vous émettons autour de soi.

C’était donc utile pour moi de prendre ce recul d’un mois pour réellement sentir le processus de mon cheminement. Répondre le plus simplement possible à cette question : Suis-je réellement là où je souhaite ?

Si je reviens un mois plus tard, vous vous en doutez que j’ai eu ma réponse et pas les plus banales. Mes tripes, mon cœur, mes cellules m’ont parlé et pas que, mon âme et ma conscience également. Et heureusement car c’est pour eux que je me présente devant vous depuis le début et aussi aujourd’hui.

En découvrant mon blog, vous avez certainement lu ma petite présentation à l’accueil à droite.

J’ai essayé d’écrire cette présentation de la façon la plus simple et la plus brève possible tout en gardant les mots qui parlent le plus à mon âme et à ma conscience.

Elle est pertinente dans le sens où elle présente l’essentiel de ce que je souhaite vous présenter tout au long de ce cheminement.

Mais elle ne présente que l’essentiel. Vous allez me dire que cela suffit. Et moi, je vous répondrai que pas tout à fait. Cela suffit si on peut se contenter de dire que l’amour de nos proches nous suffit et cela ne suffit pas si on souhaite comprendre les choses en profondeur.

Alors cet article est donc écrit pour les âmes en quête de profondeur et qui sont incapables comme moi de se contenter d’un petit détail mais qui regarde aussi les grands détails.

Et quand on enquête dans la profondeur de l’histoire de notre âme et de notre conscience, vous imaginez à quel point, ça devient le bazar. Oui, le bazar !

Et nous entrons enfin dans le vif du sujet.

Bazar, mon cher bazar, dis-moi, ce que tu veux.

Si vous tombez dans ce blog magique c’est que vous voulez aussi trouvez le chemin de votre âme et de votre conscience. Mais comment dans tout ce bazar ? Par où commencer ? Il nous faudra peut-être revenir à zéro ou peut-être pas.

Je vais donner un exemple des plus banales. Votre maison est en bazar. Il y a longtemps que vous n’avez pas fait le tri. Mais maintenant, une situation ne vous donne plus le choix. Alors, vous vous y mettez. Vous commencez par regarder ce que vous avez enfouit depuis si longtemps dans le coin de votre placard ou de votre bureau.

Voilà, la première étape du rangement achevée, vous réalisez que vous avez attendu trop longtemps pour vous y mettre pour diverses excuses, raisons, distractions, enfin, pour ce que vous voulez. Et là, vous culpabilisez mais cette fois-ci, vous n’avez réellement plus le choix, vous devez continuer le lendemain et les jours d’après car en vrai, il faut avancer. Pour passer un nouveau cap, « quelque chose » vous invite à avancer concrètement.

Cependant cette frustration reste en vous. Vous devenez irritable malgré votre bonne volonté. Et puis l’environnement autour de vous ne vous encourage pas à garder votre calme.

La vie de tous les jours, c’est beaucoup de choses à faire : beaucoup de mails à envoyer, beaucoup de couches à changer, beaucoup de personnes à aider, beaucoup de listes de courses, beaucoup de situations à régler, beaucoup de familles à satisfaire…pour s’oublier.

La vie de tous les jours, c’est aussi ce que la société a envie de nous montrer dans les reportages, dans les documentaires, dans l’actualité du soir.

La vie de tous les jours, c’est enfin, la gestion de la maison, le travail, l’école des enfants et les études des grands.

Et tout cela créé des pensées de tout genre dans notre conscience et nous réagissons par la frustration, la révolte et la guerre contre une idée qu’on ne gère pas. Malheureusement, c’est ce qu’on appelle aussi l’immense bazar… Mais contrairement, au bazar du bureau ou du placard, ici, je vous parle du bazar de votre conscience et de votre âme.

Une grande fatigue, une maladie ou un évènement tragique remet notre conscience à notre place. On ressent soudain le besoin de nous écouter, de dire oui à nos rêves, oser dire non à ce qu’on ne souhaite plus nourrir dans notre vie (la peur, la culpabilité, la honte, le rejet, le mensonge, la violence) et de transformer cette douleur en bien-être.

A partir de cette sensation commence la remise en question, le tri dans nos relations, l’envie de calme et de réflexion. Remettre de l’ordre dans notre vie n’est plus une option mais devient une forte nécessité. Mais on ne sait pas non plus par où commencer.

Le processus est long et douloureux. Décider de ranger, de faire le grand nettoyage dans notre âme et conscience n’est pas une partie de plaisir et complètement irrationnel. Au lieu de ça, nous préfèrerions être plus rationnel, réaliste et retrouver nos amis ce soir au bar ou regarder notre série préférée ou bien lire un bouquin en entier. Enfin, c’est ce que nous croyons être réaliste, au début, car nous ne voulons pas assumer nos responsabilités et vivre dans le déni éternel.

