art visuel·Créativité·livres

Ma biblio créative : apprendre à dessiner

Mes chers camarades créatifs,

Voici, ma collection de livres créatifs pour apprendre à dessiner qui m’ont permis depuis mes débuts jusqu’à aujourd’hui de découvrir l’existence de mon potentiel créatif, de libérer cette créativité et de trouver des moyens pour la développer encore et encore.

Le partage de lectures est important car selon moi, la connaissance passe par la recherche et la recherche ne peut se faire que dans la lecture de connaisseurs qui ont osé partager leurs connaissances et leurs découvertes.

Tous les conseils que je me permets de vous donner sur la créativité et le développement personnel viennent en grande partie en feuilletant ses ouvrages et en expérimentant les conseils qui y sont donner.

Etant sur le chemin de la découverte et de l’apprentissage comme chacun de nous, c’est avec une grande humilité que je vous partage cela.

Beaucoup de ses ouvrages m’inspirent et me boostent, beaucoup me permettent de surtout me remettre en question.

J’ai surtout eu cette révélation que je pouvais être MOI-MÊME. Que je pouvais créer, dessiner tout ce que JE SUIS. Et qu’en fin de compte, tout le monde s’en fiche de toute façon.

Devenir créatif c’est d’abord prendre le chemin de la connaissance de soi. Le processus est en marche. Il est bon de créer sa propre opinion créatrice car nous sommes seuls face à ce cheminement plus intérieure qu’extérieure.

Bonne lecture, et souvenez-vous écoutez-vous, et apprenez à éveiller votre lumière à toutes les couleurs !

  1. L’art du motif, Milas Editions
  2. Dessiner le corps humain, Mark Bergin, Editions Eyrolles
  3. Apprendre à dessiner en pleine conscience, Barrington Barber, Marabout
  4. J’apprends à dessiner Kawaii, Sarah Alberto, Marabout
  5. Happy Calligraphie, Violette Bénilan, Dessain et Tolra
  6. Mon carnet Kawaii, comment dessiner des créatures supers mignonnes, Angela Nguyen
  7. Petits dessins au stylo à bille, Les éditions de saxe

Créativement et spirituellement vôtre !

Christina

Et puis pour plus d’inspirations, d’interactions, retrouvez-moi sur les réseaux sociaux :

Instagram : @unemamanetsesailes

Pinterest : Christina Jaka

Ma boutique en ligne de design personnalisés : www.bazarzen.tunetoo.com

art visuel·Ateliers créatifs·Dessins créatifs·mes projets art et créativité·zentangle

Ateliers du Printemps : Zentangle et des couleurs

La voix de la nature crie haut et fort. Et de nombreux messages des cieux nous disent que quelque chose en nous ne meurt jamais.

Robert Burns, New Year’s Day.

Mes chers camarades créatifs, en cette saison printanière, j’ai commencé à étudier sur le thème des couleurs.

Avec l’arrivée de mon bébé, l’allaitement, les suivis de l’école à la maison de mon aîné, et les tâches du quotidien, je manque de temps précieux pour dessiner des projets plus grands. J’ai donc adopté le petit format 9cm*9cm pour le Zentangle.

En ce moment, au niveau santé et spirituel, je m’intéresse beaucoup aux Chakras.

Je commence à approfondir mes connaissances sur les Chakras en étudiant la signification de chacun d’eux.

En étant inspirée des Chakras, je me suis lancée dans un défi « couleurs ».

Chaque semaine, je me lançais sur une couleur. La semaine un était destinée à la couleur verte, la semaine deux, à la violette, la semaine trois, à la couleur orange et la semaine quatre à la couleur bleue.

Vous remarquerez que sur certains thèmes je mélangeais des couleurs. Comme pour le thème « orange », j’ai accompagné du rouge, du jaune et du marron. Mais pour la signification des couleurs, je ne me concentre que sur les couleurs des chakras.

Pour mes dessins, je me suis inspirée des fêtes printanières :

  • le poisson pour le premier avril,
  • le Muguet pour le premier mai,
  • les œufs pour Pâques

Le Zentangle est un style de dessin inventé par un couple d’américain, Rick Roberts et Maria Thomas. C’est une méthode de relaxation créative et de développement personnel dans le but de nous aider à être à l’écoute de nos parts d’ombres (émotions négatives, défauts, histoires personnelles) afin de les guérir.

Le vert

C’est la couleur de la nature. Nous le retrouvons beaucoup dans la couleur des feuilles des arbres, de la verdure, dans les fruits et les légumes (courgettes, concombres, poivrons, …).

Dans un point de vue positif, elle exprime l’espérance, la chance, la concentration et la stabilité.

Dans un point de vue négatif, c’est une couleur plutôt lié à l’infortune et à l’échec.

C’est une couleur secondaire que nous obtenons en mélangeant le bleu et le jaune.

Nous l’entendons souvent pour exprimer certaines émotions : « vert de rage ».

Violet

Le violet est représenté positivement par la délicatesse, le rêve, la paix, l’amitié et la méditation. Négativement, c’est une couleur mélancolique et solitaire.

C’est aussi une couleur très spirituelle. Nous le retrouvons beaucoup sur les habits des Evêques.

Dans la nature, le violet colore les végétaux et les fleurs.

Le violet est une couleur secondaire, on l’obtient en mélangeant le bleu et le rouge.

Orange

D’un point de vue positif, le orange caractérise l’optimisme, la joie, la créativité, la sécurité et la communication.

