Défi du printemps·developpement personnel·Spécial confinement

Activités « fait-maison » – Spécial confinement

Mes chers camarades créatifs,

Voilà quatre semaines que nous sommes « quasiment » enfermés chez nous si nous n’avons pas de rendez-vous médicaux importants, si nous n’avons pas de courses alimentaires à faire, si nous n’avons pas d’impératifs familiaux, si nous n’avons pas de balcon ou de jardin.

Dans le cas contraire,

comment ne pas s’ennuyer ?

photography-of-a-woman-sitting-on-the-chair-listening-to-765228

Afin de continuer cette saison de printemps avec la joie et la sérénité dans l’esprit, j’aimerais vous proposer quelques activités à pratiquer pour ne pas se laisser aller pendant ce temps de Pâques.

Je peux comprendre que « rester chez soi » peut être éprouvant et que respecter toutes ces restrictions (distance, limite de déplacements, etc.) puisse être frustrant peu importe notre état d’esprit.

En fait, j’ai l’impression que ces temps-ci, nous sommes plus dans une direction à désirer « la liberté » que les jours précédents car elle nous manque si nous l’avions connu.

Quand nous sortirons de cette épreuve, nous vénérerons peut-être plus cette chance que nous avons de pouvoir être libre.

En attendant, continuons à prendre bien soin de nous en esprit si nous ne pouvons pas tellement bouger notre corps.

Vous avez sans doute déjà fouiné dans plusieurs sites pour savoir « que faire chez soi pour les jours de confinement ? », donc j’arrive peut-être un peu tard pour cette période-ci mais comme « la leçon des masques » m’a apprise, il faut mieux être prévoyant. Alors au moins la prochaine fois que nous serons confrontés à ce genre de situation, au moins vous ne vous ennuierez pas.

La liste des activités spéciales confinés

selon vos priorités et vos envies

make-this-day-great-quote-board-2255441
  • Cuisinez plus que d’habitude. Commencer à cuisiner fait-maison. Il existe énormément de recettes sur internet. Fouiller et trouver. Tester des recettes pour la première fois ou inventer des recettes. Partager sur votre blog ou sur les réseaux sociaux.
  • Commencez à dessiner ou dessiner encore plus.
  • Commencez ou terminez vos livres de coloriages.
  • Commencez à tricoter pour l’hiver prochain ou continuer à tricoter.
  • Commencez à lire ou lire encore plus. Profitez-en pour terminer les livres que vous avez laissé de côté.
  • Commencez à écrire ou écrire encore plus. Cette période est la meilleure période pour alimenter votre blog ou en commencer un ou pour commencer à écrire votre journal intime ou l’alimenter davantage.
  • Commencez à jouer et à bricoler avec vos enfants avec vos enfants, à passer du temps précieux avec eux ou faites-le davantage.
  • Faites du rangement, du tri dans votre maison ou dans votre vie. L’hygiène a toujours été un élément essentiel pour notre santé, désormais, il est d’autant plus important de prendre au sérieux « la santé ». Ne négligez pas cela.
  • Jardinez. Profitez-en avec le beau temps à tondre la pelouse, à planter dans votre jardin.
  • Commencez à méditer ou à méditer encore plus.
  • Commencez à faire de simples activités : écouter de la musique, danser seul ou avec vos enfants, savourer le moment présent, … commencer à être reconnaissant de tout ce que vous avez pu vivre avant le confinement et à découvrir la magie de la reconnaissance et du fait de dire MERCI de tout votre cœur.

Pour cela, je vous invite à lire le grand défi 2020 que j’ai proposé en début d’année.

  • Commencez à découvrir qui vous êtes vraiment ou à l’accepter vraiment.
  • Commencez à développer votre pleine conscience en étant conscient de chacun de vos mouvements, de vos intentions et de vos émotions.
  • Commencez à développer votre lâcher prise. Essayer de ne rien vouloir contrôler au moins une fois par jour.
  • Commencez à développer votre créativité, votre inspiration et vos aspirations.
  • Commencez à suivre le blog de Christina Jaka pour embellir votre vie et découvrir votre potentiel créatif ou continuer à le suivre.