Finalement, on se retrouve « seul ». Se retrouver « seul » car nous commencerons à prendre conscience de certaines choses que personne d’autres ne comprendront.

A partir de là, soit nous choisissons le chemin de la folie ou bien nous choisissons d’abandonner cette prise conscience et de revenir dans notre bazar d’avant, ou bien nous faisons face à cette prise de conscience, nous prenons nos tripes, notre cœur et notre âme avec soi et nous entamons un réel chemin de vérité et de liberté pour soi.

Le processus c’est accepter, c’est accueillir, c’est inspirer, c’est se laisser bercer par le souffle de vie, apprivoiser son bazar. Le chemin, c’est finalement trouver son équilibre.

Finalement, pour terminer le grand rangement, nous menons la concrétisation de nos actions aussi simple soient-elles mais d’abord pour soi-même.

C’est ainsi que je me devais de vous présenter le bazar de la vie comme je le perçois.

Cependant, je devais commencer par le début, alors, je vous souhaite la bienvenue dans mon bazar.

Passez un excellent temps de l’Avent dans l’attente des fêtes de fin d’année.

Prenez soin de vous, chères lumières,

Sensiblement zen et créative, pour vous et avec vous.

Christina

Retrouvez ma vie d’auteure dans mon recueil poétique, l’hiver du cœur sur Amazon.

« Recueil de poèmes adressé à toutes personnes désirant éveiller leur âme.
Âme atypique, hypersensible, rebelle, intelligente.
Voici qu’une âme parmi tant d’autres ouvre son cœur au monde.
Une âme d’enfant, une âme sœur, une âme voilée, une âme envolée, une âme en paix.
Enfant de la terre, sœur de la lune, des maux voilés, un cœur envolé, une âme demeure en paix.
Pour votre âme.
« 

Dernières nouvelles du blog

Un élan de rentrée

Quand un monde de déceptions et d’ennuis s’abat sur vous, si l’on ne s’abandonne pas au désespoir, on se tourne soit vers la philosophie soit vers l’humour. Charlie Chaplin Dans la démarche d’une thérapie vocale, comme je l’ai annoncé dans un de mes articles, je continue à partager ma voix sur YouTube si vous souhaitez… Lire la suite Un élan de rentrée

art-thérapie·auteur·Créativité·mes projets art et créativité·philosophie de vie

Les nouvelles : Mon premier trimestre sensible, zen & créatif

Tous les événements sont des bénédictions qui nous sont données pour que nous apprenions. Elizabeth Kübler Ross

Mes chers lecteurs,

Je suis impardonnable. Oui. La raison est que je ne vous ai pas donné de mes nouvelles depuis le 4 octobre 2021, date de ma dernière publication. Je ne tiens pas mes plannings. Ce n’est vraiment pas pardonnable pour une auteure de blog passionnée d’écriture.

Mais j’ai préparé mes excuses. Tenez vous prêt à donc tout gober. Ha ha !

Bien évidemment, je plaisante. Je fais un peu d’humour même si ce n’est pas toujours très marrant.

Je sais très bien que vous êtes des lecteurs très indulgents et que vous attendiez avec impatience ma prochaine publication.

Alors me revoilà, ce dimanche 17 octobre 2021 à 11 h 22, heure présice à laquelle je commence à rédiger le brouillon de cet article, sans musique, bullshit.

Donc, revenons à nos moutons. Mince, il faut vraiment être sérieux !

Les raisons de mon absence

Je me suis absentée ces derniers temps pour diverses raisons :

Depuis la sortie des multiples confinements, j’ai décidé que cette année j’allais reprendre en main mes activités sociales plus extérieures.

Mon bébé grandit donc il est rentré pour la première fois à la crèche, ce qui me laisse théoriquement plus de temps à blogguer, à écrire et à dessiner mais non.

Dans un premier temps, l’administration m’appelle à remettre à jour certains points de mon statut. Alors, au lieu de travailler à la maison, il faut que je me déplace faire le trajet jusqu’à ces chers bureaux. Je vous rappelle que je n’ai pas encore mon permis, du coup, je perds beaucoup de temps dans les transports chaque jour pour me rendre à ma destination et à réserver des transports à la demande car je vis en campagne donc je réserve pour me déplacer plus rapidement.