D’un point de vue négatif, il représente le kitch.

Nous retrouvons le orange dans beaucoup de fruits et de légumes (l’orange, le poivron, le melon, l’abricot) et des végétaux (les feuilles des arbres en automne et certaines fleurs).

Le orange est une couleur secondaire qu’on obtient avec le jaune et le rouge.

Rouge

Souvent, nous représentons le rouge quand nous voulons dessiner l’amour, la passion. Dans le code de la route, il représente pourtant le danger et l’interdiction.

Voyons ce qu’il représente donc concrètement.

Le sens positif : le rouge c’est l’amour, la passion, l’ardeur, le courage, la sexualité et la chaleur.

Le sens négatif : le danger, l’interdiction, la colère (comme l’expression « rouge de colère »), la luxure et l’enfer.

Le rouge représente le feu, le sang, certains végétaux dont la plus connue la fameuse « rose rouge » de la romance.

Jaune

Le jaune est une jolie couleur souvent très apprécié par le sens positif qu’elle représente dans la nature, malheureusement comme les couleurs que nous venons de citer, le jaune possède aussi ces côtés négatifs. Voyons tout cela !

Sens positif : Le jaune, c’est la fête, la joie, l’amitié, la puissance, la chaleur, le dynamisme.

Sens négatif : Le jaune c’est la traitrise, le mensonge et la tromperie.

Le jaune est caractérisé dans la nature par le soleil, ô notre beau soleil, tant désiré pendant les longs jours pluvieux, le sable, les fleurs (tournesol) et par les animaux (les poussins).

Le bleu

Le bleu comme le vert est très présent dans la nature avec le ciel, l’océan et les fleurs.

Le caractère positif du bleu est représenté par la fraîcheur, le rêve, la sagesse, la loyauté, la vérité et la sérénité.

Le caractère négatif est plutôt la mélancolie.

Merci de m’avoir lu,

J’espère que le monde des couleurs vous a inspiré et vous a donné envie de créer un monde en couleurs.

D’autres articles sont en projet pour vous donner des conseils sur le cheminement : « créer votre monde en couleurs ».

En attendant, je vous invite à partager votre impression sur mes illustrations.

Je me ferais un plaisir de vous lire et de vous répondre,

N’hésitez pas à partager mon article autour de vous,

Eveillez votre âme, déployez vos ailes et envolez-vous, Papillons !

Créativement et spirituellement Vôtre,

Christina Jaka

Retrouvez-moi sur ma chaine YouTube familiale, créative et ludique : Christina Jaka

Le projet ci-dessous est un projet de tutos réalisé avec les bibliothèques de Rouen.



Mon compte Pinterest pour diverses inspirations : couleurs, éveil spirituel, les techniques de développement personnel, la vie de parent

Mon bazar et le vôtre.

Dans les épreuves décisives, on ne franchit correctement l’obstacle que de face. ~ François Mitterrand Mes chers camarades créatifs, Comment se passe vos préparations des fêtes de Noël ? De mon côté, ça roule comme il se doit. Après les nouvelles de mon trimestre blogging, en cet article du mois de Novembre, un mois avant Noël,… Lire la suite Mon bazar et le vôtre.

Les nouvelles : Mon premier trimestre sensible, zen & créatif

Tous les événements sont des bénédictions qui nous sont données pour que nous apprenions. Elizabeth Kübler Ross Mes chers lecteurs, Je suis impardonnable. Oui. La raison est que je ne vous ai pas donné de mes nouvelles depuis le 4 octobre 2021, date de ma dernière publication. Je ne tiens pas mes plannings. Ce n’est… Lire la suite Les nouvelles : Mon premier trimestre sensible, zen & créatif

Cuisine·Recettes de Pâques·Tarte de riz au chocolat

Tarte de riz au chocolat

Mes chers camarades créatifs,

En ce temps de Pâques à un moment très exceptionnel de notre vie, je vous présente un de mes passe-temps favoris qui favorise ma créative et qui gâte le palais des saveurs de toute la famille.

Tarte de riz au chocolat

  • Tarte brisée
  • 200 g chocolat (1 tablette)
  • 80 g de beurre
  • 180 g de sucre
  • 250 g de riz
  • 500 g de lait
  • 3 œufs

1. Préparer le riz au lait.

Temps de préparation : 20 minutes.

  • Mettre le riz dans une casserole.
  • Verser de l’eau et faire chauffer jusqu’à ébullition.
  • Retirer du feu et égoutter le riz.
  • Verser le lait puis la moitié du sucre avec le riz.
  • Laisser cuire jusqu’à ce lait ait été – quasiment – absorbé*
  • Retirer du feu.
  • Verser l’autre moitié.

*Ne pas totalement laisser le lait absorbé car nous rajouterons le chocolat.

ATTENTION : Mettre le feu à température moyen et vérifier la cuisson régulièrement car le lait risque de monter très vite.

2. Préparer le chocolat.

A vous de choisir ce qui vous convient : bain-marie ou au micro-onde

  • Casser le chocolat en morceaux.
  • Mettre le beurre.
  • Mélanger et vérifier de temps en temps jusqu’à ce que le chocolat fonde.

3. Mélanger le riz au lait et le chocolat. Bien mélanger le tout.

4. Battre les œufs.

5. Verser les œufs dans le mélange riz au lait / chocolat. Bien mélanger le tout.

6. Préparer la tarte

Pour la tarte brisée, en ce qui me concerne, je préfère l’acheter tout prêt. Mais si vous voulez le cuisiner fait-maison, il existe évidemment plein de bonnes recettes sur internet.