En attendant que ce mouvement finisse,

Je vous souhaite …

two-pillar-candles-754062

Je vous souhaite de traverser cette période éprouvante avec sérénité,

Que vous soyez seul(e) ou auprès de vos proches, je vous souhaite d’être bien entouré(e),

Je vous souhaite du courage et de la confiance peu importe à quel niveau de votre vie vous en êtes – professionnel, étudiant, nouvellement parents, grand-parents, dans une situation délicate ou en cours de démarrage,

Je vous souhaite de réussir l’étape pour lequel vous travaillez dur depuis quelques temps – projet professionnel, familial (mariage, naissance), d’études (brevet, baccalauréat, licence, master, doctorat ou autres).

Je vous souhaite un merveilleux temps de Pâques,

Et une belle saison printanière,

Créativement et émotionnellement Vôtre,

Déployez vos ailes et envolez-vous, Papillons !

Christina Jaka

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux :

Chaîne créative, ludique et familiale

La TutoBox de la Bibliothèque de Rouen

  • Pinterest
  • Page facebook : Christina Jaka (Art & Créativité / La Vie d’une maman créative et testeuse / Développement Personnel)

Dans l’ordre de parution

Photo 1 : Photo de Min An provenant de Pexels

Photo 2 : Photo de Alexas Fotos provenant de Pexels

Photo 3 : Photo de Susanne Jutzeler provenant de Pexels

Photo 4 : Photo de Matej Novosad provenant de Pexels

Ateliers créatifs·mes projets art et créativité

La journée active d’une nana créative 2° -Bilan de mes interventions artistiques 2018/2019

Très chers camarades créatifs,

Je fais suite à mon projet d’article « la journée active d’une nana créative »– que j’ai commencé en mai 2019.

Tous les mercredis, je publierai le bilan de mes interventions artistiques de l’année scolaire passée. 

Ces ateliers ne sont pas mes premières expériences et ces bilans ne sont pas mes premiers. 

Depuis 2017, j’ai eu la chance d’intervenir en communauté pour animer des ateliers créatifs. 

Cet année, j’ai décidé de partager mes bilans créatifs et artistiques dans un but professionnel et pour faire un point sur la réalisation de mes projets personnels au niveau créatif.

Alors je vous donne rendez-vous tous les mercredis à 21h30. 

Le seul vrai pouvoir révolutionnaire, c’est le pouvoir d’inventer. – Joseph Beuys

assorted-color-great-board-decor-lot-1539581.jpg

Lieux : à école Jean Paul 2

Participants/publics : élèves de CE1

Enseignante : Laetitia

Les jours d’intervention : le vendredi 7 juin 2019 ; le vendredi 14 juin 2019 ; le vendredi 22 juin 2019

Thèmes du/des ateliers : atelier du 7/06 Dis pour toi c’est quoi l’Été ; atelier du 14/06 A la découverte du Mandala ; atelier du 22/06 Collage et pliage pour papa et maman

Atelier 1 – 7 juin – Dis c’est quoi l’été pour toi ?

4k-wallpaper-adorable-blur-boy-1148998.jpg

Présentation

J’ai intervenu au sein d’une classe de CE1. Il y avait 29 élèves. Mon accompagnatrice était l’enseignante, Laëtitia.

Avant ce premier atelier, nous avions préparé pendant une rencontre, le déroulement de l’atelier : présentation du matériel, le choix du matériel, la répartition des groupes, le choix des thèmes.

Pour ce premier atelier, les enfants étaient répartis en 6 groupes avec 5 élèves par groupes.

J’avais préféré que les élèves travaillent sur de grandes toiles mais faute de timing (commandes, budget pour la rentrée, etc.), avec l’enseignante nous nous étions mis d’accord pour rassembler plusieurs papiers Canson

(4 Canson) pour 6 groupes.

Je préfère que mes élèves créatifs travaillent sur des toiles car les toiles sont plus faciles à conserver et à accrocher.

Le jour de l’atelier

  • Accueil :

Les enfants étaient déjà au courant de mon arrivée. Ils avaient l’air impatient de découvrir ce que j’allais leur faire découvrir et de commencer à créer quelque chose.

Laëtitia m’a aidé au niveau de la discipline et le rappel des règles.

Les enfants m’ont dit bonjour très chaleureusement.