Dans un second temps, j’ai intégré l’association du Foyer Rural de mon village entant que membre du conseil d’administration et animatrice. De ce fait, j’ai pris le temps de m’adapter à cette nouvelle vie sociale et bénévole. Actuellement, nous préparons Halloween. Pour ma part, j’animerai un Atelier Lanternes pour trente-trois enfants et l’Halloween Party, alors oui, j’ai du boulot. Et je préfère blogguer. Oui, tout à fait, l’esprit humain est tout à fait incohérent.

Dans un troisième temps, j’ai proposé d’animer des ateliers d’arts créatifs dans la commune et dans la classe de mon fils alors j’ai préparé le dossier de mon projet que je mettrai très prochainement en ligne.

Dans un quatrième temps, je continue à corriger mon premier livre jeunesse que vous aurez la joie de voir le jour très vite, enfin j’espère. Mine de rien, cela fait deux ans que j’y suis. Mais concrètement, cela fait un an, en comptant le moment à partir duquel je l’ai fait lire, relire et corriger par des personnes externes, sans compter les heures à auxquelles j’ai passé à le corriger à la suite des lectures extérieures. Je l’avais publié une première fois mais beaucoup de points devaient être revu.

En tout cas en attendant, je peux déjà vous annoncer la bonne nouvelle : mon premier recueil de poème est disponible à l’achat sur Amazon en broché et kindle.

Dans un cinquième temps, j’ai repris le tricot. Je vous ferai part de mon ressenti par rapport à cette activité dans un prochain article.

Dans un sixième temps, comme certains d’entre vous le savent déjà, je suis en cours de créations d’une série d’enregistrements vocaux pour mon défi thérapeutique « ma voix créative » que je partage déjà sur YouTube sur ma chaîne, idéalement une fois par mois.

Dans un septième temps, je fais le tri de mes affaires créatives et édicatuves (livres, cahiers, magazines…) et vestimentaires, je me suis résignée à me mettre sur Le Bon Coin et sur Vinted pour vendre tout ce qui ne me sert plus. Alors, venez me retrouver au cas où je pourrais faire votre bonheur parmi les vêtements et les affaires créatives que j’ai mis en ligne.

Vous pourrez me retrouvez sous les pseudo de Christina Jaka, naturellement.

Bientôt, je commencerai à vendre quelques-uns de mes dessins et de mes diverses sur mon blog et peut-être des prestations d’accompagnements dans votre cheminement créatif. Tous ces projets sont encore dans ma tête et je réfléchis encore.

Dans un huitième temps, je recherche du boulot à temps partiel. Alors à moi de nouveau la rédac des curriculums vitae et les lettres de motivations.

Jusqu’à aujourd’hui et encore pendant un long moment, je serai toujours ravie de partager avec vous gratuitement et de tout mon cœur tout mon contenu créatif et philosophique. D’ailleurs, cela dure depuis 2017. Mais il est temps pour moi de penser à gagner ma vie dignement pour mes enfants, pour mes projets et donc de penser à la sphère financière de ma vie.

Cependant, vous pouvez toujours me soutenir, si le cœur vous en dit, en faisant votre shopping sur ma boutique de design personnalisés Tunetoo, je m’occupe juste à appliquer le design et c’est l’entreprise Tunetoo qui s’occupe du reste (réception des commandes, fabrication, et envoi ou service après vente). Pour ma part, je touche la commission de chaque article vendu.

Dans un neuvième temps, à part les raisons que je vous ai donné, il y a les raisons personnelles que l’on ne partagera certainement jamais.

Une vie prend beaucoup de temps. Alors des vies…

Voilà, en neuf temps, j’ai pu vous faire un petit bilan de tout ce que je fais actuellement depuis la rentrée scolaire.

Je sais vous allez penser que j’ai dix mille excuses et idées à la seconde, que je fais des promesses que je ne tiens pas, que je dis des choses que je ne fais pas, que je fais pleins de choses et rien à la fois. Et vous avez tout à fait le droit d’avoir votre jugement. Mais au fond, l’une des vérités que l’on assumera jamais assez, c’est qu’on est très souvent exigent envers soi et les autres et juste impatients que nos projets voient le jour pour de vrai. Attention car l’impatience peut nous jouer un sale tour. Alors, soyons raisonnablement déraisonnables et soyons persévérants dans nos projets. Cela ne tient qu’à nous. Faisons de notre mieux.

Encore, voilà, en ce qui concerne les nouvelles de ce premier trimestre.

Je trouve ma voie… petit à petit, je vois la lumière au bout du tunnel.

Ça avance. Tout simplement.

Merci du fond du cœur mes très chers de me lire si vous me lisez jusqu’à la fin de cet article.

Vous n’êtes pas nombreux et puis je ne suis pas disponible sur les réseaux quotidiennement et à temps complet pour partager mes articles à chaque fois mais je suis déjà ravie de l’avancée des choses.

