Coronavirus·défis·Spécial confinement

Grand Défi 2020 : Rester à la maison

Mes chers camarades créatifs,

Je vous retrouve en cette fin de la deuxième semaine de confinement et d’école à la maison et début de la troisième semaine.

Tout d’abord, je vous souhaite une belle saison printanière en dépit de tous ces évènements et surtout j’espère que parmi vos proches, personne n’est affecté.

Nouvelle vie. Vraiment ?

Aux informations des 13 heures et des 20 heures, ils en discutent beaucoup et je voulais vous en faire part ici également : « La nouvelle vie depuis le confinement ».

En effet, « rester chez soi » semble devenir un terme bien banal maintenant que l’on nous l’a imposé pour la sécurité et la santé de tous, ce qui nous paraît des plus naturelles comme solution mais avant ces récents évènements du Covid-19, que signifiait pour nous le « rester chez soi » ?

En regardant et en écoutant les informations et les personnes partageant leurs « nouvelles vies » depuis le confinement, j’ai l’impression que cela est entrain de devenir plus un « concept de vie » qui est entrain de se créer qu’une solution pour « sauver des vies ». 

On entend beaucoup de choses et on nous répète beaucoup d’informations mais on nous montre la moitié des choses. 

Nouvelle vie égale conséquence$ 

Dans cet angle de vue, c’est fort probable que beaucoup de vies sont entrain de changer car en vue des circonstances, le fait d’arrêter toute activité extérieure pendant plusieurs jours aura beaucoup de conséquences :

  • financières et économiques : on entend beaucoup dans les informations que la plupart des entreprises (restaurants, salon de coiffure, etc.) perdent beaucoup sans travailler mais on ne parle pas des étudiants qui ont peut-être dû quitter leur job étudiant qui les aidaient sûrement à joindre les deux bouts -comment feront-ils maintenant sans travailler s’ils n’ont pas de droit de bourses ;
  • humaines : le « bonjour de loin » n’était pas dans la coutume de tous, ne pas rendre visite ses proches pourrait arranger certaines personnes car elles ne s’entendaient pas avant mais aussi pourrait éloigner beaucoup de familles qui accordait une forte importance aux retrouvailles surtout en cette saison et en ces périodes pascales qui arrivent bientôt ;
  • spirituelles (ou religieux, c’est comme vous l’entendez) : beaucoup de centre religieux ou spirituels permettaient à beaucoup de personnes de pouvoir se rencontrer dans un cadre réel et concret pour échanger, partager leurs expériences de vies et apporter un soutien dans la vie de beaucoup de personnes en quête de sens. Désormais, ces personnes devront essayer un autre moyen de rencontres pour continuer leur quête. Internet est un vecteur très popularisé de nos jours mais il n’égalera jamais la profonde richesse de la rencontre réelle. Il y a les pratiquants qui accordent beaucoup d’importance au fait d’aller au culte dominicale ou aux jours de fêtes religieuses car ils n’envisagent pas leur spiritualité sans être encadrées et entourées par des personnes vivant la même spiritualité qu’eux ;
  • familiales : Je classe dans le cercle familiale tous les individus liés par l’affection qu’ils portent les uns des autres – frères, sœurs, amis. Qu’en est-il des couples qui ne vivent pas encore ensemble et qui ne peuvent pas se voir ? Qu’en est-il des couples qui n’ont pas l’habitude de vivre à longueur de journée ensemble ? Qu’en est-il des grand-parents qui ne pourront pas rendre visite à leurs enfants ou à leurs petit-enfants pendant ces fêtes pascales ? Beaucoup de rituels vont se bousculer. Qu’en est-il des amis qui étaient entrain de monter un projet en commun ? Qu’en est-il des artistes, comme les photographes qui ne sont pas encore lancés s’ils ne peuvent pas sortir, voyager pour prendre de belles photos ? Peut-être que ce confinement sera un bonheur pour les parents qui envisageaient de passer plus de temps avec leurs enfants mais qu’en est-il des parents qui vont devoir faire quelques petits sacrifices pour s’occuper de leurs enfants, idée que peut-être ils n’avaient pas totalement envisagé ? ;
  • psychologiques (morales) : Beaucoup ont l’habitude de l’isolement, de la solitude, chez certains c’est même un trait de caractère. On peut dire que ce confinement ne sera pas une terrible douleur pour eux. Mais qu’en est-il des personnes qui disaient ne pas supporter « rester chez eux », comme par exemple, les extravertis  – je n’inclus pas les sportifs ou les personnes ayant le devoir de travailler à l’extérieur – après ce confinement qu’est-ce que leurs vies deviendront ? Ou dirais-je plutôt leur état d’esprit ? Certes, je pense à ceux-là en particulier mais à mon avis, peu importe d’où l’on vient à ce stade de la vie, cela concerne Tout Le Monde. Ce confinement fera prendre conscience de beaucoup de choses.

