art-thérapie·Créativité·philosophie de vie

Quand le Bazar rencontre la Zenitude

Quand une épreuve difficile survient, vous avez deux choix : vous pouvez soit la laisser vous détruire, ou bien vous l’utiliser pour vous améliorer.

Mes chers camarades créatifs,

Dans mon précédent article, je vous présentais le sens de mon bazar ici. Aujourd’hui, j’aimerais approfondir vers ce bazar qui accompagne le zen.

En quoi le bazar et le zen sont complémentaires ? Je vous explique.

Nous aspirons tous à une vie plus saine. Dans quelques parties du monde, certains individus met déjà en place quelques projets concrets pour atteindre des âmes et des consciences afin que d’autres prennent conscience de l’importance d’adopter une attitude plus saine et sereine face aux phénomènes extérieurs de notre vie.

Cependant, sommes-nous tous réellement alignés à cette idée de sérénité et de vie saine ? Avons-nous la même notion de vie saine ? Et où en sommes-nous dans notre vie actuellement à tous les niveaux ? Spirituel, matériel, psychologique, professionnel ? Pour certains d’entre nous, avoir une vie saine c’est peut-être devenir écolo, végétarien et défendre le zéro déchet à fond, pour d’autres, pour d’autres, c’est peut-être avoir le boulot, l’argent et le confort matériel avec, et enfin c’est peut-être vivre à la campagne et adopter une vie minimaliste. Finalement, nous avons tous notre propre fonctionnement. Notre façon de mener une vie saine est différente pour chacun d’entre nous.

Notre cheminement vers une vie plus saine et sereine dépendra de nos croyances, de notre éducation, de notre parcours de vie professionnel, des études que nous avons faites, de notre culture et peut-être de nos origines également.

Comment pourrions-nous décider de mener une vie saine et sereine dans une société qui sollicitent beaucoup notre pouvoir de consommer et de se précipiter, non de se reposer et de réfléchir ?

Devrions-nous nous enfuir vers un pays dont l’environnement est moins polluante, plus ancrée dans la vie au naturel ? Devrions-nous nous enfuir en Inde et cheminer vers une vocation monastique ? Devrions-nous éviter toute relation sociale pour éviter d’être attaché et de finir déçu ? Devrions-nous nous créer un coffre-fort dans notre cœur, fermé à double, triple tour pour éviter que n’importe qui ne s’incruste sans le mériter ? Devrions-nous rester chez soi, éteindre la télévision, nous protéger au fond d’un lit, d’un bouquin, d’un jeu vidéo, d’une série, d’un paquet de chips ou de bonbon tout en restant bloqué dans cette croyance de l’ego que vous êtes peut-être quelqu’un de bien mais de toute façon, personne n’a besoin de vous ? Mais en fait, que devrions-nous faire pour être aligné avec notre désir de sérénité ?

Je me pose plutôt la question suivante : que devrions-nous être pour être aligné à notre désir de sérénité d’esprit ?

Tout d’abord, un grand conseil que je vous donnerai si vous pouvez ne pas commencer : ne vous isolez absolument pas quelque soit votre niveau de conscience à ce jour, peut-être, est-il au plus bas car vous êtes déçu par vos expériences vouées à l’échec, par les mentalités désagréables qui vous ont entourés jusqu’à aujourd’hui. Je le répète quand même : ne vous isolez pas. Continuez à créer des opportunités de rencontres.

Ensuite, changez de perspectives. Jusqu’à aujourd’hui, vous avez sûrement été habitué à être présents aux mêmes endroits, en compagnie des mêmes personnes, à faire les mêmes choses, à entendre les mêmes discours… Vous m’étonnez que vous finissez par vous ennuyer.

La raison pour laquelle vous attérissez dans ce blog magique, c’est que vous aspirez, comme moi, à découvrir l’existence de plusieurs champs de possibilités.

Vous avez peut-être cru à plusieurs croyances, erronées jusqu’ici.

Néanmoins, j’aimerais vous rassurer. Vous n’êtes pas seul et vous pouvez commencer à découvrir qu’il existe en effet, d’autres possibilités de voir les choses et en plus, de façon saine et sereine. La vérité ultime ne se trouve finalement pas dans la bouche de vos grand-parents, ni de vos parents ni de vos professeurs ni dans vos lectures, et encore moins par ici.

A travers les étapes qui suivent, je vous invite à vous détacher du désir de résultats et d’objectifs. Je vous invite à simplement et naturellement accepter le processus en constant changement. Vous êtes évidemment libre de prendre ce que vous voulez et d’en faire à votre sauce.

Les ingrédients sont différents selon ce que vous avez appris et où vous l’avez appris. et la recette est plus ou moins universelle mais le résultat sera toujours le même, posez vous la question suivante : Prenez-vous du plaisir à apprendre ?

Etape 1 : Revoir vos capacités

Qu’est-ce que vous savez faire aujourd’hui ? Cuisiner, inventer des histoires, faire des montages, dessiner… Peu importe, qu’est-ce que vous aimez et savez faire ? Levez-vous et allez donc le faire. Si vous avez beaucoup de temps, approfondissez par la lecture et par la pratique régulière.

Etape 2 : Revoir vos valeurs

Qu’est-ce qui est important pour vous aujourd’hui ? La famille, votre couple, vos enfants, votre travail, vos activités ludiques, votre vie spirituelle ? Ou tout ça à la fois. Mais où se trouve votre priorité exactement ? Que voulez-vous améliorer ? La communication, l’expression de vos émotions, votre attitude face aux situations de stress… ?

Etape 3 : Devenir vulnérable et l’assumer

Vous avez entendu dire que vous êtes naïf, okay. Et alors ? Vous avez entendu dire que n’êtes pas intelligent ? Okay. Et alors ? Vous avez entendu dire que vous êtes trop fragile ? Okay. Et alors ?

Les personnes qui vous entourent auront toujours quelque chose à critiquer, souvent elles pointent chez vous ce qu’ils n’assument pas chez elles-mêmes. C’est souvent facile de montrer du doigt les autres que soi-même. Et c’est une grande et énorme, erreur de ne pas prendre ses responsabilités personnelles. Comment voulons-nous être responsables des autres si nous ne sommes pas responsables de soi-même ? Qu’est-ce qui est plus difficile à assumer ? Nos qualités ou nos défauts ? Les défauts mais aussi, malheureusement nos qualités. Vous vous êtes déjà entendu dire : Oh, non, ce n’était pas grand chose… avec l’air d’une grande modestie.

Et pourtant, quand on réussi quelque chose, on fait la fête, on invite du monde… enfin, peut-être, avez-vous expérimenté cela, peut-être pas mais peu importe.

Pourquoi célébrons-nous joyeusement quelque chose un jour et soudain, quelques temps plus tard, ce qui arrive souvent assez vite, nous oublions tout le chemin que nous avons parcouru pour atteindre cette joie de l’instant ?

Etape 4 : Apprivoiser ses douleurs les plus tenaces avec la lumière d’amour qui sommeille en nous

On a été déçu et on a envie d’en finir avec ce qui nous a déçu. On abandonne, on quitte. On fait le tri. On fait le deuil d’une perte, quelque part. On commence une autre vie mais quelque chose cloche, on n’arrive pas à avancer comme on le voudrait. On a mal. On pleure. On crie. On tape. On s’enfuit. On fuit. On déteste ce qu’on vit, ce qu’on voit, ce qu’on ressent, ce qu’on touche. Bref, on traverse la nuit noire de l’âme. C’est normal. Ce sont des signaux d’alarme. Et que fait-on à ce moment-là ?