Je me sens reconnaissante car cela me fait extrêmement du bien.

Sur ce, après ces jolis mots, je vous dis à une prochaine fois,

Sensiblement zen & créatif avec vous et pour vous,

Christina

DERNIERS ARTICLES

Mon bazar et le vôtre.

Dans les épreuves décisives, on ne franchit correctement l’obstacle que de face. ~ François Mitterrand Mes chers camarades créatifs, Comment se passe vos préparations des fêtes de Noël ? De mon côté, ça roule comme il se doit. Après les nouvelles de mon trimestre blogging, en cet article du mois de Novembre, un mois avant Noël,… Lire la suite Mon bazar et le vôtre.

En quête de « réelles » réponses à nos questions

La réalité n’est jamais ce qu’on s’imagine. Même pas d’un poil. Les réponses à nos questions non plus. La quête de la vérité doit être un cheminement de paix et d’amour envers soi et le monde avant tout. Voici l’histoire d’une âme en quête de réelles réponses. Cette âme c’est la mienne mais elle peut… Lire la suite En quête de « réelles » réponses à nos questions

L’importance de gérer ses émotions

En ce mois d’août, j’ai réalisé que le stress peut être à la fois bénéfique et néfaste. Cela dépend comment nous dosons son utilisation et dans quel contexte. Nous faisons face à de multiples situations au quotidien qui peuvent nous rendre nerveux : rencontrer des nouvelles personnes, pratiquer une nouvelle activité, commencer son premier jour… Lire la suite L’importance de gérer ses émotions

Message de la Pleine Lune août 2021 : Éveil Spirituel

Le 22 août 2021 marque le premier jour d’une nouvelle compréhension spirituelle pour moi. Je voulais absolument vous partager cela. J’espère qu’à travers les mots qui suivront, je rendrais l’âme de quelques-uns plus léger. Vous n’êtes pas seul(e)s. Ici, je vais traiter d’un sujet assez délicat et peut-être, cela titilleront l’esprit de certaines personnes. N’hésitez… Lire la suite Message de la Pleine Lune août 2021 : Éveil Spirituel

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

art visuel·bilan·Les essentiels de mon blog

Les essentiels de mon blog Zen & Créatif – Le bilan 2020

Mes chers camarades créatifs,

Enfin, je publie cet article. Après 2 ans et plus de blogging, je fais le bilan !

J’avais hâte de pouvoir vous présenter le contenu de mon blog dans une sorte de liste de bilans.

Ainsi, vous pourrez cliquez les catégories dans lesquels vous voulez mieux me connaitre afin de mieux échanger avec moi.

Cela fait deux ans que je blogue et dans ce parcours d’expression intuitive, j’ai toujours eu ce désir de vous dévoiler mon univers créatif et spirituel le plus intime avec vous.

Mon but est surtout de vous inspirer et de vous aider à prendre conscience de votre potentiel créatif à travers les partages de mes œuvres que je réalise dans toute ma vulnérabilité.

A travers cette liste de bilan, j’espère que vous découvrirez ou redécouvrirez mon univers magique en éveil.

MON HISTOIRE, MON ART

Les étapes de ma vie et de mon art

  1. Qui suis-je ?

2. Mon défi spécial « 29 ans » : La liste de mes 29 choses.

  1. Mes 29 expressions « à la mode »
  2. Mes 29 mots positifs
  3. 29 souvenirs d’enfance
  4. 29 choses que j’ai appris et découvert
  5. Mes 29 prises de conscience
  6. Mes 29 sites et chaînes YouTube favoris

MON ACTIVITE ARTISTIQUE EN AVANT

3. Mon aventure de blogueuse

4. Mes illustrations – dessins à la main numérisé (ou pas) et dessins graphiques depuis peu :

MON ACTIVITE ARTISTIQUE EN VENTE

Retrouvez des articles pour enfants, bébés, femmes, hommes, des objets et accessoires de décoration pour la maison

Mon recueil poétique

Mes textes sur le « Courage » :

Vous pourrez lire d’autres de mes textes poétiques en surfant le long de mon site.

Mes autres textes :

Développement personnel et créativité

Mes conseils en dessins et en créativité :

Les défis et mes conseils en développement personnel spécial « gratitudes » :

Spéciale Confinement :

MON CENTIEME ARTICLE pour te souhaiter la bienvenue : https://bazarzencreatif.wordpress.com/2020/09/13/un-blog-zen-et-creatif/

YOUTUBE : Ma chaîne

Nouveauté Octobre 2020

Créativement et spirituellement vôtre,

Déployez vos ailes et envolez-vous, Papillons !

Christina Jaka et son bazar zen créatif.