Confiné et philosophe 

Avec un peu de recul, si l’on est un peu philosophe, nous pouvons considérer ce confinement comme l’occasion :

  • de faire une pause dans notre vie effrénée,
  • de « faire le ménage » dans tous les sens du terme
  • de faire un état des lieux du parcours de notre vie,
  • de commencer quelque chose que l’on a repoussé depuis trop longtemps (ménage, lecture, activités artistiques : peinture, dessin, écriture, …)
  • de réfléchir sur des projets (études, boulots, voyages, couples, enfants, …) trop laissés en suspens ou de réaliser que certains étaient finalement déraisonnables et de penser à d’autres perspectives pour l’après confinement,
  • d’économiser de l’argent (sortir moins équivaut à dépenser moins).  Mais attention à ne pas se prendre une amende !

En ce qui me concerne, aucun changement pour moi. Je continue d’écrire sur mon blog, de partager avec vous.

Tout de même, ce confinement nous affecte quand même tous un peu, d’un point de vue psychologique.

Je pense aux femmes qui attendent actuellement la naissance de leur enfant. Si c’est leur premier et qu’on leur prive de la présence de leur conjoint, je n’ose pas imaginer le crève-cœur que cela pourra engendrer.

Je pense à toutes les personnes qui sont entrain de perdre des proches en ce moment que la cause soit le Coronavirus ou non et que beaucoup ne pourront pas se rendre aux obsèques à cause de la règle du nombre de personnes à ne pas dépasser.

Je pense à toutes les personnes n’ayant pas de « chez eux » (les sans-abris, les immigrés…).

Je pense aux familles qui comptaient plus à l’école pour faire réussir leurs enfants. Ils devront s’abstenir de dire à leurs enfants : « tout ce qu’on te demande c’est d’aller à l’école ».

Je pense à toutes les personnes qui pensaient que nos vies ne changeront jamais.

A ce jour, peut-être, elles envisageront une autre façon de penser. Ayant vécu cette expérience du changement avant le coronavirus, je ne découvre pas le confinement et à quel point cette prise conscience est une profonde douleur car beaucoup d’histoires et de remords enfouies refont surface.

Le changement n’est pas une chose facile. Découvrir qui l’on est et y faire face n’est pas facile. L’assumer et exprimer sa profonde nature n’est pas facile. Rien n’est facile en ce monde. Mais daignons malgré tout à apprendre à accepter, à pardonner et pourquoi pas à apprécier ce qui est.  C’est peut-être le moment de commencer à comprendre et à envisager, peut-être à ouvrir des portes trop longtemps fermées et à penser à accueillir ceux qu’on a longtemps abandonné. 

Prenez soin de vous !

Je vous souhaite d’être courageux dans cette épreuve, de trouver la force de vous relever quand vous tombez !

Que ce confinement vous permette de trouver l’harmonie intérieure avec votre profond Soi pour qu’à la fin de cette épreuve vous puissiez enfin déployer vos ailes et vous envoler !

N’ayez pas peur, vous n’êtes pas seuls ! Continuez à faire jaillir votre lumière.

Avec tout mon amour,

Créativement vôtre,

Christina Jaka

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux :

Chaîne créative, ludique et familiale

La TutoBox de la Bibliothèque de Rouen

  • Pinterest
  • Page facebook : Christina Jaka – Art & Créativité / La Vie d’une maman créative et testeuse / Développement Personnel

Photo de Mikey Dabro provenant de Pexels

Un commentaire sur “Grand Défi 2020 : Rester à la maison

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s