On agit. Instinctivement, humainement, on appelle au secours. On ne veut pas mourir dans une telle détresse. Et à ce moment-là, on l’ignore mais il y a cette lumière secrète bien cachée au tréfond de notre âme et conscience qui commence à jaillir. C’est souvent quelque chose de merveilleux. Mais indescriptible par des mots de notre mental. C’est au-delà de tout ce qu’on connaît.

Nous devons apprendre à lâcher prise tel un bébé après sa crise, il se laisse bercer et consoler par des bras chaleureux et remplis de tendresse. Nous devons nous laisser aimer par la Vie. Nous devons nous permettre de croire en l’existence d’une lumière de tendresse qui prend soin de nous et veille sur nous. On peut atteindre cette tendresse en allant à la rencontre d’un sourire, en offrant sa présence, son écoute à quelqu’un dans le besoin, en se mettant à la place d’un arbre qui a traversé le temps, en écoutant une personne très âgée raconté ses souvenirs et ce qu’elle a appris, en veillant sur une personne en souffrance de près ou de loin et en donnant le meilleur de soi-même.

Voilà, mes chers camarades. Vous savez maintenant comment aligner votre bazar avec un état d’âme et de conscience plus serein et sain.

Je vous souhaite une bonne deuxième semaine du temps de l’Avent pour ceux et celles qui le pratiquent, et pour les autres également.

En tout cas, pour ma part, j’ai décidé que cette année de mes trente ans, pour notre temps de l’Avent, ce sera créativité et spiritualité. Cheminer encore et toujours pour percevoir la magie qui sommeille en nous.

Et vous, célébrez-vous le temps de l’Avent ? Comment ?

Bon temps de l’Avent et bon préparatif des fêtes de fin d’année.

Prenez soin de vous, chères lumières.

Christina

Retrouvez ma vie d’auteure dans mon recueil poétiquel’hiver du cœur sur Amazon.

« Recueil de poèmes adressé à toutes personnes désirant éveiller leur âme.
Âme atypique, hypersensible, rebelle, intelligente.
Voici qu’une âme parmi tant d’autres ouvre son cœur au monde.
Une âme d’enfant, une âme sœur, une âme voilée, une âme envolée, une âme en paix.
Enfant de la terre, sœur de la lune, des maux voilés, un cœur envolé, une âme demeure en paix.
Pour votre âme.
« 

Dernières nouvelles du blog

Mon bazar et le vôtre.

Dans les épreuves décisives, on ne franchit correctement l’obstacle que de face. ~ François Mitterrand Mes chers camarades créatifs, Comment se passe vos préparations des fêtes de Noël ? De mon côté, ça roule comme il se doit. Après les nouvelles de mon trimestre blogging, en cet article du mois de Novembre, un mois avant Noël,… Lire la suite Mon bazar et le vôtre.

art-thérapie·Créativité·philosophie de vie

Mon bazar et le vôtre.

Dans les épreuves décisives, on ne franchit correctement l’obstacle que de face. ~ François Mitterrand

Mes chers camarades créatifs,

Comment se passe vos préparations des fêtes de Noël ? De mon côté, ça roule comme il se doit.

Après les nouvelles de mon trimestre blogging, en cet article du mois de Novembre, un mois avant Noël, je reviens vers vous pour un sujet qui me semble important à aborder depuis quelques temps.

Je n’ai pas partagé d’articles depuis un peu plus d’un mois car je réfléchissais au sujet du jour et comment j’allais procéder pour vous en parler (en un article ou en plusieurs). Le choix est donc partie pour plusieurs parties.

Ce sujet est important car il s’agit tout simplement de vous présenter les objectifs de mon blog que vous connaissez à ce jour au nom de « Bazar Zen Créatif ».

Dans l’action, on ne se rend pas toujours compte de la vibration que vous émettons autour de soi.

C’était donc utile pour moi de prendre ce recul d’un mois pour réellement sentir le processus de mon cheminement. Répondre le plus simplement possible à cette question : Suis-je réellement là où je souhaite ?

Si je reviens un mois plus tard, vous vous en doutez que j’ai eu ma réponse et pas les plus banales. Mes tripes, mon cœur, mes cellules m’ont parlé et pas que, mon âme et ma conscience également. Et heureusement car c’est pour eux que je me présente devant vous depuis le début et aussi aujourd’hui.

En découvrant mon blog, vous avez certainement lu ma petite présentation à l’accueil à droite.

J’ai essayé d’écrire cette présentation de la façon la plus simple et la plus brève possible tout en gardant les mots qui parlent le plus à mon âme et à ma conscience.

Elle est pertinente dans le sens où elle présente l’essentiel de ce que je souhaite vous présenter tout au long de ce cheminement.

Mais elle ne présente que l’essentiel. Vous allez me dire que cela suffit. Et moi, je vous répondrai que pas tout à fait. Cela suffit si on peut se contenter de dire que l’amour de nos proches nous suffit et cela ne suffit pas si on souhaite comprendre les choses en profondeur.

Alors cet article est donc écrit pour les âmes en quête de profondeur et qui sont incapables comme moi de se contenter d’un petit détail mais qui regarde aussi les grands détails.

Et quand on enquête dans la profondeur de l’histoire de notre âme et de notre conscience, vous imaginez à quel point, ça devient le bazar. Oui, le bazar !

Et nous entrons enfin dans le vif du sujet.

Bazar, mon cher bazar, dis-moi, ce que tu veux.

Si vous tombez dans ce blog magique c’est que vous voulez aussi trouvez le chemin de votre âme et de votre conscience. Mais comment dans tout ce bazar ? Par où commencer ? Il nous faudra peut-être revenir à zéro ou peut-être pas.

Je vais donner un exemple des plus banales. Votre maison est en bazar. Il y a longtemps que vous n’avez pas fait le tri. Mais maintenant, une situation ne vous donne plus le choix. Alors, vous vous y mettez. Vous commencez par regarder ce que vous avez enfouit depuis si longtemps dans le coin de votre placard ou de votre bureau.

Voilà, la première étape du rangement achevée, vous réalisez que vous avez attendu trop longtemps pour vous y mettre pour diverses excuses, raisons, distractions, enfin, pour ce que vous voulez. Et là, vous culpabilisez mais cette fois-ci, vous n’avez réellement plus le choix, vous devez continuer le lendemain et les jours d’après car en vrai, il faut avancer. Pour passer un nouveau cap, « quelque chose » vous invite à avancer concrètement.

Cependant cette frustration reste en vous. Vous devenez irritable malgré votre bonne volonté. Et puis l’environnement autour de vous ne vous encourage pas à garder votre calme.

La vie de tous les jours, c’est beaucoup de choses à faire : beaucoup de mails à envoyer, beaucoup de couches à changer, beaucoup de personnes à aider, beaucoup de listes de courses, beaucoup de situations à régler, beaucoup de familles à satisfaire…pour s’oublier.

La vie de tous les jours, c’est aussi ce que la société a envie de nous montrer dans les reportages, dans les documentaires, dans l’actualité du soir.

La vie de tous les jours, c’est enfin, la gestion de la maison, le travail, l’école des enfants et les études des grands.

Et tout cela créé des pensées de tout genre dans notre conscience et nous réagissons par la frustration, la révolte et la guerre contre une idée qu’on ne gère pas. Malheureusement, c’est ce qu’on appelle aussi l’immense bazar… Mais contrairement, au bazar du bureau ou du placard, ici, je vous parle du bazar de votre conscience et de votre âme.