Dernières nouvelles du blog

Vacances d’été, Normandie en mode Provence-Alpes-Côte d’Azur- Farniente

Les vacances, les vacances. Ces moments d’insouciance, de douceur, de plaisir, de repos si profonds me manquent déjà. La rentrée se fait sentir mais je ne veux pas commencer cette nouvelle année scolaire sans vous partager les plus belles images de mes vacances. Dépaysement total des lieux à la température. Le retour a été un… Lire la suite Vacances d’été, Normandie en mode Provence-Alpes-Côte d’Azur- Farniente

Accueillir L’Énergie

L’Énergie ne prévoit jamais ce que notre mental essaie de nous faire croire.Contrairement à ce que vous avez toujours cru jusqu’à présent, vous valez bien plus. C’est à dire que vous êtes fantastique. Préservez cette pensée en votre for intérieur. Écrivez-la partout, sur un post-it, dans un agenda, sur le bloc note de votre téléphone,… Lire la suite Accueillir L’Énergie

Enfance en été

Nous qui venons de Normandie et qui avons l’habitude des plages et les galets, ce fût vraiment sympathique de sentir la chaleur et la douceur du sable sous nos pieds. Construire des châteaux de sables est une activité créative spontanée en famille qu’on s’est donné le plaisir de passer. Au lieu de faire bronzette comme… Lire la suite Enfance en été

Développement créatif

La liste de mes erreurs de débutants dans la blogosphère

La créativité implique de briser les conventions afin de regarder les choses sous un jour nouveau. EDWARD DE BONO

Chers camarades créatifs,

Je ne suis pas parfaite et je ne suis pas ici dans le but de devenir la plus parfaite des blogueuses. D’ailleurs, au point où j’en suis, la perfection, je la mets de côté. Je trouve ce mot complexe et superficiel.

Je vous annonce très fièrement que comme tout le monde, je fais des erreurs. Peut-être qu’ici même dans cet article, il y en a. Il y en aura toujours.

J’ai finis par accepter les erreurs. Les erreurs m’ont appris à avoir confiance en moi, à avancer telle que je suis non comme les autres voudraient que je sois.

Ici, j’assume les erreurs que j’ai faite quand j’ai débuté dans le blogging. Être débutant, c’est la meilleure période pour faire des erreurs car les gens sont plus indulgents par contre quand on acquiert de l’expérience, les gens guettent plus nos erreurs et auront plus tendance à nous vouloir facilement.

Mais nous le savons tous. Les erreurs font partie du chemin. Si on ne fait pas d’erreurs cela signifie que l’on a rien appris et qu’on a rien fait.

Alors continuons à faire des erreurs, ça fait du bien.

LA LISTE 

1/ S’éparpiller : Créer des comptes à-tout-va et partager partout sans vraiment rien partager finalement

2/ La (mauvaise) organisation : J’écris un article ici, un autre là-bas et je verrai bien si j’écrirais celui-là.

3/ Ne pas savoir : Beaucoup aiment connaître ce que vous êtes, ce que vous aimez, ce que vous faites, ce que vous pouvez faire pour eux. Si vous ne savez pas, cela se verra, se ressentira et on ne s’intéressera pas facilement à vous.

4/ « Tu veux ou tu veux pas » : Ouvrir un blog, c’est avoir une idée ou plein d’idées dans la tête et un jour on réalise qu’on n’arrive pas vraiment à gérer la situation alors on se remet en question. Au fait, pourquoi j’ai voulu ouvrir un blog ?

5/ Dire à tout le monde surtout à ceux qui s’en fichent : « Super, tu fais quelque chose, ça te passionne. » Malheureusement, tout le monde autour de toi semble en avoir rien à faire et même te regarde comme si tu perdais ton temps et ce monde voudrait te dire « mais tu te prends pour qui ? Tu prends tes rêves pour une réalité ? », et plein de méchancetés… Méchancetés selon toi, évidemment, car selon eux, ils disent ces choses-là pour ton bien. Alors, quand on commence quelque chose, on a deux solutions soit le garder pour soi en attendant que ceux qui ont le même centre d’intérêt viennent vers toi soit « sortir de chez soi » et provoquer des rencontres dans le domaine qui nous intéresse.

6/ Penser à l’avis des autres : La mauvaise manie que j’ai prise c’est de regarder si j’ai reçu des « j’aime » et des commentaires. Et même si j’en recevais, je n’étais pas satisfaite car j’en voulais plus, toujours plus, et quand je n’en recevais pas plus, j’étais déçue. Et puis, j’étais souvent tentée d’arrêter. Certes, l’opinion des autres est importante pour les futurs projets de notre activité mais pas pour avoir une occasion de vanter son ego.

