zenitude

Quand le Bazar rencontre la Zenitude

Quand une épreuve difficile survient, vous avez deux choix : vous pouvez soit la laisser vous détruire, ou bien vous l’utiliser pour vous améliorer.

Mes chers camarades créatifs,

Dans mon précédent article, je vous présentais le sens de mon bazar ici. Aujourd’hui, j’aimerais approfondir vers ce bazar qui accompagne le zen.

En quoi le bazar et le zen sont complémentaires ? Je vous explique.

Nous aspirons tous à une vie plus saine. Dans quelques parties du monde, certains individus met déjà en place quelques projets concrets pour atteindre des âmes et des consciences afin que d’autres prennent conscience de l’importance d’adopter une attitude plus saine et sereine face aux phénomènes extérieurs de notre vie.

Cependant, sommes-nous tous réellement alignés à cette idée de sérénité et de vie saine ? Avons-nous la même notion de vie saine ? Et où en sommes-nous dans notre vie actuellement à tous les niveaux ? Spirituel, matériel, psychologique, professionnel ? Pour certains d’entre nous, avoir une vie saine c’est peut-être devenir écolo, végétarien et défendre le zéro déchet à fond, pour d’autres, pour d’autres, c’est peut-être avoir le boulot, l’argent et le confort matériel avec, et enfin c’est peut-être vivre à la campagne et adopter une vie minimaliste. Finalement, nous avons tous notre propre fonctionnement. Notre façon de mener une vie saine est différente pour chacun d’entre nous.

Notre cheminement vers une vie plus saine et sereine dépendra de nos croyances, de notre éducation, de notre parcours de vie professionnel, des études que nous avons faites, de notre culture et peut-être de nos origines également.

Comment pourrions-nous décider de mener une vie saine et sereine dans une société qui sollicitent beaucoup notre pouvoir de consommer et de se précipiter, non de se reposer et de réfléchir ?

Devrions-nous nous enfuir vers un pays dont l’environnement est moins polluante, plus ancrée dans la vie au naturel ? Devrions-nous nous enfuir en Inde et cheminer vers une vocation monastique ? Devrions-nous éviter toute relation sociale pour éviter d’être attaché et de finir déçu ? Devrions-nous nous créer un coffre-fort dans notre cœur, fermé à double, triple tour pour éviter que n’importe qui ne s’incruste sans le mériter ? Devrions-nous rester chez soi, éteindre la télévision, nous protéger au fond d’un lit, d’un bouquin, d’un jeu vidéo, d’une série, d’un paquet de chips ou de bonbon tout en restant bloqué dans cette croyance de l’ego que vous êtes peut-être quelqu’un de bien mais de toute façon, personne n’a besoin de vous ? Mais en fait, que devrions-nous faire pour être aligné avec notre désir de sérénité ?

Je me pose plutôt la question suivante : que devrions-nous être pour être aligné à notre désir de sérénité d’esprit ?

Tout d’abord, un grand conseil que je vous donnerai si vous pouvez ne pas commencer : ne vous isolez absolument pas quelque soit votre niveau de conscience à ce jour, peut-être, est-il au plus bas car vous êtes déçu par vos expériences vouées à l’échec, par les mentalités désagréables qui vous ont entourés jusqu’à aujourd’hui. Je le répète quand même : ne vous isolez pas. Continuez à créer des opportunités de rencontres.

Ensuite, changez de perspectives. Jusqu’à aujourd’hui, vous avez sûrement été habitué à être présents aux mêmes endroits, en compagnie des mêmes personnes, à faire les mêmes choses, à entendre les mêmes discours… Vous m’étonnez que vous finissez par vous ennuyer.

La raison pour laquelle vous attérissez dans ce blog magique, c’est que vous aspirez, comme moi, à découvrir l’existence de plusieurs champs de possibilités.

Vous avez peut-être cru à plusieurs croyances, erronées jusqu’ici.

Néanmoins, j’aimerais vous rassurer. Vous n’êtes pas seul et vous pouvez commencer à découvrir qu’il existe en effet, d’autres possibilités de voir les choses et en plus, de façon saine et sereine. La vérité ultime ne se trouve finalement pas dans la bouche de vos grand-parents, ni de vos parents ni de vos professeurs ni dans vos lectures, et encore moins par ici.

A travers les étapes qui suivent, je vous invite à vous détacher du désir de résultats et d’objectifs. Je vous invite à simplement et naturellement accepter le processus en constant changement. Vous êtes évidemment libre de prendre ce que vous voulez et d’en faire à votre sauce.

Les ingrédients sont différents selon ce que vous avez appris et où vous l’avez appris. et la recette est plus ou moins universelle mais le résultat sera toujours le même, posez vous la question suivante : Prenez-vous du plaisir à apprendre ?

Etape 1 : Revoir vos capacités

Qu’est-ce que vous savez faire aujourd’hui ? Cuisiner, inventer des histoires, faire des montages, dessiner… Peu importe, qu’est-ce que vous aimez et savez faire ? Levez-vous et allez donc le faire. Si vous avez beaucoup de temps, approfondissez par la lecture et par la pratique régulière.