Ce que je peux vous rappeler tout simplement, c’est :

La cuisson à blanc de la pâte.

  • Précuire la pâte.
  • Préchauffer le four à 180°C
  • Percer la tarte avec une fourchette.
  • Plier un peu les bords de la pâte.
  • Poser un papier cuisson avec des légumes secs ou avec un autre moyen sur la pâte.
  • Après tout cela, mettre la pâte dans le four pendant 15 minutes.
  • Sortir la pâte du four, retirer le papier cuisson et le support de légumes secs.
  • Si vous le souhaitez, remettez à cuire la pâte 5 minutes pour que la pâte soit un peu plus croquante.

Je vous souhaite donc un bon appétit,

Bon temps de Pâques et belle saison printanière dans ce nouveau temps de confinement,

Déployez vos ailes et envolez-vous Papillon,

Créativement et spirituellement Vôtre,

Christina Jaka

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux :

Chaîne créative, ludique et familiale

La TutoBox de la Bibliothèque de Rouen

  • Pinterest

Photo principale : By Christina Jaka

Décoration : Touche personnelle by mon amoureux

developpement personnel

Quelques questions pour découvrir qui vous êtes vraiment

Qui suis-je ?

 « Soyez vraiment entier et toutes les choses viendront à vous. »  Lao-Tseu

Bonjour mes chers camarades créatifs,

Je vous présente LA question qui « tue » à un certain moment de notre vie.

Revenir à soi est une expérience dans laquelle on soit arriver à un certain moment de notre vie qui nous arrête et nous force à réfléchir sur ce qu’on a pu manquer pendant un long moment sur soi et sur les autres. L’essentiel.

J’ai trouvé ces questions dans un article de mon magazine favori Flow Magazine.

Les objectifs de ces questions :

  • Se poser les bonnes questions
  • Découvrir son être profond
  • Se réconcilier avec ses goûts, ses passions
  • Trouver sa voie

J’ai répondu à ces questions pour vous orienter.

La plupart du temps répondre à des questions qui concernent nos côtés personnels et intimes sont beaucoup plus difficiles car nous ne sommes pas éduquer à être fidèle à nous-même et nous sommes souvent confrontés à une société qui nous exige toujours plus.

Ces questions nous invitent à nous recentrer vers l’essentiel.

Conseils pour répondre à ces questions dans de bonnes conditions :

  • Prendre le temps
  • Adopter une atmosphère de détente
  • Ecouter une musique instrumentale
  • S’asseoir dans la nature sur un banc devant un lac, une rivière, contre un tronc d’arbre

1/ Quelles activités quotidienne vous rend heureux ou vous donne de l’énergie ?

La course à pied, relaxation, la marche, la lecture, l’écriture, le dessin, la natation, être en famille

back-view-of-a-woman-in-brown-dress-3866555
Photo de Thu Ngo provenant de Pexels

2/ Qu’aimiez-vous faire enfant ?

Lire, coller, coudre, tisser, écrire, … créer

girl-playing-with-bubbles-1919030
Alexander Dummer from Pexels

3/ Qu’est-ce qui vous touche ? Qu’est ce qui est important pour vous ?

La liberté.

animal-avian-bird-bright-459198

4/ S’il n’y avait pas de limites, qu’aimeriez-vous faire ?

  • Faire le tour du monde
  • Rencontrer beaucoup d’enfants
  • Vivre chaque jour la première fois que je suis tombée amoureuse
red-light-streaks-3312216
Photo de Aleksandar Pasaric provenant de Pexels

5/ A court terme, quelles petites choses pouvez-vous mettre en place pour réaliser votre rêve ?

  •  courir au moins une fois par semaine
  • écrire et dessiner chaque jour
  • nourrir mes relations artistiques et créatives
woman-dream-portrait-happy-3326195
Photo de Daria Shevtsova provenant de Pexels

Et vous ? Prenez le temps de répondre à ces questions. Cela ne coûte rien à part que vous y gagnerez quelque chose d’essentiel : « Mieux vous connaître ». 

Vous êtes des Lumières,

Souvenez-vous-en,

Déployez vos ailes et envoles-vous, Papillons !

Créativement vôtre,

Christina Jaka

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux :

Chaîne créative, ludique et familiale

La TutoBox de la Bibliothèque de Rouen

  • Pinterest
  • Page facebook : Christina Jaka (Art & Créativité / La Vie d’une maman créative et testeuse / Développement Personnel)
autobiographie

Ma biographie, Chap 1

Aujourd’hui, le 19 mars 2020

« Le Miracle, c’est un artiste qui partage à un autre » Julia Cameron

  • Pour lire la suite de ma biographie, cliquez ici– Mais c’est toujours mieux de lire le chapitre 1 en entier.

Bonjour, chers camarades créatifs de cœur ou de vie, à l’occasion de mon anniversaire. 29 années de vie déjà et encore tant à vivre. J’écris exceptionnellement cet article autobiographique pour immortaliser la dernière année de ma deuxième décennie et la septième année de ma vie créative.

Je me présente :

20191231_160416

Je viens vers vous entant qu’un être vivant parmi tant d’autres.

J’ai 29 ans, je suis dessinatrice et blogueuse autodidacte. Adepte du journal intime et des journaux créatifs. Depuis mon enfance, j’ai toujours aimé écrire. Je dessine depuis 2017.