Une grande fatigue, une maladie ou un évènement tragique remet notre conscience à notre place. On ressent soudain le besoin de nous écouter, de dire oui à nos rêves, oser dire non à ce qu’on ne souhaite plus nourrir dans notre vie (la peur, la culpabilité, la honte, le rejet, le mensonge, la violence) et de transformer cette douleur en bien-être.

A partir de cette sensation commence la remise en question, le tri dans nos relations, l’envie de calme et de réflexion. Remettre de l’ordre dans notre vie n’est plus une option mais devient une forte nécessité. Mais on ne sait pas non plus par où commencer.

Le processus est long et douloureux. Décider de ranger, de faire le grand nettoyage dans notre âme et conscience n’est pas une partie de plaisir et complètement irrationnel. Au lieu de ça, nous préfèrerions être plus rationnel, réaliste et retrouver nos amis ce soir au bar ou regarder notre série préférée ou bien lire un bouquin en entier. Enfin, c’est ce que nous croyons être réaliste, au début, car nous ne voulons pas assumer nos responsabilités et vivre dans le déni éternel.

Finalement, on se retrouve « seul ». Se retrouver « seul » car nous commencerons à prendre conscience de certaines choses que personne d’autres ne comprendront.

A partir de là, soit nous choisissons le chemin de la folie ou bien nous choisissons d’abandonner cette prise conscience et de revenir dans notre bazar d’avant, ou bien nous faisons face à cette prise de conscience, nous prenons nos tripes, notre cœur et notre âme avec soi et nous entamons un réel chemin de vérité et de liberté pour soi.

Le processus c’est accepter, c’est accueillir, c’est inspirer, c’est se laisser bercer par le souffle de vie, apprivoiser son bazar. Le chemin, c’est finalement trouver son équilibre.

Finalement, pour terminer le grand rangement, nous menons la concrétisation de nos actions aussi simple soient-elles mais d’abord pour soi-même.

C’est ainsi que je me devais de vous présenter le bazar de la vie comme je le perçois.

Cependant, je devais commencer par le début, alors, je vous souhaite la bienvenue dans mon bazar.

Passez un excellent temps de l’Avent dans l’attente des fêtes de fin d’année.

Prenez soin de vous, chères lumières,

Sensiblement zen et créative, pour vous et avec vous.

Christina

Retrouvez ma vie d’auteure dans mon recueil poétique, l’hiver du cœur sur Amazon.

« Recueil de poèmes adressé à toutes personnes désirant éveiller leur âme.
Âme atypique, hypersensible, rebelle, intelligente.
Voici qu’une âme parmi tant d’autres ouvre son cœur au monde.
Une âme d’enfant, une âme sœur, une âme voilée, une âme envolée, une âme en paix.
Enfant de la terre, sœur de la lune, des maux voilés, un cœur envolé, une âme demeure en paix.
Pour votre âme.
« 

Dernières nouvelles du blog

Quand le Bazar rencontre la Zenitude

Quand une épreuve difficile survient, vous avez deux choix : vous pouvez soit la laisser vous détruire, ou bien vous l’utiliser pour vous améliorer. Mes chers camarades créatifs, Dans mon précédent article, je vous présentais le sens de mon bazar ici. Aujourd’hui, j’aimerais approfondir vers ce bazar qui accompagne le zen. En quoi le bazar… Lire la suite Quand le Bazar rencontre la Zenitude

Un élan de rentrée

Quand un monde de déceptions et d’ennuis s’abat sur vous, si l’on ne s’abandonne pas au désespoir, on se tourne soit vers la philosophie soit vers l’humour. Charlie Chaplin Dans la démarche d’une thérapie vocale, comme je l’ai annoncé dans un de mes articles, je continue à partager ma voix sur YouTube si vous souhaitez… Lire la suite Un élan de rentrée

art-thérapie·auteur·Créativité·mes projets art et créativité·philosophie de vie

Les nouvelles : Mon premier trimestre sensible, zen & créatif

Tous les événements sont des bénédictions qui nous sont données pour que nous apprenions. Elizabeth Kübler Ross

Mes chers lecteurs,

Je suis impardonnable. Oui. La raison est que je ne vous ai pas donné de mes nouvelles depuis le 4 octobre 2021, date de ma dernière publication. Je ne tiens pas mes plannings. Ce n’est vraiment pas pardonnable pour une auteure de blog passionnée d’écriture.

Mais j’ai préparé mes excuses. Tenez vous prêt à donc tout gober. Ha ha !

Bien évidemment, je plaisante. Je fais un peu d’humour même si ce n’est pas toujours très marrant.

Je sais très bien que vous êtes des lecteurs très indulgents et que vous attendiez avec impatience ma prochaine publication.

Alors me revoilà, ce dimanche 17 octobre 2021 à 11 h 22, heure présice à laquelle je commence à rédiger le brouillon de cet article, sans musique, bullshit.

Donc, revenons à nos moutons. Mince, il faut vraiment être sérieux !

Les raisons de mon absence

Je me suis absentée ces derniers temps pour diverses raisons :

Depuis la sortie des multiples confinements, j’ai décidé que cette année j’allais reprendre en main mes activités sociales plus extérieures.

Mon bébé grandit donc il est rentré pour la première fois à la crèche, ce qui me laisse théoriquement plus de temps à blogguer, à écrire et à dessiner mais non.

Dans un premier temps, l’administration m’appelle à remettre à jour certains points de mon statut. Alors, au lieu de travailler à la maison, il faut que je me déplace faire le trajet jusqu’à ces chers bureaux. Je vous rappelle que je n’ai pas encore mon permis, du coup, je perds beaucoup de temps dans les transports chaque jour pour me rendre à ma destination et à réserver des transports à la demande car je vis en campagne donc je réserve pour me déplacer plus rapidement.

Dans un second temps, j’ai intégré l’association du Foyer Rural de mon village entant que membre du conseil d’administration et animatrice. De ce fait, j’ai pris le temps de m’adapter à cette nouvelle vie sociale et bénévole. Actuellement, nous préparons Halloween. Pour ma part, j’animerai un Atelier Lanternes pour trente-trois enfants et l’Halloween Party, alors oui, j’ai du boulot. Et je préfère blogguer. Oui, tout à fait, l’esprit humain est tout à fait incohérent.

Dans un troisième temps, j’ai proposé d’animer des ateliers d’arts créatifs dans la commune et dans la classe de mon fils alors j’ai préparé le dossier de mon projet que je mettrai très prochainement en ligne.

Dans un quatrième temps, je continue à corriger mon premier livre jeunesse que vous aurez la joie de voir le jour très vite, enfin j’espère. Mine de rien, cela fait deux ans que j’y suis. Mais concrètement, cela fait un an, en comptant le moment à partir duquel je l’ai fait lire, relire et corriger par des personnes externes, sans compter les heures à auxquelles j’ai passé à le corriger à la suite des lectures extérieures. Je l’avais publié une première fois mais beaucoup de points devaient être revu.

En tout cas en attendant, je peux déjà vous annoncer la bonne nouvelle : mon premier recueil de poème est disponible à l’achat sur Amazon en broché et kindle.

Dans un cinquième temps, j’ai repris le tricot. Je vous ferai part de mon ressenti par rapport à cette activité dans un prochain article.

Dans un sixième temps, comme certains d’entre vous le savent déjà, je suis en cours de créations d’une série d’enregistrements vocaux pour mon défi thérapeutique « ma voix créative » que je partage déjà sur YouTube sur ma chaîne, idéalement une fois par mois.