7/ Être négatif : Malheureusement dans le domaine créatif, on est confronté à la concurrence, des stéréotypes et des jugements. C’est très facile de tomber dans la négation et difficile de préserver la positive attitude. Normalement quand on a bien travaillé sur soi, quand on est hautement passionné, quand on a trouvé son Ikigai, normalement, je dis bien normalement, nous surmontons assez facilement les baisses de morale. Il faut relativiser.

8/ Vouloir aller trop vite : Le début est dure. C’est dure de se dire que l’on est débutant et que d’autres sont expert. C’est dure surtout quand on est à un âge avancé et quand on pense être en retard parce qu’on voit des gens plus jeunes que nous qui ont bien avancé. Erreur, erreur. Eviter d’avoir des complexes, si possible et de vous comparer aux autres. Nous sommes tous uniques. Nous avons tous des différences. Nos chemins se croisent mais notre parcours est différent. Cela ne sert à rien de vouloir rattraper celui qui est devant si c’est pour nous faire du mal. Respecter votre rythme de travail, de progression. On vous respectera surtout pour votre détermination.

9/ Changer d’avis : C’est le changement d’avis que je cite non le changement. Je suis pour « le changement ». Il est bon de changer. Quand on progresse, on passe à un autre niveau de conscience, on rencontre de nouvelles personnes, on fait de nouvelles choses, on pratique différemment certaines choses. Bref, c’est normal de changer. Par contre, dans le changement d’avis, je reste sceptique. Etant donné que je m’y connais dans le domaine, j’ai fini par réaliser que cela peut perturber notre progression. Réellement PERTURBER. Non seulement, cela perturbe notre réalisation personnelle mais aussi notre entourage. Il faut réellement apprendre à se discipliner. Fixez-vous des objectifs, adoptez des rituels positifs, trouvez votre Ikigai, commencez et continuez.

Vous êtes des lumières !

Déployez-vos ailes et envolez-vous, Papillons !

Créativement Vôtre,

Christina Jaka

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux :

Chaîne créative, ludique et familiale

La TutoBox de la Bibliothèque de Rouen

  • Pinterest – les tableaux d’une maman créative et testeuse
  • Page Facebook – Christina Jaka (Art & Créativité / La Vie d’une maman créative et testeuse / Développement Personnel – Pour être au courant des événements et des publications récentes)

Photo de Isabella Mariana provenant de Pexels

Ateliers créatifs·mes projets art et créativité

La journée active d’une nana créative 2° -Bilan de mes interventions artistiques 2018/2019

Très chers camarades créatifs,

Je fais suite à mon projet d’article « la journée active d’une nana créative »– que j’ai commencé en mai 2019.

Tous les mercredis, je publierai le bilan de mes interventions artistiques de l’année scolaire passée. 

Ces ateliers ne sont pas mes premières expériences et ces bilans ne sont pas mes premiers. 

Depuis 2017, j’ai eu la chance d’intervenir en communauté pour animer des ateliers créatifs. 

Cet année, j’ai décidé de partager mes bilans créatifs et artistiques dans un but professionnel et pour faire un point sur la réalisation de mes projets personnels au niveau créatif.

Alors je vous donne rendez-vous tous les mercredis à 21h30. 

Le seul vrai pouvoir révolutionnaire, c’est le pouvoir d’inventer. – Joseph Beuys

assorted-color-great-board-decor-lot-1539581.jpg

Lieux : à école Jean Paul 2

Participants/publics : élèves de CE1

Enseignante : Laetitia

Les jours d’intervention : le vendredi 7 juin 2019 ; le vendredi 14 juin 2019 ; le vendredi 22 juin 2019

Thèmes du/des ateliers : atelier du 7/06 Dis pour toi c’est quoi l’Été ; atelier du 14/06 A la découverte du Mandala ; atelier du 22/06 Collage et pliage pour papa et maman

Atelier 1 – 7 juin – Dis c’est quoi l’été pour toi ?

4k-wallpaper-adorable-blur-boy-1148998.jpg

Présentation

J’ai intervenu au sein d’une classe de CE1. Il y avait 29 élèves. Mon accompagnatrice était l’enseignante, Laëtitia.

Avant ce premier atelier, nous avions préparé pendant une rencontre, le déroulement de l’atelier : présentation du matériel, le choix du matériel, la répartition des groupes, le choix des thèmes.

Pour ce premier atelier, les enfants étaient répartis en 6 groupes avec 5 élèves par groupes.

J’avais préféré que les élèves travaillent sur de grandes toiles mais faute de timing (commandes, budget pour la rentrée, etc.), avec l’enseignante nous nous étions mis d’accord pour rassembler plusieurs papiers Canson

(4 Canson) pour 6 groupes.