Mes disciplines créatives : l’écriture (des poèmes, des récits), Zentangle, Mandala, Kawaii, coloriage.

Mon style de créations :

Plutôt « naïf », le monde de l’enfance m’inspire beaucoup (la spontanéité, l’insouciance, le fantaisiste, le fantastique, l’imaginaire, le passionné, inspiré par les jeux et les dessins animés).

Je redécouvre et vous fais redécouvrir avec plaisir le matériel artistique basique de notre enfance (stylos, crayons de couleurs, et feutres). Avec du recul et plus de maturité, je retravaille le coloriage. J’introduis beaucoup de motifs dans mes dessins. Le noir et le blanc sont aussi des coloris que j’utilise pour le traçage et le coloriage.

Je développe ma pratique créative « en pleine conscience ».

Je porte un intérêt particulier pour les techniques de développement personnel pour améliorer mon inspiration et mon intuition créative.

Je suis une grande lectrice de livres de développement personnel.

Je me pose beaucoup de questions sur le sens de la vie. 

nature-forest-trees-park-38136

En ce moment, les techniques japonaises telles que l’Ikigai, le Wabi-Sabi (l’art de l’imperfection) m’intéressent tout spécialement car elles permettent de donner un sens à ce chemin de vie qui nous met dans tous les états.

Moi dans la vie

Je suis une femme et une maman comblée dans ma vie de tous les jours. Je suis passionnée par l’art, la créativité et le développement personnel.

J’aime lire, écrire, dessiner et (re)découvrir.

Je me décrirais comme une personne sensible, émerveillée avec un brin de naïveté et de maladresse. Je rêve « d’une vie en rose » et « je crois que rien n’est impossible ».

Au delà de tout ce cheminement créatif, dans ma vie intérieure, je suis encore en quête d’équilibre. 

Ma pratique artistique m’a permis de m’accepter et de me connaître. C’était un médiateur de développement personnel dans mon épanouissement psychologique et intellectuelle. C’est pour cela que tout ce qui concerne l’art-thérapie me touche tout particulièrement.

Dans un cheminement personnel, j’ai décidé en 2017 de créer mon blog pour partager mes passions, mes expériences créatifs et mon développement créatif.

Mes passe-temps favoris : 

  • aider mon enfant à développer sa créativité en l’accompagnant dans des ateliers créatifs et artistiques, en l’emmenant aux musées, en jouant avec lui, en le proposant des activités créatifs et artistiques en participant avec lui, en révisant avec lui.
  • regarder des dessins animés avec mon fils, des comédies et des animations
  • faire des lèche-vitrine
  • me faire une beauté : renouveler ma garde robe, aller chez le coiffeur, me pouponner à la maison
  • écrire dans mon journal intime
  • dessiner des croquis
  • me promener
  • faire du sport
  • prendre des photos
  • tricoter

Mes objectifs :

  • Faire des rencontres enrichissantes artistique ou non.
  • « Vivre » ma passion : Je souhaite transmettre Ce qui me soulève vers le Haut.

I have a dream

J’ai un rêve très cher que j’espère fortement réaliser avant que mon heure de fin fatidique arrive – pour être moins hard, mais avouons-le, nous n’avons qu’une vie à vivre sur cette terre.

Ce rêve est de pouvoir « aimer » jusqu’à la fin de ma vie.

A vrai dire, le mot Amour et son verbe Aimer sont deux mots que j’aime beaucoup. Pourtant ce n’est pas pour autant que je peux prétendre savoir les utiliser dans ma vie de tous les jours.

46998169_1305327386283020_2583238050460991488_n

Si je devais donner une simple définition du mot aimer, ce serait «donner».

« Donner », oui mais comment donner ? A qui donner ? Pourquoi donner ? Quoi donner ?  C’est toute une histoire.

Et c’est un peu l’histoire de ma vie aussi que je choisis de vous donner ici.

Je n’écrirais que le plus bref de :

  • mon parcours scolaire (banal et atypique),
  • mon parcours professionnel (ou personnel) – entendez-le comme vous le souhaitez,
  • mon parcours créatif,
  • mes projets professionnels en cours de cheminement. – « Rien n’est figé dans le marbre »

Un parcours atypique : c’est mon choix

Mon Flow nostalgique

« La vie est un chemin qu’il faut continuer, quel que soit l’état de la route … » Réplique du film mes garçons sont de retour de Scott Hicks

La créativité et moi 

J’ai toujours eu un intérêt personnel pour l’art.

À l’école mes matières préférées étaient littéraires.

Je lisais déjà beaucoup depuis mon jeune âge encouragé par mes parents et mes grands-parents.

Mon désir « secret » était d’être dotée d’un talent créatif.

À part ma mère qui savait dessiner mais qui n’a jamais exploité ce talent plus amplement et mon frère qui a un talent fou pour le dessin et qui continue à pratiquer de temps en temps, personne ne dessine dans la famille à ma connaissance.

J’ai toujours été une adepte du journal « intime » et des carnets créatifs depuis mon enfance. J’étais toujours tentée de créer des petites choses, j’aimais inventer des histoires et les écrire, j’aimais tisser les scoubidous, faire de la couture (un tout petit peu) et du collage.

Malgré mon attirance pour les activités créatives et un peu de pratique, je ne pensais pas avoir un talent particulier. De plus, je ne pensais pas être dotée de qualités pour être une personne créative ou pour être une artiste.

Comment les autres me voyaient ?

On pouvait même me trouver les pires défauts : zéro curiosité, paresseuse, bizarre, complexée, impatiente et capricieuse.