Dans un septième temps, je fais le tri de mes affaires créatives et édicatuves (livres, cahiers, magazines…) et vestimentaires, je me suis résignée à me mettre sur Le Bon Coin et sur Vinted pour vendre tout ce qui ne me sert plus. Alors, venez me retrouver au cas où je pourrais faire votre bonheur parmi les vêtements et les affaires créatives que j’ai mis en ligne.

Vous pourrez me retrouvez sous les pseudo de Christina Jaka, naturellement.

Bientôt, je commencerai à vendre quelques-uns de mes dessins et de mes diverses sur mon blog et peut-être des prestations d’accompagnements dans votre cheminement créatif. Tous ces projets sont encore dans ma tête et je réfléchis encore.

Dans un huitième temps, je recherche du boulot à temps partiel. Alors à moi de nouveau la rédac des curriculums vitae et les lettres de motivations.

Jusqu’à aujourd’hui et encore pendant un long moment, je serai toujours ravie de partager avec vous gratuitement et de tout mon cœur tout mon contenu créatif et philosophique. D’ailleurs, cela dure depuis 2017. Mais il est temps pour moi de penser à gagner ma vie dignement pour mes enfants, pour mes projets et donc de penser à la sphère financière de ma vie.

Cependant, vous pouvez toujours me soutenir, si le cœur vous en dit, en faisant votre shopping sur ma boutique de design personnalisés Tunetoo, je m’occupe juste à appliquer le design et c’est l’entreprise Tunetoo qui s’occupe du reste (réception des commandes, fabrication, et envoi ou service après vente). Pour ma part, je touche la commission de chaque article vendu.

Dans un neuvième temps, à part les raisons que je vous ai donné, il y a les raisons personnelles que l’on ne partagera certainement jamais.

Une vie prend beaucoup de temps. Alors des vies…

Voilà, en neuf temps, j’ai pu vous faire un petit bilan de tout ce que je fais actuellement depuis la rentrée scolaire.

Je sais vous allez penser que j’ai dix mille excuses et idées à la seconde, que je fais des promesses que je ne tiens pas, que je dis des choses que je ne fais pas, que je fais pleins de choses et rien à la fois. Et vous avez tout à fait le droit d’avoir votre jugement. Mais au fond, l’une des vérités que l’on assumera jamais assez, c’est qu’on est très souvent exigent envers soi et les autres et juste impatients que nos projets voient le jour pour de vrai. Attention car l’impatience peut nous jouer un sale tour. Alors, soyons raisonnablement déraisonnables et soyons persévérants dans nos projets. Cela ne tient qu’à nous. Faisons de notre mieux.

Encore, voilà, en ce qui concerne les nouvelles de ce premier trimestre.

Je trouve ma voie… petit à petit, je vois la lumière au bout du tunnel.

Ça avance. Tout simplement.

Merci du fond du cœur mes très chers de me lire si vous me lisez jusqu’à la fin de cet article.

Vous n’êtes pas nombreux et puis je ne suis pas disponible sur les réseaux quotidiennement et à temps complet pour partager mes articles à chaque fois mais je suis déjà ravie de l’avancée des choses.

Je me sens reconnaissante car cela me fait extrêmement du bien.

Sur ce, après ces jolis mots, je vous dis à une prochaine fois,

Sensiblement zen & créatif avec vous et pour vous,

Christina

DERNIERS ARTICLES

L’importance de gérer ses émotions

En ce mois d’août, j’ai réalisé que le stress peut être à la fois bénéfique et néfaste. Cela dépend comment nous dosons son utilisation et dans quel contexte. Nous faisons face à de multiples situations au quotidien qui peuvent nous rendre nerveux : rencontrer des nouvelles personnes, pratiquer une nouvelle activité, commencer son premier jour… Lire la suite L’importance de gérer ses émotions

Message de la Pleine Lune août 2021 : Éveil Spirituel

Le 22 août 2021 marque le premier jour d’une nouvelle compréhension spirituelle pour moi. Je voulais absolument vous partager cela. J’espère qu’à travers les mots qui suivront, je rendrais l’âme de quelques-uns plus léger. Vous n’êtes pas seul(e)s. Ici, je vais traiter d’un sujet assez délicat et peut-être, cela titilleront l’esprit de certaines personnes. N’hésitez… Lire la suite Message de la Pleine Lune août 2021 : Éveil Spirituel

Vacances d’été, Normandie en mode Provence-Alpes-Côte d’Azur- Farniente

Les vacances, les vacances. Ces moments d’insouciance, de douceur, de plaisir, de repos si profonds me manquent déjà. La rentrée se fait sentir mais je ne veux pas commencer cette nouvelle année scolaire sans vous partager les plus belles images de mes vacances. Dépaysement total des lieux à la température. Le retour a été un… Lire la suite Vacances d’été, Normandie en mode Provence-Alpes-Côte d’Azur- Farniente

Accueillir L’Énergie

L’Énergie ne prévoit jamais ce que notre mental essaie de nous faire croire.Contrairement à ce que vous avez toujours cru jusqu’à présent, vous valez bien plus. C’est à dire que vous êtes fantastique. Préservez cette pensée en votre for intérieur. Écrivez-la partout, sur un post-it, dans un agenda, sur le bloc note de votre téléphone,… Lire la suite Accueillir L’Énergie

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

art-thérapie·octobre rose·thérapie holistique

Prenez soin de vous – Octobre Rose 2021

Pour ceux et celles qui visitent pour la première fois mon blog ou ceux et celles qui me lisent régulièrement mais ne sont pas au courant,
je chemine en ce moment dans un processus créatif de thérapie vocal. Je m’explique davantage dans cet article. Mais désormais, vous pouvez écouter ma voix sur YouTube en parallèle de la lecture de mon blog.

Voilà que nous rentrons dans une nouvelle saison et un nouveau mois annonce
le mois d’octobre Rose.

En ce mois d’octobre Rose, je tenais à vous inviter à une chose en ce nouvel
article :

Prenez soin de vous.

IMG_20210926_191611_752

Pourquoi est-ce important que je vous invite à le faire en ce mois-ci et non
dans un autre mois ? Et pourquoi cette année et pas avant ?

Parce que c’est seulement aujourd’hui, à trente ans et demi, comme diraient
les enfants, que j’ai réalisé l’importance de cheminer vers l’acceptation de
soi quoi qu’il en soit et de prendre ce temps gratuit et précieux presque luxueux
de prendre soin de soi.

Je ne vous apprendrai donc que ce mois d’octobre Rose est dédié à la lutte
contre le cancer de sein mais cela pourrait concerner d’autres sortes de
maladies.

Si vous êtes personnellement touchée par la maladie, quel message aimeriez-vous
transmettre directement à toutes les personnes qui négligent leur santé ?

Si vous n’êtes pas concerné personnellement par la maladie mais que vous
attachez une solennelle importance à adopter un mode de vie sain pour un corps
sain, quel message aimeriez-vous transmettre à toutes les personnes qui ne
savent pas comment commencer à prendre soin d’elles ?

En ce qui me concerne, en 2018, j’avais participé à une course de dix
kilomètres organisés par Rivière Rose. J’ai couru pour être solidaire à toutes
ses femmes qui luttent réellement contre ce cancer et toutes sortes de cancer d’ailleurs.