  • Introduction :

J’ai posé quelques questions aux enfants.

Tout d’abord j’ai ouvert l’atelier en mettant en avant la personne artiste.

J’ai voulu savoir :

  • Selon les enfants, qu’est-ce qu’un artiste ?
  • Est-ce qu’ils aiment dessiner ?
  • Est-ce qu’ils aiment dessiner ?
  • Est-ce qu’ils connaissaient des artistes ?
  • Est-ce que tous les artistes sont connus ?

Je les ai posé ces questions car je voulais mieux connaître leur vision de l’art et de l’artiste.

Beaucoup pensait qu’un artiste s’arrêtait à peindre, dessiner et colorier. Mais beaucoup avaient des connaissances qui m’ont impressionné pour leur jeune âge.

J’ai eu le droit à un petit qui connaissait le plus grand des artistes, Léonard de Vinci. ☺️

  • Je les ai expliqué que l’artiste s’élargissait dans plusieurs pratiques et domaines. Il y a par exemple, la gymnastique artistique, la danse, le chant, et pleins d’autres.

Ensuite je leur ai demandé :

  • Ce qu’ils pensent de l’été ?
  • Qu’est-ce qu’ils leur faisaient penser à l’été ?
  • Quelles couleurs leur faisaient penser à l’été ?

Ils étaient enthousiastes. Quand ils voulaient répondre à mes questions, ils levaient les mains et espéraient que j’allais interroger chacun d’eux.

Ça me touchait de sentir cette joie en eux de participer vivement à ce temps de questions.

  • Quelques conseils avant de commencer l’atelier :

Ce que j’ai dit :

  • Comme ils étaient en groupe, je pensais que c’était bien qu’ils communiquent entre eux dans le groupe.
  • Je leur dit qu’ils pouvaient regarder leurs camarades.
  • De se libérer. Qu’ils sont aujourd’hui des petits artistes.
  • Je les ai invités à écrire une histoire ou à dessiner.

Ce que j’aurais dû dire ou ajouter :

  • De ne pas juger sa création.
  • D’accepter sa création telle qu’elle est.
  • De ne pas juger la création de l’autre. Chacun fera quelque chose de différent. On ne se ressemble pas dans tout.
  • J’aurais dû me présenter avant de présenter l’atelier.
  • Pendant l’atelier dessin :

Laëtitia et moi les avons invité à se lever pour chercher le pastel (maxi 3 chacun).

Je dessinais sur le tableau pendant qu’ils créaient.

J’entendais des enfants dire que « c’était trop beau ».

Pour ma part, c’était un peu difficile de dessiner sur tableau car c’était la première fois depuis que j’ai écrit sur le tableau de ma prof au collège que je n’ai pas écrit et encore moins dessiner sur un tableau.

Je voulais les inspirer et ça a marché.

La plupart ont dessiné un palmier, le soleil, la plage, un bateau,…

  • L’atelier se termine.

Je remercie les enfants.

Je photographie leurs œuvres finales.

Mon impression de cet atelier :

Je ne savais pas si je formulais aisément ce que je voulais faire comprendre. J’avais l’impression quelques fois que j’étais immobile. Je me suis dit que peut être j’aurais pu écrire les réponses à leurs questions sur le tableau.

C’était mon premier atelier grand groupe. J’étais assez nerveuse. Et le temps était cours. Mais il a été bien utilisé. Je n’ai même pas pensé à ranger le pastel à la fin de l’atelier.

Je suis ravie. Ça me donne envie de continuer, de développer mon projet et de découvrir les mille et une couleurs qui se cachent au cœur de toutes ces âmes merveilleuses.

Vous aussi qui me lisez êtes des lumière de créativité,

Commencez aujourd’hui à découvrir votre potentiel créatif,

Créativement vôtre,

Christina Jaka

Image principale : Photo by Miguel Á. Padriñán from Pexels

Image 2 : Photo by Sharon McCutcheon from Pexels

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux :

Chaîne créative, ludique et familiale

La TutoBox de la Bibliothèque de Rouen

  • Pinterest –
  • Page Facebook : Christina Jaka (Art & Créativité / La Vie d’une maman créative et testeuse / Développement Personnel – Pour être au courant des événements et des publications récentes)
Ateliers créatifs·Développement créatif

Mes projets d’activités créatifs et artistiques 2019 – 2020

Ma rentrée créative : Parce que l’on ne cesse d’apprendre …

En 2012 naissait ma lubie créative, tentative en tout genre, cuisine, patisserie, tissage, coloriage, scrapbooking, peinture, dessin, écriture, tricot et j’en passe.