Je préfère que mes élèves créatifs travaillent sur des toiles car les toiles sont plus faciles à conserver et à accrocher.

Le jour de l’atelier

  • Accueil :

Les enfants étaient déjà au courant de mon arrivée. Ils avaient l’air impatient de découvrir ce que j’allais leur faire découvrir et de commencer à créer quelque chose.

Laëtitia m’a aidé au niveau de la discipline et le rappel des règles.

Les enfants m’ont dit bonjour très chaleureusement.

  • Introduction :

J’ai posé quelques questions aux enfants.

Tout d’abord j’ai ouvert l’atelier en mettant en avant la personne artiste.

J’ai voulu savoir :

  • Selon les enfants, qu’est-ce qu’un artiste ?
  • Est-ce qu’ils aiment dessiner ?
  • Est-ce qu’ils aiment dessiner ?
  • Est-ce qu’ils connaissaient des artistes ?
  • Est-ce que tous les artistes sont connus ?

Je les ai posé ces questions car je voulais mieux connaître leur vision de l’art et de l’artiste.

Beaucoup pensait qu’un artiste s’arrêtait à peindre, dessiner et colorier. Mais beaucoup avaient des connaissances qui m’ont impressionné pour leur jeune âge.

J’ai eu le droit à un petit qui connaissait le plus grand des artistes, Léonard de Vinci. ☺️

  • Je les ai expliqué que l’artiste s’élargissait dans plusieurs pratiques et domaines. Il y a par exemple, la gymnastique artistique, la danse, le chant, et pleins d’autres.

Ensuite je leur ai demandé :

  • Ce qu’ils pensent de l’été ?
  • Qu’est-ce qu’ils leur faisaient penser à l’été ?
  • Quelles couleurs leur faisaient penser à l’été ?

Ils étaient enthousiastes. Quand ils voulaient répondre à mes questions, ils levaient les mains et espéraient que j’allais interroger chacun d’eux.

Ça me touchait de sentir cette joie en eux de participer vivement à ce temps de questions.

  • Quelques conseils avant de commencer l’atelier :

Ce que j’ai dit :

  • Comme ils étaient en groupe, je pensais que c’était bien qu’ils communiquent entre eux dans le groupe.
  • Je leur dit qu’ils pouvaient regarder leurs camarades.
  • De se libérer. Qu’ils sont aujourd’hui des petits artistes.
  • Je les ai invités à écrire une histoire ou à dessiner.

Ce que j’aurais dû dire ou ajouter :

  • De ne pas juger sa création.
  • D’accepter sa création telle qu’elle est.
  • De ne pas juger la création de l’autre. Chacun fera quelque chose de différent. On ne se ressemble pas dans tout.
  • J’aurais dû me présenter avant de présenter l’atelier.
  • Pendant l’atelier dessin :

Laëtitia et moi les avons invité à se lever pour chercher le pastel (maxi 3 chacun).

Je dessinais sur le tableau pendant qu’ils créaient.

J’entendais des enfants dire que « c’était trop beau ».

Pour ma part, c’était un peu difficile de dessiner sur tableau car c’était la première fois depuis que j’ai écrit sur le tableau de ma prof au collège que je n’ai pas écrit et encore moins dessiner sur un tableau.

Je voulais les inspirer et ça a marché.

La plupart ont dessiné un palmier, le soleil, la plage, un bateau,…

  • L’atelier se termine.

Je remercie les enfants.

Je photographie leurs œuvres finales.

Mon impression de cet atelier :

Je ne savais pas si je formulais aisément ce que je voulais faire comprendre. J’avais l’impression quelques fois que j’étais immobile. Je me suis dit que peut être j’aurais pu écrire les réponses à leurs questions sur le tableau.

C’était mon premier atelier grand groupe. J’étais assez nerveuse. Et le temps était cours. Mais il a été bien utilisé. Je n’ai même pas pensé à ranger le pastel à la fin de l’atelier.

Je suis ravie. Ça me donne envie de continuer, de développer mon projet et de découvrir les mille et une couleurs qui se cachent au cœur de toutes ces âmes merveilleuses.

Vous aussi qui me lisez êtes des lumière de créativité,

Commencez aujourd’hui à découvrir votre potentiel créatif,

Créativement vôtre,

Christina Jaka

Image principale : Photo by Miguel Á. Padriñán from Pexels

Image 2 : Photo by Sharon McCutcheon from Pexels

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux :

Chaîne créative, ludique et familiale

La TutoBox de la Bibliothèque de Rouen

  • Pinterest –
  • Page Facebook : Christina Jaka (Art & Créativité / La Vie d’une maman créative et testeuse / Développement Personnel – Pour être au courant des événements et des publications récentes)
Développement créatif

Joyeux Blog’anniversaire 2019

Deux ans plus tard.