Je ne suis pas directement touchée par la maladie sur le long terme, j’ai
été confronté à des maladies spontanés (appendicite aiguë perforé et cicatrice chéloïde) qui nécessitaient une hospitalisation et quelques jours de convalescence pour me soigner et à la suite de cela tout allait mieux pour moi. Je n’ai jamais eu
besoin de traitement sur le long terme. Vous allez me dire tant mieux. Oui, je
vous répondrai que tant mieux.

Même si une importante maladie ne m’a pas touché directement ni à vous, cela
ne signifie pas que l’on n’est épargné. Universellement, personne n’est complètement immunisé contre la maladie, même la plus sportive au monde.

Nous pouvons étonnamment être dans la maladie pendant longtemps et peut-être vieillir avec une santé lumineuse et nous pouvons respirer la santé pendant quelques décennies jusqu’à ce que la vieillesse nous rappelle à l’ordre.

Mais comment ne pas penser à la maladie quand on en entend parler presque
au quotidien ? Et Est-ce possible et suffisant de prendre soin de soi pour
poursuivre notre quotidien sereinement et nous garantir d’une santé infaillible
à notre vieillesse ?

Je ne suis pas scientifique ni très bonne connaisseuse des domaines de la
maladie et de la santé mais je me documente souvent pour ma culture générale. Comme je suis particulièrement intéressée par le domaine du corps énergétique et de l’esprit, j’attache une grande importance au soin qu’on procure à son corps pour influencer l’énergie en soi et autour de soi. A vrai dire, je suis en cours de cheminement et cela risque de bien durer.

Par exemple, voici une liste de pratique qui peut avoir une influence énergétique
sur notre santé physique, émotionnel et spirituel : 

  • Courir,
  • Méditer,
  • Écrire,
  • Colorier,      
    Peindre,
  • Tricoter,
  • Cuisiner plus souvent,
  • Lire pour améliorer sa communication,
  • Partir en promenade pour observer la nature,
  • Exercer la pleine conscience pour devenir conscient de sa vie et assumer sereinement ses responsabilités et ses engagements.

Cette liste est libre à chacun. En ce qui me concerne, ce sont toutes les
activités que j’ai pratiquées ou que je pratique encore pour prendre soin de
moi.

La maladie n’est pas seulement physique, elle ne se voit pas toujours.
Souvent, on ne la voit pas venir et elle peut être soudainement fatale.

Comme vous avez pu le constater avec cette vague de COVID que nous avons subi
dernièrement, la maladie n’épargne vraiment personne et nous sommes tous
responsables de notre santé.

Si l’on souhaite un minimum de liberté, nous devons réaliser cette importance
de prendre soin de l’énergie cellulaire qui sommeille en nous.

Moi, je n’ai malheureusement pas encore adopté un total mode de vie sain au
quotidien. Etant maman de trente ans avec des « tonnes » de tâches, d’activités
et de projets à gérer chaque mois, il y a une quinzaine de jours, j’ai tout de
même eu une importante prise de conscience.

Je me suis efforcée à établir des temps non négligeables de « je prends
soin de moi » au quotidien. Cela part d’une réelle prise de conscience et d’un
énorme besoin soudain.

Malheureusement, cela se passe souvent comme ça. On prend conscience de l’importance
de prendre de soi au moment où on est témoin ou victime d’une maladie (Burn out,
dépression, …) ou d’un accident.

J’espère qu’en véhiculant mes messages de santé et de bien-être sur mon blog,
cela pourra être une voix en plus pour poser une pépite dans la conscience de
quelqu’un.

Il n’est jamais trop tard pour réaliser qu’on a le droit de prendre ce temps
précieux pour soi. C’est gratuit, c’est libre et c’est pour une fois, nous en
sommes un invité privilégié si nous acceptons cette invitation.  

Peut-être que l’on pense qu’il est trop tard parce que l’on ne pourra plus
être comme avant.

Mais ce n’est pas grave, l’important c’est de réaliser l’acceptation d’ici et
maintenant.

Activez l’Energie d’amour en vous pour vous et la nature et revenez pour me dire ce que la Magie de l’Amour à activer en vous et autour de vous.

IMG_20210926_191612_102

Je vous souhaite un agréable mois d’Octobre Rose au quotidien et même plus,
un octobre coloré de joie, de santé et de grâces.

Sensiblement zen et créative pour vous et avec vous.

 

Bonne lecture, bonne écoute !

Merci.

 

 

 

Dernières nouvelles du blog

art-thérapie·thérapie vocale

Un élan de rentrée

Quand un monde de déceptions et d’ennuis s’abat sur vous, si l’on ne s’abandonne pas au désespoir, on se tourne soit vers la philosophie soit vers l’humour.

Charlie Chaplin

Dans la démarche d’une thérapie vocale, comme je l’ai annoncé dans un de mes articles, je continue à partager ma voix sur YouTube si vous souhaitez m’écouter en parallèle de la lecture de mon blog. Le défi de Ma Voix Créative est une démarche personnelle et créative, je ne cherche pas à plaire. J’applique tout simplement un processus créatif pour me permettre d’améliorer l’écoute et la compassion pour la voix de mon cœur. Si ce défi vous inspire et que vous souhaitez le pratiquer, je serai ravie que vous m’en fassiez part.

Photo de Designecologist provenant de Pexels

De ce fait, attaquons-nous au sujet du jour que j’ai mis du temps à écrire. Oui, je mets du temps pour beaucoup de choses. Vous avez dû le lire dans beaucoup de mes articles. Mais c’est surtout un problème que j’ai encore à régler avec mon rapport au temps.

Donc, plus sérieusement le sujet d’aujourd’hui, c’est la rentrée. Avant qu’il ne soit « trop tard », j’aimerais vous souhaiter une bonne reprise dans vos activités professionnelles et ludiques de l’année scolaire. J’espère qu’en tout cas ces premiers jours de classes et de reprise professionnelle, ce sont bien passés pour vos enfants et pour vous, ou bien pour vos petits-enfants, car il se peut que des grands-parents me lisent, ou bien pour vos neveux et nièces car il peut aussi avoir des tontons et des tatas qui me lisent.

Photo de Kelly Lacy provenant de Pexels

Voilà, les vacances d’été pour cette année sont terminés, on est revenu à la maison pas comme avant. On renait peut-être dans une nouvelle année avec tout ce qui l’accompagne. Cela fait toute une différence de monter en grade. Mon fils entame sa dernière année en école élémentaire. Je ne sais pas ce que cela lui fait à l’intérieur de lui mais moi, l’idée que mon petit bébé rentrera au collège me fait drôlement quelque chose. Je ne sais pas si je devrais me réjouir ou être effrayée à l’idée que mon petit bébé grandisse (trop) vite. En tout cas, je suis une maman fière de mes deux bébés. Mon deuxième garçon de dix-huit mois a fait sa rentrée en crèche. Et oui, maman a décidé de se donner davantage de temps et de concentration dans son travail créatif. Ce n’était pas évident avec bébé dans les pattes toute la journée pour me concentrer et me motiver à travailler en plus des tâches classiques au quotidien (cuisine, ménage, etc.) mais c’est aussi bon pour bébé de rencontrer d’autres bébés, cela lui prépare à la collectivité en école.

Les vacances d’été nous ont permis un petit instant d’insouciance. On avait presque oublié le mot travail, devoirs, se lever le matin, se coucher tôt, la fatigue des journées qui se répètent, la frayeur de l’automne et le désespoir de l’hiver.

Je trouve quand même dommage de dénigrer tant des journées productives telles que l’école, le travail, les projets associatifs, amicaux et familiaux.