Je m’amusais à me promener au musée seule ou accompagnée, peu importe, tout ce qui me plaisait c’était de sentir cette ambiance colorée, de toutes les formes et qui plus est m’inspirait et me donnait envie de créer encore et encore en y sortant.

Evidemment et heureusement, mes caprices créatives ne se contentent pas d’aller au musée pour trouver l’inspiration.Je la trouvais seulement en vaquant dans mes pensées. Je la trouvais dans mes lectures, dans les chansons que j’écoutais, dans les conversations des inconnus, dans les rencontres et partages que je faisais au fil des jours.

Je n’ai pris sérieusement ma créativité en 2015 quand j’ai fais parti d’un groupe de coloriage sur facebook pour partager mes dessins de mes livres de coloriages. C’était une expérience enrichissante qui m’a donné des idées pleins la tête.

Je voulais… mais je n’osais pas. La volonté était bien présente mais l’audace n’était pas motivée régulièrement. J’avais peur.

En 2016, on me donne l’idée de créer et de partager « mon monde » au monde. Quelle idée folle, me dis-je ? Mais pourquoi pas ?

En 2017, je commence mon blog et mon aventure YouTube, juste pour moi. C’est un défi. Un grand défi. Enorme défi de la part d’une personne (très) peureuse, (un peu) introvertie et hypersensible comme moi mais faut bien commencer quelque part, non ?

En 2018, je me sens un peu seule dans ma créativité malgré mes partages, malgré mes rencontres « magiques ». Alors, je cogite. En même temps, il y a la « vraie » vie. Il faut gérer.

Et je gère. Faut bien rester positive. C’est la meilleure solution qui ne nous laisse pas tomber au final. Rien de plus logique.

En 2019, je cogite toujours mais je ne chôme pas. Je cherche, je trouve quelque chose, je prends du recul et finalement …

On est toujours en 2019, mais c’est bientôt la fin de cette année et cette fois-ci, c’est la fin de ma cogitation. Je décide de décider.

Je décide de continuer mon développement personnel et créative mais d’une autre façon, avec une forte intensité et avec « le monde qui m’entoure ».

Après quatre années de reflexion (ré) créative, de « je fais ou je fais pas ? », d’investissement à 100% dans ma vie de maman et de personne humaine (parce que je suis humaine avant d’être un robot qu’on enchaine à un système machinal), je débute dans la vraie vie.

Je vais commencer et continuer ce que j’ai toujours voulu faire avec émotions.

La peur ? Elle sera toujours là. Mais elle ne passera pas en première.

Je ne m’empêcherai plus de vivre.


Mon développement créative : Prêt à passer au niveau supérieur ?

J’ai mis en place une liste de défis, d’activités, de projets à réaliser afin de continuer mon développement créative de façon plus enrichissante et de façon plus humaine.

Objectifs de mes actions :

  • Rencontrer des personnes créatives et passionnées
  • Partager mon expérience et m’intéresser aux autres
  • Continuer à faire ce que j’aime sans attendre l’avis ni l’approbation d’autrui
  • Apprendre à réduire cette pensée « ça peut attendre »
  • Poser des questions, ne pas avoir honte de ne pas savoir : humilité !
  • Retomber en enfance
  • Avoir le cœur en fête

Numéro 1 : M’inscrire à des cours de couture et de tricot

arts-and-crafts-bobbin-close-up-1266139

Je n’ai plus le souvenir du jour ou j’ai cousu pour la première fois et j’avais bien aimé ma création mais je me souviens que j’étais une pré-ado déjà très créative.

J’avais voulu reprendre des cours de couture car je n’avais plus cousu après cette création, donc arrivée à l’âge adulte je ne savais pas coudre évidemment.

La première fois que je suis allée me renseigner pour m’inscrire à des cours de couture, c’était complet. J’ignore pourquoi je n’ai pas insisté à chercher les autres années. J’avais d’autres caprices créatives à fouetter sans doute.

