philosophie de vie

Trente ans.

Il était une troisième décennie.

Depuis le dix-neuf mars, je prends seulement le temps de me présenter sous un nouveau jour. Aujourd’hui avec un peu de retard, je suis là.

Je n’ai pas vu le temps filé, je ne me suis pas vu grandir. Je n’ai rien vu venir. Et je suis ici et maintenant avec mes trente ans en poche.

Entre zéro et neuf ans, on n’est pas encore tout à fait conscient de ce qui nous entoure car on est souvent pris négligés et pris pour des « petits ».

Entre dix et dix-neuf ans, j’ai été une adolescente timide, rêveuse, créative et qui ne connaissait rien de la vie, enfin c’est ce que j’ai toujours cru.

Et voilà qu’un jour, j’ai eu vingt-ans.

Je me souviens avoir accueilli mes vingt-ans d’une façon très particulière : je donnais la Vie pour la première fois.

Vous vous demandez si la deuxième décennie m’a bien gâté. Oui, à un point inimaginable que je pourrais en écrire un livre. Mais je vais me contenter de ce géant journal créatif entre mes main : mon cher blog qui accueille très bien tout mon bazar zen et créatif.

Ces derniers mois, j’ai même eu le temps de le dire adieu en créant les meilleurs souvenirs : d’avoir fait un grand voyage spirituel de mes rêves, les Journées Mondiales de la Jeunesse, la rencontre de mon amoureux, la naissance de mon deuxième enfant, l’audace d’apprendre à conduire et de construire un projet professionnel qui me tient à cœur, avec la création de mon blog, ma première exposition, mon premier boulot, et un permis de conduire en cours d’obtention.

Puis soudain, ma vingtaine me quitte et voilà que la trentaine me tombe dessus…

En dix ans,

on en apprend des choses qui nous poussent finalement à se demander comment on se sent maintenant ?

Depuis ces dix dernières années, il y a justement quelques leçons que j’ai apprises et l’élan de mon cœur bohème, poétique, philosophique, coloré, spirituel et joyeux me pousse à faire entendre sa voix.

Première leçon : l’importance de vivre selon son cœur.

On ne sera jamais à cent pour cent d’accord les uns avec les autres. Cependant, il y en a beaucoup qui feront semblant d’être d’accord avec nous parce qu’ils ne savent pas ce qu’ils ne savent pas. Et puis, il y a ces pépites très rares que tu rencontres et qui saisissent à jamais ta vie, qui coupent ton souffle et le son de ta voix en nous donnant l’impression d’avoir l’intention de nous faire du mal, parfois et en fait, ils souhaitent t’inviter à écouter et à accueillir une facette de nous-même que l’on ignore.

On peut faire des « oh », des « aïe, des « boum », des « bam » ou des « wouah » parce que le cœur nous invite à ressentir pleines de sensations à cause des choix que nous faisons.

Les choix que nous faisons a pour conséquences des expériences plus ou moins agréables ou désagréables dans la limite du supportable.

La vie nous récompense toujours selon la manière qu’on a pensé, agit et parlé à soi ou aux autres.

Alors, comment vivre selon son cœur si on ne sait pas ce que l’on en a un ?

Est-ce possible d’ignorer que l’on a un cœur ? Mais au fait de quel cœur parle-t-on ?

Je parle de celui de l’esprit.

Oui, vivre selon son cœur c’est prendre le risque de se faire rejeter, d’être jugé mais c’est surtout prendre le risque de grandir, de comprendre, et de devenir soi-même.

Se réaliser soi-même est plus éprouvant que de se laisser influencer et d’être quelqu’un d’autre.

Mais au final, beaucoup plus gratifiant personnellement.

Deuxième leçon : l’importance d’être rempli de gratitudes.

Quoiqu’il puisse nous arriver dans la vie, puissions-nous être reconnaissant de ce que la vie nous a permis d’apprendre.

Les personnes que nous rencontrons ne sont pas juste des personnes rencontrées par hasard.

Les situations que nous vivons ne sont pas juste des situations que nous rencontrons par hasard.

Les choix que nous faisons ne sont pas juste des choix au hasard.

Je ne suis pas ici juste pour écrire.

On aura tendance à se contenter de se dire cela : « oh, c’est juste un hasard ».

Mais rien n’est un hasard.

Vous allez me dire que l’on ne va pas passer notre vie à chercher l’explication pour tout ce que l’on vit. Et moi je vous répondrais que vous avez raison, ne cherchez donc d’explications mais soyez reconnaissants.

Être reconnaissants de pouvoir voir le sourire d’un enfant, de voir les couleurs de cette fleur briller, de sentir la chaleur de ce soleil, de sentir cette pluie sur notre visage, de pouvoir écouter la musique qu’on aime, de pouvoir écouter le rire de notre enfant, de pouvoir danser sur la musique qu’on aime, de ce moment en famille partagé, de ce moment d’apprentissage, de nos talents, des opportunités de pouvoir partager, de pouvoir entendre le son de sa voix, bref, être reconnaissant de se sentir vivant.

Troisième leçon : l’importance de vivre.

Depuis l’année dernière, on en entend des vies qui s’éteignent. Mais nous on est encore là.