Dans mes bulletins scolaires, les profs me trouvaient « trop » réservée. Ils considéraient que je pouvais faire mieux que ce que je faisais.

Hyper-créative et l’école

Au lycée, j’ai continué à écrire mais de moins en moins. J’avais arrêté de bricoler. Comme beaucoup d’ados, j’étais à fond dans les séries et les films américains ; ceux qui m’ont marqué, c’était « High School musical », « Gilmore girls ».

J’avais des rêves d’adolescentes comme faire le tour du monde, épouser un américain…

J’avais des idées de métiers pleins la tête : maîtresse, puéricultrice, professeur d’anglais, sportive professionnelle, hôtesse de l’air…

Mais surtout j’avais des rêves secrets : être mariée jeune (à un homme formidable) et avoir six enfants.

Bon depuis je n’en veux plus autant et beaucoup de choses ont changé.

Après le bac

Bac en poche, je commence mes études supérieures en BTS tourisme.

Fini l’écriture, fini la lecture. Fini le journal et les carnets créatifs. Pas le temps pour ma créativité.

Ma première année d’études supérieures s’est terminée avec le début de ma grossesse.

La période de ma grossesse a été magique. Une divine expérience.

Mais de cette période jusqu’à l’entrée à l’école de mon fils, j’avais fait des mini dépressions. Je me choque en réalisant que j’avais osé jeter les meilleurs souvenirs de ma croissance créative (mes premiers journaux intimes, carnets de collages, en pensant que c’était du délire). Comment j’avais pu ?

Pendant ma grossesse, j’avais décidé de continuer vers des études de langues étrangères appliquées.

Pendant cette période à la faculté, j’avais persisté à devenir hôtesse de l’air, c’était une illusion, quand j’y pense encore . J’en rigole avec du recul. Tant de nostalgie.

Quand mon fils est rentré à la crèche, j’avais commencé une quête spirituelle après son baptême. Je voulais comprendre beaucoup de choses.

Quand quelque chose change…

J’avais commencé un premier blog spécial pâtisserie mais que j’ai fermé pour des raisons personnelles.

Quand mon fils est rentré à l’école, je finissais par choix une dernière année à la fac. En 2014, je commençais ma quête créative et mon développement personnel.

L’orage était de moins en moins présent, les vagues se calmaient petit à petit et il y avait moins de dégâts à nettoyer. J’apprenais de mes « illusions » du passé, de mon enfermement.

Ma quête créative a commencé car j’aspirais à me sentir mieux, à m’accepter avec mes faiblesses et mes limites, à me réconcilier avec mon enfant intérieur et certaines parties de mon histoire.

Ce qui m’a donné envie d’apprivoiser ma créativité et d’aller au plus profond, c’était l’arrivée des réalisations créatives de mon fils depuis la crèche.

 Ensuite…

Ici, ce n’est pas une question de quête de popularité mais un partage d’authenticité, de richesse d’esprit.

C’est une sorte de défi, une expérience dans laquelle je me lance dans toute ma vulnérabilité.

J’ignore ce que le résultat sera. En ce qui me concerne, j’ai toujours cru que ce n’est pas le résultat de notre objectif qui compte le plus, c’est comment nous avons parcouru le chemin que nous avons choisi.

Oui, que nous avons choisi. Parce que finalement, la vie est une question de choix et aussi par quelle énergie nous avons traversé les moments de joies et de tristesses dans cette grande responsabilité de « faire un choix » et de l’accepter en tant que notre chemin de vie et rien d’autres, ni une épreuve, ni une coïncidence ou un hasard, ni une destinée déjà tracée mais un chemin de vie, tout simplement.

Ainsi à travers mes choix depuis ma tendre enfance qui ce sont plus ou moins éveillés et réveillés depuis quatre ans, je souhaite vous partager ma passion pour le développement personnel, l’art et la créativité.

Peut-être que cela va être un peu, juste un peu long mais ce n’est qu’une partie de mon histoire.

J’aurais encore tant à apprendre et à vivre…

Vous êtes des Lumières,

Déployez vos ailes et envoles-vous, Papillons ! Christina Jaka

art visuel·Dessins créatifs·mes projets art et créativité

Mon book – Illustrations jeunesse

Découvrez l’art visuel et le dessin en pleine conscience, le Zentangle et le Doodle avec les œuvres de Christina Jaka.

Projets réalisés pour mon premier livre jeunesse – Genre : fantastique – Thème : un monde féérique.

Matériel utilisé pour le traçage et le coloriage :

  1. Feutre Stabilo Pen 68
  2. Stylo STAEDTLER

Vous ne pouvez pas attendre après l’inspiration, vous devez la poursuivre avec massure. Jack London

Créativement vôtre,

Christina Jaka

Ateliers créatifs·mes projets art et créativité

La journée active d’une nana créative 4°-Bilan de mes interventions artistiques 2018/2019

Mes chers créatifs, nous revoilà pour la suite de « la journée active d’une nana créative 3°« .

Bilan de mon dernier atelier 2018/2019

Grâce à l’art, au lieu de voir un seul monde, le nôtre, nous le voyons se multiplier, et autant qu’il y ait d’artistes originaux, autant nous avons de mondes à notre disposition. – Marcel Proust

Atelier 3 – 22 juin – collage et pliage pour papa et maman

stainless-steel-cooking-pot-733397

Pendant ce troisième temps créatif des élèves de Laëtitia, j’ai proposé aux enfants de réaliser un collage.