Depuis le début d’année 2019, je suis passée maintes fois devant une association qui s’appelle « Cafe Couture » à Rouen. Je me suis renseignée sur leur site. Mais je n’ai jamais pris le temps d’aller les voir. Le moment n’était pas probablement pas encore passé.

Et la semaine passée, je suis passée les voir. J’ai été accueillie de façon simplement sympathique. Mais je sentais que je devais être là. Et tout était naturel.

C’est ainsi que cela commence.

Quant au tricot, j’ai appris à tricoter en autodidacte, pour l’instant je tricote en point mousse et je m’améliore en rapidité. Je me simplifie quand même la vie en tricotant avec des laines assez grosses et des aiguilles minimum à 12 mm. Faudrait que j’essaie le crochet, il y a plein de choses que j’aimerai créer avec de la laine.

Numéro 2 : Assister des ateliers/cours dessins et peinture

art-contemporary-creative-2964117

Je ferais en sorte d’être au courant de ce qui se passe en terme d’ateliers dessins et de peinture dans l’année qui ne me coûteraient pas chers même si je trouve un cours de dessins et peinture à l’année.

 

brainstorming-campaign-collaborate-6224Numéro 3 : Assister aux évènements artistiques. Être au courant de ce qui se passe au niveau des évènements artistiques, culturelles pour les familles et profiter d’y rencontrer des personnes créatives et artistes afin de les connaître. Me déplacer si possible vers les ateliers des artistes.

Cette activité n’est pas nouvelle pour moi. J’ai déjà fait le tour des ateliers créatifs seule ou en accompagnant mon fils ou en étant moi-même animatrice. Mais c’est toujours très important de pouvoir être présent pour rencontrer le travail d’autres artistes et passionnés amateurs ou professionnels. Ainsi on peut aussi parler de ce qu’on aime, de ce qu’on fait et pourquoi pas trouver des pistes qui nous aiguillent plus loin. Lorsqu’on assiste à des évènements qui nous intéressent, on y ressort toujours avec des pépites en plus pour la suite (inspirations, contacts, invitations, etc). Ce n’est pas négligeable même si parfois cela nous coûte un petit peu en achat ou déplacement. La passion n’a pas de prix et si on s’y prend bien, normalement ça nous le rend bien, avec quand même un peu de chance. 🙂

Numéro 4 :  Continuer à écrire sur mon blog et à partager sur les réseaux sociaux.

break-composition-create-688668

Quand on commence à faire ce genre d’activité, je vous avoue qu’on est prit facilement dans l’engrenage de « il me faut des j’aime et des abonnés ! » et malheureusement ce n’est pas le plus important. Quand on tombe dans ce piège et bien on attend que les abonnés et les j’aime et quand cela n’arrive pas et bien cela nous décourage car nous pensons que ce que nous faisons n’intéressent personne et donc on finit par en conclure que ce  que l’on partage est « nul ». Et ceci est une mauvaise croyance. Lorsqu’on décide de partager sur les réseaux sociaux, c’est comme écrire un livre, tout d’abord, on écrit le livre pour soi non pour les autres. C’est important que notre création nous plaise et nous donne l’impression d’avoir évolué. C’est notre expérience et notre parcours que nous mettons en lumière. Le plus important est de continuer à faire ce qui nous parle en harmonie pour soi et non pour les autres. Alors, oui, je continuerai à écrire non pour vous plaire mais « pour me plaire ». C’est mon défi et c’est mon expérience. Je suis heureuse si vous me lisez et que mon état d’esprit vous inspire mais si ce n’est pas le cas, je continuerai tout de même à « écrire ce que je veux, quand je veux et pour qui cela peut toucher ».

pexels-photo-256417Numéro 5 : Réviser avec mon fils ses leçons !

Vous allez peut-être vous moquer de moi mais je suis absolument sérieuse et je vais vous expliquer pourquoi.

J’avais passé l’année dernière une certification qui permettait de faire un point sur notre niveau « scolaire » de base et aussi sur notre niveau de connaissances psychotechniques et professionnels.

Lors du bilan avec mon accompagnatrice, j’ai réalisé que les maths étaient toujours une lacune pour moi sauf que c’était des maths niveau primaire, la honte !