Pourquoi la reprise de l’activité professionnelle devrait être synonyme d’obligation et de fatigue ?

Je sais que vous allez me répondre : « Il faut bien manger… »

Cette réponse est classique mais en vrai parfois c’est autre chose qui nous pousse à prendre la porte de sortie.

Je trouve qu’on devrait décider de faire face à ce retour à nos activités en tout genre de manière positive. Si nos journées fonctionnaient avec des options, nous devrions nous formater à cliquer sur les boutons : gratitudes, persévérance et confiance. Nous devrions faire en sorte que nos journées se passent au mieux en restant fidèles à nos engagements et à nos valeurs.

On connaît tous les difficultés auxquelles ont peut faire face au quotidien.

Photo de SHVETS production provenant de Pexels

Les difficultés peuvent être de toute sorte et ils peuvent parfois nous handicaper pour avancer rapidement dans certains projets et domaines de notre vie.

On connaît tous les moments éprouvants et passagers : fatigue, dépression, maladie saisonnière qui nous ralentissent.

On est peut-être éprouvé soi-même par des relations toxiques près de soi qui nous empêchent de prendre notre vie en main ou bien on est soi-même intoxiqué par des anciens schémas toxiques qui empoisonnent notre vie actuelle sans qu’on en ait conscience.

Bref, on connaît les difficultés comme notre poche. Souvent les difficultés sont comme les déchets accumulés dans notre sac à main, dans notre poche de jeans, un jour ou l’autre, il faudrait accepter que ces déchets sont inutiles pour notre évolution et se décider à les jeter. Le processus entre l’acceptation et la décision peut être un long cheminement. Mais si l’on a accepté, normalement, le moteur a déjà démarré, il faudrait ensuite, accélérer, c’est la mise en route de la décision. La décision mène à l’action : nettoyage du sac ou de la poche, le tri sur nos désirs et aussi dans nos relations, d’accepter de lâcher prise sur ce qu’on ne maîtrise pas, se concentrer sur ce que l’on possède et commencer à observer l’existence autour de soi.

Photo de Amine M’Siouri provenant de Pexels

Ces étapes mis en pratique devraient nous procurer plus de gratitudes, de persévérance et de confiance dans notre cheminement. De ce fait, nous retrouvons la joie de faire son retour dans nos activités respectives, cela ne deviendra plus une obligation ou de l’ennui.

Nous retrouverons donc le plaisir du partage et du service en communauté. Faire sa rentrée, c’est l’occasion de renforcer ses projets.

Les vacances d’été nous ont permis de nous recentrer sur soi, de revenir à consacrer du temps à ce qui nous importe le plus (la famille, la santé, nos plaisirs des voyages) et la rentrée nous donne cette opportunité de partager ces plaisirs au monde.

N’oublions juste pas de faire cette équilibre entre soi et les autres. Que notre liberté ne soit jamais soumis à la volonté des autres et que notre envie de service ne néglige pas l’importance d’être soi.

Voilà, c’était le dernier mot de mon article « être soi ».

Soyez vous-même, en effet, tous les autres sont déjà pris.

Commencez dès aujourd’hui à vous accueillir tel que vous êtes ici et maintenant.

Pour ma part, c’est à travers l’écriture que j’ai pris la décision de m’accepter et de m’accueillir chaque jour.

Cependant, j’avais ce désir d’entendre cette voix à l’intérieur de moi car elle me chuchote « je suis là, écoute-moi ». C’est ainsi que j’ai décidé de l’écouter en vous partageant toute ma sensibilité à travers ce processus qu’est « Ma voix créative ».

Sans plus attendre, je vous invite donc à écouter le podcast que j’ai enregistré pour cet article. Je vous remercie de votre intérêt.

Sensiblement zen et créative pour vous et avec vous.

Christina

La playlist que j’écoutais en rédigeant cet article – Mon bébé faisait la sieste à côté pas à la crèche mais je profite des siestes pour écrire, du coup 😉

Photo de Jennifer Moore provenant de Pexels

DERNIERS ARTICLES

Enfance en été

Nous qui venons de Normandie et qui avons l’habitude des plages et les galets, ce fût vraiment sympathique de sentir la chaleur et la douceur du sable sous nos pieds. Construire des châteaux de sables est une activité créative spontanée en famille qu’on s’est donné le plaisir de passer. Au lieu de faire bronzette comme… Lire la suite Enfance en été

Juste des vacances… été 2021

Prendre des vacances, c’est cool. Envisager de partir en vacances, c’est super. Organiser des vacances, c’est savoir jouer avec les imprévus mais comme c’est parfois frustrant. De toute évidence, partir en vacances, c’est complètement dépaysant. Que vous soyez en voiture, à pied, en train, en car, en camping-car, en avion, … Que vous hébergez chez… Lire la suite Juste des vacances… été 2021

Partir en vacances -été 2021

Mes chers camarades créatifs, Un petit tour dans mon flow nostalgique Le 16 juillet 2021, En cette première semaine entant que vacancier, je voulais écrire tout naturellement à propos de vacances. Mais ce partage est particulier car je souhaite ainsi immortaliser les trois semaines de vacances que je passerai avec mes enfants et mon conjoint.… Lire la suite Partir en vacances -été 2021

Ma conscience

Mes chers camarades créatifs, Ma conscience me chuchote certains messages à l’oreille de mon âme. Par exemple, elle me murmure : « Christina, n’aurais-tu pas un message à délivrer aujourd’hui ? » Ma conscience me rappelle qu’il y à une part de vérité profonde qui cherche à se dévoiler dans mes questionnements. Une vérité ? Qu’est-ce qu’une… Lire la suite Ma conscience

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

art-thérapie·photographie·vacances

Vacances d’été, Normandie en mode Provence-Alpes-Côte d’Azur- Farniente

Les vacances, les vacances.

Ces moments d’insouciance, de douceur, de plaisir, de repos si profonds me manquent déjà.

La rentrée se fait sentir mais je ne veux pas commencer cette nouvelle année scolaire sans vous partager les plus belles images de mes vacances.

Dépaysement total des lieux à la température. Le retour a été un choc thermique. Mais bon, on s’y remet vite, après tout, on est revenus à la maison.

Pour faire court, après quelques petits séjours en Vendée et dans le Pays de la Loire, nous avons séjourné à Golfe-Juan.

Nous avons visité les alentours : Cannes, Valbonne, Biot et bien sûr Golfe Juan.

J’aime prendre des photos des moments qui m’inspirent mais je dois l’avouer je ne sais pas prendre des photos comme un photographe alors je vous demanderais d’être bienveillant et indulgent envers mes photographies que j’ai quand même pris un grand plaisir à faire.

Ceci-dit je reviens à l’objectif et au sens premier de mon blog et de mes partages : créativité.

Je ne mets pas de place à la perfection et ni à un travail vite fait bien fait. Tout ce que je vous partage a tout de même été réfléchi, lu et relu.

Je vous présente donc une créativité en pleine conscience.

J’espère que ces images vous plairont et vous inspireront. J’espère qu’ils vous donneront envie de rendre visite à ces beaux pays si vous ne l’avez pas déjà.

D’ailleurs, en commentaire, dites-moi, si vous avez déjà été dans ces régions ? Quels souvenirs en avez-vous gardé ?

Cannes

C’est tout pour aujourd’hui. Et toutes mes excuses si mes photographies ne sont pas impeccables. J’essaie de m’initier à la photographie avec mon compagnon qui est passionné et qui essaie de m’expliquer les bases et de mon côté, je pratique. Sur ce à une prochaine pour d’autres inspirations.