  • Le matériel
  • Papiers canson de couleurs
  • Colle ou scotch
  • Feutres/Crayons/stylos…
  • Ciseaux

Les enfants découpent des papiers en couleurs ou à motifs pour les assembler et écrire un message.

J’ai proposé aux enfants d’écrire un message pour leurs parents.

  • Pendant l’atelier :
  • Un enfant voulait réaliser une enveloppe. Je lui ai expliqué et ensuite plusieurs enfants ont demandé au faire une enveloppe.
  • Je leur ai écrit les étapes à suivre sur le tableau.
  • Beaucoup d’enfants sollicitaient mon aide car ils ne comprenaient pas comment faire, d’autres ont vite compris.
  • Je suis allée vers les enfants qui n’arrivaient pas à réaliser leur enveloppe.
  • Pour les aider je n’ai pas fait l’enveloppe à leur place, j’ai réexpliqué étape par étape avant de les laisser commencer leur bricolage.
  • Ils sont revenus avec leur enveloppe réussi et chacun à leur façon.

 

Mon impression sur cet atelier :

Chaque enfant a réalisé une enveloppe. Et ont écrit leur(s) carte(s) pour leurs parents ou autres personnes de leur entourage s’ils le souhaitaient.

C’était un dernier atelier plutôt tranquille pour cette fin d’année scolaire de CE1 qui approche.

Je leur ai proposé quelque chose qu’ils connaissaient déjà. Et j’ai eu l’occasion de leur apprendre à réaliser une enveloppe fait main.

Continuez à déployez vos ailes et à vous envoler pour découvrir votre pouvoir créatif au plus beau jour !

Christina Jaka

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux :

Chaîne créative, ludique et familiale

La TutoBox de la Bibliothèque de Rouen

  • Pinterest pour découvrir des tableaux inspirants
  • Page Facebook : Christina Jaka (Art & Créativité / La Vie d’une maman créative et testeuse / Développement Personnel – Pour être au courant des événements et des publications récentes)

Image principale : Photo by mali maeder from Pexels

Photo by Francesco Paggiaro from Pexels

Développement créatif

La liste de mes erreurs de débutants dans la blogosphère

La créativité implique de briser les conventions afin de regarder les choses sous un jour nouveau. EDWARD DE BONO

Chers camarades créatifs,

Je ne suis pas parfaite et je ne suis pas ici dans le but de devenir la plus parfaite des blogueuses. D’ailleurs, au point où j’en suis, la perfection, je la mets de côté. Je trouve ce mot complexe et superficiel.

Je vous annonce très fièrement que comme tout le monde, je fais des erreurs. Peut-être qu’ici même dans cet article, il y en a. Il y en aura toujours.

J’ai finis par accepter les erreurs. Les erreurs m’ont appris à avoir confiance en moi, à avancer telle que je suis non comme les autres voudraient que je sois.

Ici, j’assume les erreurs que j’ai faite quand j’ai débuté dans le blogging. Être débutant, c’est la meilleure période pour faire des erreurs car les gens sont plus indulgents par contre quand on acquiert de l’expérience, les gens guettent plus nos erreurs et auront plus tendance à nous vouloir facilement.

Mais nous le savons tous. Les erreurs font partie du chemin. Si on ne fait pas d’erreurs cela signifie que l’on a rien appris et qu’on a rien fait.

Alors continuons à faire des erreurs, ça fait du bien.

LA LISTE 

1/ S’éparpiller : Créer des comptes à-tout-va et partager partout sans vraiment rien partager finalement

2/ La (mauvaise) organisation : J’écris un article ici, un autre là-bas et je verrai bien si j’écrirais celui-là.

3/ Ne pas savoir : Beaucoup aiment connaître ce que vous êtes, ce que vous aimez, ce que vous faites, ce que vous pouvez faire pour eux. Si vous ne savez pas, cela se verra, se ressentira et on ne s’intéressera pas facilement à vous.

4/ « Tu veux ou tu veux pas » : Ouvrir un blog, c’est avoir une idée ou plein d’idées dans la tête et un jour on réalise qu’on n’arrive pas vraiment à gérer la situation alors on se remet en question. Au fait, pourquoi j’ai voulu ouvrir un blog ?

5/ Dire à tout le monde surtout à ceux qui s’en fichent : « Super, tu fais quelque chose, ça te passionne. » Malheureusement, tout le monde autour de toi semble en avoir rien à faire et même te regarde comme si tu perdais ton temps et ce monde voudrait te dire « mais tu te prends pour qui ? Tu prends tes rêves pour une réalité ? », et plein de méchancetés… Méchancetés selon toi, évidemment, car selon eux, ils disent ces choses-là pour ton bien. Alors, quand on commence quelque chose, on a deux solutions soit le garder pour soi en attendant que ceux qui ont le même centre d’intérêt viennent vers toi soit « sortir de chez soi » et provoquer des rencontres dans le domaine qui nous intéresse.

6/ Penser à l’avis des autres : La mauvaise manie que j’ai prise c’est de regarder si j’ai reçu des « j’aime » et des commentaires. Et même si j’en recevais, je n’étais pas satisfaite car j’en voulais plus, toujours plus, et quand je n’en recevais pas plus, j’étais déçue. Et puis, j’étais souvent tentée d’arrêter. Certes, l’opinion des autres est importante pour les futurs projets de notre activité mais pas pour avoir une occasion de vanter son ego.