Comment comptons-nous rendre à la vie cette chance qu’on a de vivre ?

On connaît les nos cinq sens : l’ouïe, le toucher, l’odorat, le goût, la vue. Sont-ils tous actifs ? Fonctionnent-ils tous ? Sont-ils tous en super bonne santé ?

On connaît nos émotions : la joie, la tristesse, la surprise, la colère, la peur, le dégoût ?

On connaît nos besoins ?

On connaît notre histoire ? nos rêves ? nos désirs ? nos capacités, nos possibilités ?

Bref, on sait qui on est.

Alors, faisons en sorte d’apprendre à nous accueillir tel qu’on est chaque jour.

Les mots d’ordre pour ma trentaine : simplicité, authenticité, créativité, sensibilité, philosophie, constance, cohérence, spirituel, intuition, inspiration, bienveillance, mélodie, espoir, courage, confiance.

En avant, la trentaine !

Voulez-vous m’accompagner dans cette belle aventure ?

Créativement et spirituellement vôtre,

Christina

Dernières nouvelles du blog

Un élan de rentrée

Quand un monde de déceptions et d’ennuis s’abat sur vous, si l’on ne s’abandonne pas au désespoir, on se tourne soit vers la philosophie soit vers l’humour. Charlie Chaplin Dans la démarche d’une thérapie vocale, comme je l’ai annoncé dans un de mes articles, je continue à partager ma voix sur YouTube si vous souhaitez… Lire la suite Un élan de rentrée

Photo de Magda Ehlers provenant de Pexels

7 commentaires sur “Trente ans.

  1. Bonjour Christina,
    Je voudrais vous féliciter de votre blog positif, joyeux et plein de vitalité. Bravo et continuez comme cela, il y a un grand besoin de messages motivants. J’ai lu votre publication sur les trente ans avec beaucoup d’intérêt, d’autant plus que pour moi c’est un lointain souvenir. Vivre, être soi-même, être reconnaissant, être créatif, simple et authentique…tout un programme. Je vous souhaite plein succès et la force de continuer/recommencer si par moment les choses se compliquent provisoirement.
    Je partage par ailleurs votre plaisir de l’art – c’est mon hobby. Vous pouvez voir sur
    https://www.artquid.com/artist/bernardhonig/
    Bien à vous,
    Bernard

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Bernard,
      Merci infiniment pour votre message bienveillant et encourageant et ainsi que vos souhaits. C’est en effet un cheminement de toute une vie. En tout cas je suis toujours ravie de rencontrer des personnes créatives. Je passerai voir vos œuvres. 🙏 bien à vous, Christina

      J'aime

    2. Rebonjour Bernard, je suis allée aussitôt pour voir vos œuvres. Vous serez le prochain artiste inspirant dans ma liste. D’ailleurs, vous me faites découvrir le site de partage d’œuvres, je ne connaissais pas artquid. Merci pour le partage. Bien à vous. Christina.

      J'aime

      1. Merci Christina, Je ne sais pas ce que cela veut dire d’être le prochain artiste inspirant dans votre liste, mais je vous laisse faire et je suis donc curieux de voir le résultat.
        Il y a un autre site qui vise à partager l’art – d’une manière bien différente – que je voudrais vous signaler : https://artpourhopital.art.blog/ Je serais intéressé à savoir ce que vous en pensez.
        Je vous souhaite de bien profiter de ces belles journées et de continuer dans votre élan créatif positif.

        Aimé par 1 personne

      2. Bonjour Bernard,
        comme j’ai toujours cru, il y a très peu de hasard dans la vie. Je lis votre commentaire à mon premier jour à l’hôpital.
        En effet hier, en venant me rendre à un examen ordinaire pour des douleurs assez fortes depuis quelques jours, on me fait passer plusieurs examens dans là même journée pour finalement m’annoncer que je vais me faire opérer d’une appendicite aiguë.
        Et le lien que vous m’avez envoyé et que j’ai regardé et lu, j’y ai pensé hier en regardant les murs de l’hôpital pour chercher quelque chose de positif pour soulager ma douleur. À vrai dire il y avait très peu d’œuvres sur les murs. Je trouve cela dommage. Peut-être que quand je serais rétablie je contribuerais à améliorer cela.
        Ce que je veux dire dans le fait d’être un artiste inspirant est d’être tout simplement là un artiste à partager avec les autres. 🌌🧚‍♀️👩‍🎨♓
        Merci Bernard.
        Belle journée à vous.
        Christina

        J'aime

      3. Bonjour Christina,
        Avant toute autre chose, je vous souhaite un prompt rétablissement de votre appendicite et de pouvoir rentrer à la maison chez vous pour reprendre des forces et être avec votre famille !
        Pouvoir sortir de l’hôpital est toujours un bon moment qu’il convient de bien apprécier.
        Prenez bien soin de vous!

        Aimé par 1 personne

      4. Merci beaucoup Bernard pour cette échange et vos encouragements. Cette épreuve me rappelle tout ce qui compte pour moi et cela m’apaise aussi, je me repose, je suis bien entourée, on prend bien soin de moi, j’ai moins mal. Je le considère comme une « mini retraite pascale ».
        Christina 🙏

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s