Je vous souhaite une excellente semaine.

Christina.

art-thérapie·thérapie vocale

Processus : Ma voix créative

Méditation du mois de juillet :

Comme le lotus qui se fraie un chemin dans l’eau boueuse pour arriver à la lumière, l’homme doit s’élever malgré les épreuves et se placer au dessus des remous du mental.

Sagesse hindoue.

Une petite idée en tête…

Mes chers camarades créatifs,

Je me suis souvent cachée derrière mes écrits.

Mais depuis la publication de mon article sur la voix(e), j’ai eu envie de vous partager mon processus de thérapie vocal.

Si vous ne le saviez pas, je tenais à vous éclaircir sur mon parcours sur YouTube.

J’ai commencé à partager des vidéos en 2017 dans un but familial avec mon fils pour immortaliser sa première année en école élémentaire.

A la fin de l’année scolaire 2017-2018, j’ai eu envie d’autres choses, je me suis arrêtée de partager des vidéos ludiques et scolaires.

Je me suis dit, pourquoi ne pas partager des vidéos sur des thèmes artistiques, philosophiques et créatifs ?

Cela a beaucoup cogité dans mon cerveau et dans mon esprit.

Dans un premier temps, je me suis concentrée sur mon blog car c’est avec l’écrit que je me sens le plus à mon aise. Ainsi, je pouvais voir comment les choses évoluaient dans cette galaxie blog et écriture de mon côté. Je dois vous avouer que les choses évoluent dans un sens admirablement et agréablement inattendue pour moi. Je me sens détendue dans les projets en cours.

Une petite voix…

Maintenant, voici la petite histoire, le pourquoi de ma difficulté à présenter ma voix, à l’écouter ou à formuler fermement mes volontés.

J’ai été une enfant très timide, une adolescente réservée et sensible. Je faisais partie des enfants et adolescents à qui on demandait souvent de parler plus fort parce que personne ne l’entend et je faisais partie de ceux qui s’éteignaient finalement au cours du milieu de l’année croyant que personne ne voulait l’écouter, se rebellant parfois pour revendiquer sa légitimité d’exister parmi tout ce petit monde qui d’apparence semble intéressant parce qu’on les écoutait, eux.

Plus tard, je suis devenue une femme et mère fragilisée par quelques épreuves passagères de la vie mais qui ont eu un fort impact sur ma vision du monde, sur ma perception de moi-même, et sur ma VOIE. Je me suis beaucoup cachée et tue, hantée par la honte, par la culpabilité, à cause des jugements, pour me protéger.

Et je me suis renforcée par ma résilience. J’ai réussi à avancer grâce à l’espoir, grâce à la persévérance et grâce à la reconnaissance de mes progrès.

Qu’en dit la petite voix ?

J’en viens à parler de la voix à partir d’aujourd’hui car elle est une partie de notre être, de notre corps qui demeure tout de même très précieux car c’est l’outil le plus utilisé dans la société. On communique avec le son de notre voix, avec sa vibration, son intensité, son rythme ou avec la voix du silence, les gestes. On l’entend et les autres l’entendent lorsqu’ils nous écoutent. Parfois, hélas, la vie nous la retire et parfois, nous nous en privons nous-même.

La voix est éprouvée par l’incompréhension, l’injustice, et beaucoup d’injustice et de MAL-ENTENDUS.

Dans un monde comme le nôtre, toujours dans la hâte de tout, je n’ai pas été une enfant entourée de personnes très patientes et bienveillantes. Le fait de devoir me dépêcher pour parler, pour faire, pour réfléchir m’a réellement renfermé sur moi-même pendant un long moment. Je parlais très peu et écoutais beaucoup. Je réfléchissais beaucoup et quand je voulais dire quelque chose, la maladresse me rattrapait.

Comme vous l’aurez compris, j’ai été la championne de tous les blocages émotionnels et psychologiques et la voix de mon âme en a été rudement éprouvée.

Si vous êtes passés par certaines de mes difficultés, vous pouvez comprendre.

Mes écrits que vous lisez depuis le début sur mon blog est le fruit d’un long et périlleux cheminement de travail introspectif. J’ai dû me donner un énorme coup de pied au cul, prendre le taureau par les cornes très fortement, bref, j’ai dû faire preuve d’audace pour en arriver à l’instant où vous me lisez aujourd’hui et peut-être à l’instant où vous me lirez si vous écoutez mon mini podcast.

Je me suis améliorée.

Heureusement qu’on s’améliore. Heureusement que notre travail porte ses fruits. Heureusement que nos efforts paient un jour. Heureusement aussi qu’il existe et qu’il est toujours possible de dénouer nos nœuds, de se libérer de nos croyances limitantes, de vibrer de notre lumière unique et inspirante.

Ma voix créative

Mon approche très spirituelle et philosophique des évènements de la vie me ramène toujours à lier les pièces de puzzles que je trouve en chemin.

Aujourd’hui, je ne considère plus la voix comme un simple outil de discussion banale. Je considère ma voix comme une vibration de l’âme. Je crois que notre voix reflète notre parcours très clairement si l’on fait très attention à notre sensation lorsqu’on écoute.

Je suis toujours celle qui parle le moins dans le groupe malgré un entourage plus bienveillant et à l’écoute. Je suis restée celle qui parle la moins rapidement. Je réfléchis toujours autant et je suis toujours très maladroite dans mes propos. J’aime toujours autant écrire et me plonge facilement dans un bon bouquin pour me réconforter au lieu d’appeler une amie. Mais j’ai réussi à être okay avec cela.

Notre vibration vocale, nous l’avons tellement oublié, négligé ou tué par manque de temps, par les épreuves de la vie qui nous ont humilié et il arrive un moment où les réseaux de cette vibration ont un peu de mal à se connecter correctement.

Pour cela, il faut adopter la résilience, devenir créatif et agir pour réussir à connecter les fils vibratoires, pour renouer notre âme avec notre voix lumineuse, pour la reconnaitre, commencer à l’écouter profondément.

Le chemin n’est pas facile et le temps est précieux.

Il est aussi important d’être dans l‘acceptation et l’adaptation du processus et se dire que oui, nous allons retrouver notre voix et en passant, nous allons aussi trouver notre voie.

C’est pour cela que je décide de me lancer dans un processus de thérapie vocale sur YouTube.

Je vais parler, ça va encore… Mais vous parler, c’est un réel défi. Je suis heureuse de commencer cette démarche à vos côtés. Créativité, inspiration et philosophie seront au rendez-vous. J’espère que vous m’accompagnerez.

Merci de m’avoir lu et écouté.

A bientôt.

Sensiblement zen et créative avec vous et pour vous,

Christina

DERNIERS ARTICLES

Brève introduction sur la vie.