Mon accompagnatrice et moi avons bien sympathisé pendant cette période, c’est pour dire qu’elle avait un petit garçon en primaire comme moi. Elle m’a conseillé de revoir les bases en travaillant avec les cahiers de vacances de mon fils. Je trouvais que c’était un défi intéressant mais je ne savais pas comment j’allais trouver la motivation ni le temps de réviser des bases. Cette accompagnatrice était une ancienne bosse des maths à l’école, elle m’a clairement donné  envie de (re)travailler mes maths. J’ai mis quelques mois avant de m’y mettre sérieusement. Je m’y suis remis à petite dose et c’était pendant ces vacances d’été que j’ai fait le max d’exercices.

Pourquoi je vous partage cette expérience et pourquoi c’est important dans le « boostage » de la créativité ?

Cette année mon fils a commencé sa rentrée en CE2, classe à laquelle était le fils de la dame qui m’accompagnait pour cette certification. J’ai beaucoup de plaisir à revoir les bases de la science, des maths et … du français !!

La langue française et moi, c’est une longue histoire …

J’aime beaucoup écrire. J’écris beaucoup et lire. Sauf que j’ai toujours manqué de vocabulaire jusqu’au lycée. A l’université, j’ai dû (re) travailler mon niveau de français. J’en ai découvert des choses, pour vous dire. J’ai réalisé que mon langage que ce soit parlé ou écrit était limité alors j’ai (re)commencé à lire, à beaucoup lire.

Aujourd’hui, je revois les bases du français avec mon fils et je réapprends des leçons que j’avais oublié, des termes, des vocabulaires de grammaire comme par exemple la leçon des mots invariables essentiels à connaître PAR COEUR si l’on aime écrire. Et puis y a les conjonction de subordination, de coordination et tout pleins de notions… que j’ai failli oublié.

pexels-photo-1337387.jpegNuméro 6 : S’entraîner à inventer des histoires

En primaire les enfants font des dictées, apprennent des poésies, chansons et des listes de mots divers.

Quand on a soif d’écrire et de trouver des idées d’inspiration comme moi quoi de mieux que de s’appuyer sur la fameuse liste de mot de son enfant.

Voilà pour les six défis que je me donne pour développer ma créativité cette année. Je trouve que je ne me mets pas la barre trop haute car la majorité des choses, je les connais déjà en théorie et je les pratique déjà. Ce qui est intéressant c’est de faire tout ce qu’on aime avec plus d’intensité. Ne pas faiblir, ne pas tiédir, ni refroidir !

Merci d’avoir lu cet article !

Si cet article vous a intéressé, n’hésitez pas à m’en faire part par commentaire !

Retrouvez-moi sur mes réseaux sociaux pro et personnels :

Dans ma playlist, retrouvez –

La tutobox des bibliothèques de Rouen

Grâce à Yves, le médiateur numérique de la Bibliothèque de Rouen et  à la création du projet Tutobox des bibliothèques de Rouen, j’ai commencé en 2018 à présenter des vidéos à propos des activités créatives et ludiques seule ou avec mon fils que je propose à un publique jeune et familiale. N’hésitez à visualiser les vidéos et à vous abonner à la chaîne de la Bibliothèque de Rouen.

Les vidéos que nous avons tourné jusqu’à aujourd’hui :

  • La tutobox des bibliothèques de Rouen : Le mandala de Chistina

  • La tutobox des bibliothèques de Rouen : Le mandala de Ryan

  • La tutobox des bibliothèques de Rouen : Le matériel créatif

  • La tutobox des bibliothèques de Rouen : Les livres créatifs

  • La tutobox des bibliothèques de Rouen : L’avion en papier

P.S. Actuellement ayant un souci de téléphone, je ne suis pas sur Instagram mais n’hésitez pas à me contacter par ici.

Créativement vôtre,

Christina Jaka

Mes sites et réseaux sociaux : 

  • Instagram: @unemamanetsesailes
  • Ma chaîne Youtube : Christina Jaka  – ABONNEZ-VOUS pour me soutenir dans mon projet et m’aider à me faire connaître 😉 :*)
  • Page FACEBOOK : Christina Jaka
  • Pinterest : Christina Jaka