7/ Être négatif : Malheureusement dans le domaine créatif, on est confronté à la concurrence, des stéréotypes et des jugements. C’est très facile de tomber dans la négation et difficile de préserver la positive attitude. Normalement quand on a bien travaillé sur soi, quand on est hautement passionné, quand on a trouvé son Ikigai, normalement, je dis bien normalement, nous surmontons assez facilement les baisses de morale. Il faut relativiser.

8/ Vouloir aller trop vite : Le début est dure. C’est dure de se dire que l’on est débutant et que d’autres sont expert. C’est dure surtout quand on est à un âge avancé et quand on pense être en retard parce qu’on voit des gens plus jeunes que nous qui ont bien avancé. Erreur, erreur. Eviter d’avoir des complexes, si possible et de vous comparer aux autres. Nous sommes tous uniques. Nous avons tous des différences. Nos chemins se croisent mais notre parcours est différent. Cela ne sert à rien de vouloir rattraper celui qui est devant si c’est pour nous faire du mal. Respecter votre rythme de travail, de progression. On vous respectera surtout pour votre détermination.

9/ Changer d’avis : C’est le changement d’avis que je cite non le changement. Je suis pour « le changement ». Il est bon de changer. Quand on progresse, on passe à un autre niveau de conscience, on rencontre de nouvelles personnes, on fait de nouvelles choses, on pratique différemment certaines choses. Bref, c’est normal de changer. Par contre, dans le changement d’avis, je reste sceptique. Etant donné que je m’y connais dans le domaine, j’ai fini par réaliser que cela peut perturber notre progression. Réellement PERTURBER. Non seulement, cela perturbe notre réalisation personnelle mais aussi notre entourage. Il faut réellement apprendre à se discipliner. Fixez-vous des objectifs, adoptez des rituels positifs, trouvez votre Ikigai, commencez et continuez.

Vous êtes des lumières !

Déployez-vos ailes et envolez-vous, Papillons !

Créativement Vôtre,

Christina Jaka

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux :

Chaîne créative, ludique et familiale

La TutoBox de la Bibliothèque de Rouen

  • Pinterest – les tableaux d’une maman créative et testeuse
  • Page Facebook – Christina Jaka (Art & Créativité / La Vie d’une maman créative et testeuse / Développement Personnel – Pour être au courant des événements et des publications récentes)

Photo de Isabella Mariana provenant de Pexels

Ateliers créatifs·mes projets art et créativité

La journée active d’une nana créative 3°- Bilan de mes interventions artistiques 2018/2019

Mes chers camarades créatifs,

Cet article est la suite de La journée active d’une nana créative 2° -Bilan de mes interventions artistiques 2018/2019

Je fais le bilan de la deuxième séance avec les élèves de CE1.

La discipline, c’est la clé. – Tomi Ungerer

dreamcatcher-near-plants-1322124.jpg

Atelier 2 – 14 juin – A la découverte du Mandala

Les enfants ont eu chacun à faire sa réalisation.

  • Mandala

J’ai présenté la signification du Mandala aux enfants.

  • l’origine
  • la signification
  • la base
  • Le matériel

Ils avaient à leur disposition :

  • des feuilles blanches A4, 80g.
  • quelques compas à se partager.
  • stylos BIC, stylos à paillettes, feutres, Crayons de couleurs, crayons à papier.
  • La participation des enfants

Quelques enfants ne connaissaient pas le Mandala avant cette intervention.

Beaucoup connaissaient mais ne savaient pas que ce mot avait une signification ou ni comment l’expliquer.

  • Chacun son talent

Je découvre beaucoup de potentiel créatif parmi eux.

Il y avait les enfants qui n’étaient pas et qui demandaient si ce qu’ils faisaient était bien.

Il y avait les enfants qui voulaient être original et qui faisaient le Mandala à leur façon.

Il y avait les enfants qui comprenaient et qui faisaient comme il fallait.

Mon impression sur cet atelier :

J’ai appris qu’il était important de reposer des questions aux enfants pour être sûre qu’ils aient compris toutes les explications.

Les enfants ont participé à l’atelier avec beaucoup d’enthousiasme et de découvrir quelque chose de nouveau.

Je découvrais des talents cachés.

Vous êtes des lumières !

Commencez aujourd’hui à découvrir votre potentiel créatif,

Déployez vos ailes et envolez-vous, Papillons !

Créativement vôtre,

Christina Jaka

Photo by Artem Beliaikin from Pexels

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux :

Chaîne créative, ludique et familiale

La TutoBox de la Bibliothèque de Rouen

  • Pinterest – des tableaux pour trouver l’inspiration
  • Ma page facebook : Christina Jaka  (Art & Créativité / La Vie d’une maman créative et testeuse / Développement Personnel – Pour être au courant des événements et des publications récentes)
Développement créatif

Mon aventure « Blogosphérique » – Mes 15 prises de conscience

Ne pensez pas. La pensée est l’ennemie de la créativité…Vous ne pouvez pas essayer de faire les choses. Vous devez simplement faire ces choses. Ray Bradbury.

Chers camarades créatifs,

Il y a quelques jours, je fêtais les deux ans de mon aventure dans le monde de la blogosphère.

J’ai fait la liste de toutes les choses que j’ai pris conscience depuis ces deux dernières années d’expérience dans le blogging que je vous partage avec vous aujourd’hui.

Prise de conscience d’une nana créative

1 – Pourquoi écrire compliqué si on peut écrire simple ?