La vie nous offre des hauts et des bas.Les hauts sont les moments de joie et les bas sont les combats qu’on mène contre soi. Sensiblement zen et créative, Christina Jaka

Mon exposition Art Rue St Pierre

Mes chers camarades créatifs, C’est avec joie que je vous partage en ce nouvel article le dernier évènement auquel j’ai participé. Cet évènement c’est l’Art Rue St Pierre organisé chaque année dans le village où j’habite. J’ai été exposante pour un week-end, le samedi 26 juin 2021 et le dimanche 27 juin 2021. Cette exposition… Lire la suite Mon exposition Art Rue St Pierre

Fuir

La vérité, Est que nous voulons fuir. Nous voulons fuire cette vérité même. Oui, fuire l’autre. Fuire celui qui est hors de soi. Fuire sa responsabilité. Fuire sa conscience. Fuire son histoire. Et au finale, fuire la possibilité d’être libéré d’un fardeau plus lourd que la responsabilité : L’ignorance. Jusqu’à quand fuirons-nous ? Jusqu’à où… Lire la suite Fuir

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

Photo principale de Polina Kovaleva provenant de Pexels

art-thérapie·exposition artistique

Mon exposition Art Rue St Pierre

Mes chers camarades créatifs,

C’est avec joie que je vous partage en ce nouvel article le dernier évènement auquel j’ai participé. Cet évènement c’est l’Art Rue St Pierre organisé chaque année dans le village où j’habite.

J’ai été exposante pour un week-end, le samedi 26 juin 2021 et le dimanche 27 juin 2021.

Cette exposition est ma deuxième. Ma première s’est déroulé en février 2020 mais il n’y avait pas de rencontres physiques avec les visiteurs. On accrochait juste les œuvres dans la boutique. Nos œuvres accrochées tout au long des murs, décorent la boutique pendant un mois. Après cela, vous gagnez une carte privilège avec lequel vous pouvez bénéficier de tarifs réduits pour chaque achat que vous effectuer dans la boutique. C’est cool, non ? Mais bien sûr, le matériel artistique reste cher, malgré tout. Il faut savoir ce qu’on veut avant de rentrer dans la boutique au risque d’en sortir out. Mais revenons à nos moutons, cet article n’est pas fait pour vous faire la morale, au contraire.

Durant mon exposition, j’ai fait découvrir : le Mandala, le Zentangle et Zendala.

MES OEUVRES

Pour le Mandala, beaucoup de gens ont souri. Dès que j’ai mentionné les mots Zentangle et Zendala, j’ai commencé à avoir l’impression de parler chinois.

Alors, j’ai été très ravie de raconter « la petite histoire » du Zentangle et du Zendala.

J’ai également organisé un petit atelier pour les enfants. Je les ai initié au Mandala.

Ils avait l’air très ravie et moi aussi, car je découvrai des artistes en herbe.

Ce genre de manifestation très humaine et conviviale est une opportunité pour moi

  • de rencontrer d’autres artistes,
  • de pouvoir présenter ce que j’aime,
  • de me faire connaître,
  • de rencontrer des opportunités d’évolution et de collaboration professionnelle,
  • de faire quelques petites ventes de mes créations.

Mais l’essentiel que j’ai retenu dans tout ce week-end c’est le plaisir :

  • que j’ai pris à discuter avec certains artistes afin de créer du lien,
  • que j’ai ressenti à présenter ce que j’aime faire,
  • que j’ai eu d’écouter et d’apprendre des autres expériences et disciplines artistiques et en fin de compte de moi.

Pourquoi de moi ? Parce que j’ai fini par réaliser et par comprendre que finalement on est tous un peu ici pour la même chose : créer du lien avec l’autre peu importe où il en est.

Je ne sais pas quel message j’ai réussi à véhiculer dans mes œuvres, dans ma façon d’être, dans ma façon de parler. Je ne sais en fin de compte rien du tout. Mais ce n’est pas grave. Au moins, je sais que je ne sais rien et j’en suis la seule responsable.

Je ne suis d’ailleurs pas ici parce que je sais quelque chose au contraire. Je suis ici pour apprendre, pour partager, pour donner la lumière d’une vie. Tout simplement. Et c’est en cet apprentissage de ce que je veux apprendre, en ce partage avec l’autre de mes émotions, en ce que j’ai et que je peux donner que je puise toute mon inspiration dans ce que je créé.

Merci pour vous qui me lisez depuis le début.

Merci pour ceux et celles qui me soutiennent dans mon projet artistique.

Merci pour ma petite famille, mes étoiles de chaque jour.

Aucun métier ne rend riche d’argent mais chaque jour, je suis riche de l’étincelle des êtres les plus chers de ma vie, mes enfants. Et je ne remplacerai jamais ce bonheur pour aucun bien de ce monde que l’argent pourrait détruire.

Comme le lotus qui se fraie un chemin dans l’eau boueuse pour arriver à la lumière, l’homme doit s’élever malgré les épreuves et se placer au dessus des remous du mental.

Sagesse Hindoue

Sensiblement zen et créative pour vous et avec vous,

Déployez vos ailes et envolez-vous,

Passez un bel été en vacances ou au travail ! Prenez du temps pour ce que vous chérissez et valorisez-le.

Christina

Page facebook : Christina Jaka Artiste

Instagram : @unemamanetsesailes

Pinterest : Christina Jaka Artiste

Mes articles créatives précédentes :

Dernières nouvelles du blog

Processus : Ma voix créative

Méditation du mois de juillet : Comme le lotus qui se fraie un chemin dans l’eau boueuse pour arriver à la lumière, l’homme doit s’élever malgré les épreuves et se placer au dessus des remous du mental. Sagesse hindoue. Une petite idée en tête… Mes chers camarades créatifs, Je me suis souvent cachée derrière mes… Lire la suite Processus : Ma voix créative

Paresse créative

Mes chers camarades créatifs, Vous est-il déjà arrivé d’arrêter de créer pendant un certain temps ? Moi, si. Actuellement, je suis en plein dedans. Si ce n’est pas l’écriture, c’est le dessin. Si ce n’est pas le dessin, c’est l’écriture. Je ne sais pas pourquoi, je n’ai pas encore arrivé à caler les deux dans… Lire la suite Paresse créative

art-thérapie·chant·trouver sa voix

Trouver sa Voix(e)

“Les poètes sont les voix de ceux qui n’ont pas de voix.”

Alphonse de Lamartine

Trouver sa voix, c’est le défi de la Vie ;

Ecouter sa voix, c’est l’une des actions qui pourrait paraître les plus banales à y penser mais c’est presque extraordinaire quand le jour arrive on découvre que l’on a notre propre voix ;

On voudrait souvent être écouté mais sachons d’abord s’écouter soi-même sincèrement ;

La voix intérieure est notre lumière, elle nous guide vers notre voie ;

Notre voix intérieure nous communique les messages … par nos émotions, par les sensations de notre corps, par notre respiration, par notre regard, par le son de notre voix.

Accueillir et rendre grâce à cette voix qui nous signale, nous guide, nous console, nous rassure…

Cherchons et trouvons notre voix. Chérissons-la. Et quoiqu’il en soit, reconnaissons-la.

Et vous, avez-vous trouvé votre voix ?

Christina

Dernières nouvelles du blog

Printemps : instants de vie.

Nos âmes sont des instruments que la voix, les gestes et les regards font retenir. Pierre Claude Victor Boiste En panne d’inspiration depuis quelques jours, j’ai réalisé l’importance de trouver sa Voix et savoir l’écouter pour trouver sa Voie. C’est ainsi que je reviens avec ces belles images printanières prises lors des balades autour de… Lire la suite Printemps : instants de vie.

Expo : COVID ART

Vous pouvez couper toutes les fleurs mais vous ne pourrez pas empêcher le printemps de venir. Pablo Nerruda Mes chers camarades créatifs, Alors comment va votre créativité en ce moment de crise en tout genre ? Plutôt en mode stagnation, en amélioration, en baisse. Pour ma part, Je ne sais si cela existe déjà, mais… Lire la suite Expo : COVID ART

Être

Je suis ou je ne suis pas, telle est la question.