Etape 2 : Revoir vos valeurs

Qu’est-ce qui est important pour vous aujourd’hui ? La famille, votre couple, vos enfants, votre travail, vos activités ludiques, votre vie spirituelle ? Ou tout ça à la fois. Mais où se trouve votre priorité exactement ? Que voulez-vous améliorer ? La communication, l’expression de vos émotions, votre attitude face aux situations de stress… ?

Etape 3 : Devenir vulnérable et l’assumer

Vous avez entendu dire que vous êtes naïf, okay. Et alors ? Vous avez entendu dire que n’êtes pas intelligent ? Okay. Et alors ? Vous avez entendu dire que vous êtes trop fragile ? Okay. Et alors ?

Les personnes qui vous entourent auront toujours quelque chose à critiquer, souvent elles pointent chez vous ce qu’ils n’assument pas chez elles-mêmes. C’est souvent facile de montrer du doigt les autres que soi-même. Et c’est une grande et énorme, erreur de ne pas prendre ses responsabilités personnelles. Comment voulons-nous être responsables des autres si nous ne sommes pas responsables de soi-même ? Qu’est-ce qui est plus difficile à assumer ? Nos qualités ou nos défauts ? Les défauts mais aussi, malheureusement nos qualités. Vous vous êtes déjà entendu dire : Oh, non, ce n’était pas grand chose… avec l’air d’une grande modestie.

Et pourtant, quand on réussi quelque chose, on fait la fête, on invite du monde… enfin, peut-être, avez-vous expérimenté cela, peut-être pas mais peu importe.

Pourquoi célébrons-nous joyeusement quelque chose un jour et soudain, quelques temps plus tard, ce qui arrive souvent assez vite, nous oublions tout le chemin que nous avons parcouru pour atteindre cette joie de l’instant ?

Etape 4 : Apprivoiser ses douleurs les plus tenaces avec la lumière d’amour qui sommeille en nous

On a été déçu et on a envie d’en finir avec ce qui nous a déçu. On abandonne, on quitte. On fait le tri. On fait le deuil d’une perte, quelque part. On commence une autre vie mais quelque chose cloche, on n’arrive pas à avancer comme on le voudrait. On a mal. On pleure. On crie. On tape. On s’enfuit. On fuit. On déteste ce qu’on vit, ce qu’on voit, ce qu’on ressent, ce qu’on touche. Bref, on traverse la nuit noire de l’âme. C’est normal. Ce sont des signaux d’alarme. Et que fait-on à ce moment-là ?

On agit. Instinctivement, humainement, on appelle au secours. On ne veut pas mourir dans une telle détresse. Et à ce moment-là, on l’ignore mais il y a cette lumière secrète bien cachée au tréfond de notre âme et conscience qui commence à jaillir. C’est souvent quelque chose de merveilleux. Mais indescriptible par des mots de notre mental. C’est au-delà de tout ce qu’on connaît.

Nous devons apprendre à lâcher prise tel un bébé après sa crise, il se laisse bercer et consoler par des bras chaleureux et remplis de tendresse. Nous devons nous laisser aimer par la Vie. Nous devons nous permettre de croire en l’existence d’une lumière de tendresse qui prend soin de nous et veille sur nous. On peut atteindre cette tendresse en allant à la rencontre d’un sourire, en offrant sa présence, son écoute à quelqu’un dans le besoin, en se mettant à la place d’un arbre qui a traversé le temps, en écoutant une personne très âgée raconté ses souvenirs et ce qu’elle a appris, en veillant sur une personne en souffrance de près ou de loin et en donnant le meilleur de soi-même.

Voilà, mes chers camarades. Vous savez maintenant comment aligner votre bazar avec un état d’âme et de conscience plus serein et sain.

Je vous souhaite une bonne deuxième semaine du temps de l’Avent pour ceux et celles qui le pratiquent, et pour les autres également.

En tout cas, pour ma part, j’ai décidé que cette année de mes trente ans, pour notre temps de l’Avent, ce sera créativité et spiritualité. Cheminer encore et toujours pour percevoir la magie qui sommeille en nous.

Et vous, célébrez-vous le temps de l’Avent ? Comment ?

Bon temps de l’Avent et bon préparatif des fêtes de fin d’année.

Prenez soin de vous, chères lumières.

Christina

Retrouvez ma vie d’auteure dans mon recueil poétiquel’hiver du cœur sur Amazon.

« Recueil de poèmes adressé à toutes personnes désirant éveiller leur âme.
Âme atypique, hypersensible, rebelle, intelligente.
Voici qu’une âme parmi tant d’autres ouvre son cœur au monde.
Une âme d’enfant, une âme sœur, une âme voilée, une âme envolée, une âme en paix.
Enfant de la terre, sœur de la lune, des maux voilés, un cœur envolé, une âme demeure en paix.
Pour votre âme.
« 

Dernières nouvelles du blog

Ateliers Printemps de St Pierre 2022

Dans mon village, à l’occasion du Printemps de St Pierre, le samedi 14 mai, nous avons organisé, les membres de l’association du Foyer Rural et moi-même, une manifestation dans le cadre de l’environnement et de l’écologie. Ce fut une première pour le foyer rural. Et même si il n’y avait pas foule, nous avons accueilli… Lire la suite Ateliers Printemps de St Pierre 2022

Un commentaire sur “Quand le Bazar rencontre la Zenitude

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s