Je n’ai pas échoué. J’ai simplement trouvé 10 000 solutions qui ne fonctionnent pas. – Thomas Edison (inventeur de l’ampoule électrique)

wood-light-creative-space-68562

Mes chers camarades blogueurs et lumières créatives,

Je me retrouve devant cette page blanche.

Comme si j’en étais encore au début où tout était encore à réécrire.

L’envie d’écrire me ronge mais je suis démunie de toute inspiration.

Que pourrais-je bien vous raconter ? Que pourrais-je bien écrire de créatif ?

Mais finalement, je me lance.

Dans cet article, je souhaite partager une expérience de vie créative. Et c’est la mienne.

  • Le début : comment commencer quand on est complètement novice ? aerial-photography-of-zig-zag-road-1612462

Je ne sais pas comment ni où cette route va me mener. Un jour, j’ai eu vraiment envie de commencer et j’ai juste démarré.

Il y a deux ans que je commençais à créer mes premiers articles de blogs et à les publier, en parallèle de ma chaîne YouTube et les réseaux sociaux.

J’avais envie de partager. D’une façon ou d’une autre, il fallait que j’assouvisse cette envie d’écrire et de dire ce que j’avais à dire au monde. Quitte à ne pas être lu ni remarqué. Peut-être qu’un jour cela se fera mais je devais commencer. Et recommencer.

Pendant cette période, je réalisais que je me mettais une pression de gérer plusieurs blogs en plus d’une chaîne YouTube. Et je remarquais que même si ce que je publiais me passionnais, cela ne pouvait pas toucher beaucoup de monde car j’entassais.

En réalisant cette erreur, je m’étais dit « dommage ».

Mais je n’avais pas l’intention de m’arrêter.

La solution la plus efficace quand on ouvre les yeux après une erreur, c’est de rebondir.

Le rebondissement ne consiste pas à persister mais à trouver une solution alternative pour nous remettre en question plus sereinement.

Comment j’ai rebondi ? J’ai cliqué sur pause et je suis allée voir ailleurs. Tout simplement.

  • Continuer : comment trouver le courage d’avancer vers sa vision quand on se retrouve dans un capharnaüm créatif ?
black-and-white-concept-2448499

Oser cliquer sur pause est aussi dure que de commencer.

Quand on commence à se lancer dans la construction d’un projet, parfois on se retrouve au milieu d’un bain d’océan. On assume difficilement que le repos et la remise en question est nécessaire et parfois un petit retour en arrière est tout aussi essentiel.

Le fait d’avoir beaucoup avancer nous fait penser que faire une pause c’est un peu comme le début de l’abandon.

Est-ce que c’est vrai ? Qu’est-ce qui nous fait dire qu’on abandonne ? Au bout de combien de temps sans publier un article sur notre blog pouvons-nous parler d’abandon ? Est-ce que publier moins signifie le début de l’abandon ?

En 2018, j’ai cliqué sur pause après une année 2017 acharnée insignificative – oui, j’ose le dire – sur les réseaux sociaux.

J’ai continué à publier de temps en temps mais je sentais au fond de moi qu’il y avait quelque chose qui me manquait, une part de moi que j’oppressais, ou que j’oubliais de dévoiler.

J’allais partout et nulle part. Dans cette situation, la créativité devient malsaine.

J’ai dû faire le tri et le rangement dans mon esprit. Oublier les multiples partages inutiles et insignifiants sur les réseaux sociaux. Travailler et me concentrer sur la simplicité et sur mon épanouissement personnel. Créer pour moi et pour personne d’autres.

  • Raconter une histoire : simplement la mienne et pas celle des autres. 
yellow-and-brown-textile-3074653

Pour finir l’année 2019, je réalise que ma créativité et ma passion artistique évoluent.

Je me sens plus en confiance pour présenter mon travail artistique. Intégrer un groupe créatif me permet de réaliser l’importance de mon travail. Je me sens plus encouragée par mon entourage. Je me mets à faire miraculeusement des rencontres enrichissantes sur lesquelles je peux m’appuyer car elles sont passionnées par les mêmes domaines que moi.

Dans cette situation, j’ai une histoire signifiante à raconter et je reste authentique. Je suis tout simplement moi-même.

Créativement vôtre,

Christina Jaka,

Déployez vos ailes et envolez-vous, Papillons !

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux : 

  • YouTube – Christina Jaka

Les TuTobox Ludiques et Créatifs avec la bibliothèque de Rouen –