2 – Être ou ne pas être blogueur, telle est la question ?

3 – Tous les blogueurs ne sont pas écrivains. Néanmoins beaucoup aiment écrire et ont des centres d’intérêt qu’ils aimeraient défendre auprès d’une audience plus large hors du contexte personnel.

4 – Quand on aime, on partage ou on donne ou les deux. De toute façon, au bout d’un moment on distingue la nuance entre la solitude physique et la solitude d’esprit.

5 – Non ! Les blogueurs ne font pas que partager leurs états d’âmes.

6 – Étonnement je découvre que les blogueurs ne sont pas accro aux réseaux sociaux. Ils y sont pour la plupart de leur temps pour leur passion. Si je me trompe faites-le moi savoir. Pour ma part, je me connecte uniquement pour mon blog et pour partager avec mon audience à travers les autres réseaux sociaux. Et évidemment pour répondre aux messages personnels.

7 – On n’assume jamais vraiment en dehors de la blogosphère que l’on blogue parce que la majorité de la population voit cette activité comme un loisir. C’est dommage de ne pas être pleinement ouvert à ce que l’autre fait car on empêche l’autre de s’ouvrir pleinement aussi.

8 – Pour bloguer sur un ou des sujets qui nous passionnent, je réalise qu’il y 80% du temps que l’on consacre au travail personnel et les 20 % sera consacré aux autres. Par exemple, il y a le temps qu’on passe de la documentation (60 %), à l’écriture du brouillon (15 %) et à la rédaction de l’article (5%).

9 – J’ai beaucoup regardé des conseils sur internet sur « comment devenir blogueur ? ». Avec du recul, je réalise que les seuls meilleurs conseils qu’on puisse nous donner, ce sont ces trois :  avoir une passion, vouloir partager et commencer à prendre son courage à deux mains et écrire son premier article.

10 – Le plus dure dans le blogging, c’est d’être amateur ou débutant. Entant que blogueur amateur ou débutant avec une expérience de moins de trois ans, on a certaines tendances à avoir des attentes superficielles comme recevoir rapidement « les mille abonnés, les commentaires et les j’aime ». J’exagère mais avec un peu de recul, je réalise que c’est en continuant notre travail qu’on finira un jour par démontrer aux autres que « l’on vaut la peine ».

11 – Être assidu, concentré, régulier et persévérant. Aimez-vous ces mots ? Moi, en vérité, je n’en suis pas vraiment fan. Pourquoi ? Parce que ce sont les qualités les plus dures à développer quand on veut réussir dans un domaine. En particulier, dans le blogging. Malheureusement, on nous le confirmera jusqu’à ce que cela se fige dans nos tripes que peu importe le corps de métiers, d’activités dans lequel on fait partie, aimer ne suffit pas.

12 – Vous aurez beau dire à tous vos amis par Facebook, Instagram, ou Mail que vous bloguez, il y en aura pour sûre cinq personnes de toutes vos connaissances qui y fera peut-être vraiment attention et une, peut-être qui vous lira « de temps en temps » quand elle aura le temps. J’ai encore beaucoup de choses à analyser mais c’est quelque chose d’assez frustrant de réaliser que très peu de personnes si ce n’est personne ne vous prendra jamais au sérieux.

13 – Travailler « dure ». Le mot « dure » est un terme tellement relatif et cela dépend de l’état d’esprit de chaque personne. Personnellement, je n’ai pas réellement travaillé dur sur mon blog ces derniers temps, cependant, je ne considère pas avoir moins travailler sur mon blog. Je pense que nous devons faire ce qu’on peut faire avec les moyens que l’on a. Il ne faut absolument pas rentrer dans des normes extravagantes pour être bien vu. Le domaine de la blogosphère est à mon goût est un domaine créatif. Afin que tout se passe bien, il faut pouvoir lâcher prise et respecter son rythme.

14 – La bienveillance et l’indulgence envers le travail des autres et envers soi-même. Même si nous avons une passion commune, chaque blogueur a commencé leur blog avec une histoire unique. Nous n’avons pas de parcours similaire. Il est important d’accepter que chacun avance à son rythme. Il n’y a pas de plus ou moins rapide que soi. Il n’y a pas non plus de plus ou moins chanceux que soi.

15 – Authenticité, simplicité et solidarité. Ce sont les trois mots que je retiens en terminant ma liste.

L’authenticité est une qualité. Il faudrait que chacun de nous soi fière d’être soi et puisse être assez courageux pour son style et l’exprimer.

On ne le dira jamais assez. Soyez simplement vous. Cela devra être simple à comprendre.

Finalement, c’est en bloguant qu’on devient blogueur.

Ces deux années d’expériences de blogging ont été pour moi un défi important dans mon développement personnel et dans l’évolution de ma créativité.

J’ai pu développer un état d’humilité face à ce monde. J’ai appris que nous sommes face à un seul dilemme c’est de devenir la meilleure version de soi-même. On se compare moins aux autres et on grandit librement sans mettre d’entraves à notre créativité.

Déployez vos ailes et envolez-vous, Papillons !

Vous êtes Lumière, souvenez-vous-en !

Christina Jaka

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux :

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux :

Chaîne créative, ludique et familiale

La TutoBox de la Bibliothèque de Rouen

  • Pinterest – Mes meilleurs tableaux de maman créative et testeuse
  • Page Facebook : Christina Jaka  (Art & Créativité / La Vie d’une maman créative et testeuse / Développement Personnel – Pour être au courant des événements et des publications récentes)